Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Humeurs de Svetambre
  • Les Humeurs de Svetambre
  • : Je n'aime pas les étiquettes, les catégories, les petites cases... je m'y sens à l'étroit. J'ai l'intention de parler de bien des choses, ici ! De mes livres ou de ceux que j'ai lus, de mon travail ou de ma famille, de ce qui me fait hurler et de ce qui me fait jouir de la vie...
  • Contact

Profil

  • Lucie Chenu
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !

Recherche

9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 16:03

Or donc, hier, c'était la Journée internationale des droits de la femme, couramment abrégée en « Journée de la femme », qui trouve, je le rappelle,  « son origine dans les manifestations de femmes au début du XXe siècle en Europe et aux États-Unis, réclamant l'égalité des droits, de meilleures conditions de travail et le droit de vote ». Et alors, que se passe-t-il, le lendemain et tous les autres jours, pour la femme ? Petite revue de presse…

 

Tout d'abord un article qui m'a fait rire (jaune) (sans jeu de mots), eu égard aux discussions d'hier tournant autour de la girly attitude. Un article qui confirme quelque chose que j'avais déjà entendu dire, à savoir que des cadavres chinois sont recyclés en produits cosmétiques pour l'Europe. Je gage que malgré les risques sanitaires, réels, (sans parler de l'éthique de la chose) on en parlera beaucoup moins que des lasagnes équines. 

 

Je découvre ensuite quelque chose de beaucoup moins drôle (c'était déjà pas marrant, en fait), dont l'ampleur dépasse ce que je croyais savoir. Sur Slate.fr, un article sur les violences et le viol, quotidien des Indiennes d'Amérique. Violences conjugales, d'une part, et, de l'autre, viols commis par des « non-natifs » qui vont « chasser » dans les réserves, en toute impunité.

 

J'explore un peu le site (je feuillette le journal, quoi) et je tombe sur un article qui pose la question du terme « féminisme ». Est-il temps de l'oublier, de passer à autre chose? Il y a quelques pistes de réflexion, et quelques points qui m'étonnent fort (qui me choquent, même), surtout juste après l'article précédent.

 

Curieuse de découvrir la tribune sur la Journée de la femme, je lis cet article sur la prostitution et les effets pervers de sa dépénalisation en Allemagne et aux Pays-Bas et pour finir, je découvre un petit dossier sur Israël où il est question des femmes qui veulent prier à voix haute au Mur des Lamentations, où certaines se rendent « parce que la lutte contre la contrainte ultra-orthodoxe est le reflet de leur contrôle sur des sujets qui devraient vraiment inquiéter tous les Israéliens: le statut personnel, le mariage, le divorce, et l’identité juive » et là, je tombe carrément des nues, mais je pense aussitôt à cet article lu hier dans Le Point sur Les Désobéissantes qui enflamment Israël en faisant sortir illégalement des Palestiniennes de Cisjordanie pour leur offrir une journée de détente, et je me laisse aller à rêver d'un mieux, là-bas, qui viendrait des femmes…

 

jusqu'à ce que je lise cet article sur la contraception forcée des Juives éthiopiennes en Israël.

 

Il y a encore du boulot...

 

(edit : quelques précisions, erreurs et liens cassés) 

 

(re-edit : et le surlendemain, je tombe sur cet article)

Partager cet article

Repost 0

commentaires