Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Humeurs de Svetambre
  • Les Humeurs de Svetambre
  • : Je n'aime pas les étiquettes, les catégories, les petites cases... je m'y sens à l'étroit. J'ai l'intention de parler de bien des choses, ici ! De mes livres ou de ceux que j'ai lus, de mon travail ou de ma famille, de ce qui me fait hurler et de ce qui me fait jouir de la vie...
  • Contact

Profil

  • Lucie Chenu
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !

Recherche

8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 15:48

Je ne voulais pas parler de la Journée internationale des droits de la femme. Je ne voulais pas, parce que je savais que ça serait comme chaque année une vaste mascarade. Qu'on dirait « journée de la femme », comme on parlerait de la journée du labrador à queue ridicule, et que le message de cette journée serait totalement biaisé, détourné, piétiné.

 

Je ne voulais pas, et puis voilà que je suis tombée sur un blog qui fait un « Top 10 des blogueuses françaises ».

 

Cet article stipule « Elles sont toutes pétillantes, parlent de mode, cuisine ou simplement de leurs vies » et se termine par « Il existe des blogs sur de nombreux sujets différents, allant de la beauté, à la mode, en passant par la lecture ou la cuisine ». Du coup, ça m'a un poil agacée et j'ai commenté, là-bas. Je reprends ces commentaires ci-dessous.

 

Pauvre de moi, sur mon blog, je parle d’édition, d’écriture, de politique, d’immigration, d’homophobie, d’exclusion, de cinéma, de musique, d’identités multiples… et j’en passe !
Que suis-je ? Une mutante ?

 

Ah oui, et d'agriculture. D'élevage de chevaux et d'apiculture, très précisément ^^

 

Blague à part (quoique, en fait, ça n'était pas une blague), moi aussi le côté « girly » m'offense. Parce que la mode, la cuisine et le ménage sont des corvées et qu'il m'a fallu lutter toute ma vie contre l'idée reçue que, parce que j'étais née fille, ça devait m'intéresser, que je devais me maquiller et m'habiller bien avec des fringues pas confortables, et puis porter des talons hauts qui font cambrer les reins, ressortir les fesses et causent de terribles maux de dos.

 

Donc, oui, franchement, que la « Journée internationale des droits des femmes » soit réduite à « journée du girly, de la mode et de la cuisine », je trouve ça offensant. Parce que durant cette journée, on devrait se souvenir des fillettes excisées, mariées contre leur gré, des femmes battues, de celles qui n'ont pas le droit de vote, le droit d'aller à visage découvert, d'aller où bon leur semble, de celles qui pour le même travail touchent moins que leurs collègues masculins, de celles qui sont violées et qu'on traite d'allumeuses, voire qu'on oblige à épouser leur violeur ou qu'on met en prison…

 

C'est ça, la « Journée internationale des droits des femmes ».

 

Ça ne veut pas dire que je pense que les blogs sur la mode ou la cuisine valent moins que les autres. Ce n'est pas parce que c'est pas ma tasse de thé que je porte un jugement de valeur. On a tous – et surtout toutes – le droit d'avoir des goûts différents, d'en parler ou non. De la même manière, je ne porte aucun jugement de valeurs sur les femmes qui choisissent d'avoir des enfants ou celles qui n'en veulent pas, et sur les blogs que les unes ou les autres peuvent avoir.

 

Ça veut juste dire que tant que « girly » sera l'idéal féminin, on aura à se faire du souci pour nos filles.

 

edit : eh bien en fait, nous étions plusieurs à ne pas vouloir parler de la Journée internationale des droits de la femme, tandis que d'autres avaient des choses à dire. Tout cela s'exprime dans un billet hâtivement bricolé sur C(h)oeurs de Citoyens.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Coup de gueule
commenter cet article

commentaires