Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Humeurs de Svetambre
  • Les Humeurs de Svetambre
  • : Je n'aime pas les étiquettes, les catégories, les petites cases... je m'y sens à l'étroit. J'ai l'intention de parler de bien des choses, ici ! De mes livres ou de ceux que j'ai lus, de mon travail ou de ma famille, de ce qui me fait hurler et de ce qui me fait jouir de la vie...
  • Contact

Profil

  • Lucie Chenu
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !

Recherche

30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 13:39
La rentrée s'annonce bien chez Glyphe - Imaginaires ! En effet, nous publions, au mois de septembre, un recueil de nouvelles de l'un des auteurs les plus intéressants, tant par le fond que par la forme, du moment. Voici l'annonce que vous pourrez bientôt lire sur les listes et forums des littératures de l'Imaginaire...

A paraître chez Glyphe - Imaginaires : Le Bar de partout, un recueil de nouvelles, toutes inédites, de Claude Mamier inspirées de son voyage de 1000 jours et 1001 nuits autour du monde. Illustration de couverture de Sébastien Bermès, et carnet de photographies de Philippe Dulauroy


Et pour vous faire saliver, voici un aperçu de la couverture...



C'est le troisième recueil de Claude Mamier, et le second consacré à son voyage, après Les Contes du Vagabond paru l'an dernier aux éditions Malpertuis. Et pour ceux d'entre vous qui auraient lu Identités (tous, j'espère ;) Claude Mamier est l'auteur de La Dernière Charge des Fées noires, ce conte cruel et poétique...

Enfin, il figurera aussi au sommaire de l'ouvrage suivant, prévu pour le mois de novembre (pour les Utopiales si tout va bien), une anthologie dirigée par Richard Comballot et illustrée par Fabien Fernandez : Les Derniers Jours d'Edgar Poe.

Et pour saliver, encore...



J'aurais bien sûr d'autres occasions de vous reparler de ce livre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Livres - édition
commenter cet article

commentaires

Vladimir Vodarevski 11/11/2009 15:09


Whaou! Je viens de lire l'interview de Gilles Demay! J'ai sans doute un peu survoleé sur la fin. C'est très complet comme entretien. Et effectivement très intéressant, et instructif.
Merci


Lucie Chenu 14/11/2009 14:38


Tu as tout lu ? C'est long ! Mais instructif, oui. Bon, faut que je trouve le temps de répondre à ton mail, mais j'ai un énorme retard dans... tout !


Vladimir Vodarevski 07/11/2009 18:10



J'ai une petite idée de concept. Je peufine ça. Je tiens un blog d'économie, après tout!



Lucie Chenu 08/11/2009 19:00


Oui, c'est vrai, c'est toi l'économiste ! On en reparlera alors  ;-)


Vladimir Vodarevski 07/11/2009 18:07



Le probème vient aussi du matraquage médiatique. Les grands médias médias ne présentent que certains livres. C'est une chaîne: les éditeurs, les médias, les grands réseaux de librairies.
Je suis aussi surpris par l'abandon du véritable métier éditorial par certaines maisons, qui disposent aussi de beaucoup de moyens. celles-ci se consacrant exclusivement aux traductions. Je ne
suis pas conte les traductions, mais un livre c'est aussi le style de l'auteur. La traduction est un exercice extrémement difficile. Et ces maisons d'éditions devraient aussi lancer de nouveaux
auteurs.
Les maisons d'éditions indépendantes publie des livres qui ne sont un marché de niche que parce qu'ils sont mal diffusé. Elles couvrent les grands thèmes: polar, SF,etc.



Lucie Chenu 08/11/2009 19:06


Et ce matraquage médiatique vient du fait que les grosses maisons d'édition ont les moyens d'envoyer des SP (services de presse = envoi de livres gratuits) à tous les chroniqueurs qu'ils peuvent
arroser, et pas les petits... c'est un cercle vicieux.

Pour l'abandon du métier tel qu'il devrait être, j'ai l'impression que ça s'est accéléré depuis que de grands groupes ont racheté les grands éditeurs. Du coup, il faut des résultats à court terme,
pour les actionnaires. C'est géré comme une grosse entreprise, mais ça pourrait aussi bien fabriquer du béton armé ou de la bouffe industrielle que des bouquins !

Je te conseille de lire les 21 pages de forum sur ActuSF où Gilles Dumay, directeur de la
collection Lune d'encre chez Denoël (qui fait partie de Gallimard) a répondu aux questions des internautes. Très intéressant.

Mais attention, va pas arrêter d'acheter du Glyphe ou du Rivière Blanche pour autant : les Lune d'encre sont trouvables en bibliothèques 

Tu vois, c'est terrible, la crainte de la concurrence 


Vladimir Vodarevski 03/11/2009 23:52


Je viens de finir le bar de partout. C'est un univers que je ne connaissais pas. On est loin de la littérature des salons parisiens. C'est, comment dire, curieux, insolite, original?  Des
nouvelles, racontées comme des contes traditionnels presque, de fort belle manière; des histoires présentées dans ce lieu insolite qu'est le bar de partout, qui leur  donne une dimension
presque fantastique; et des récits pourtant inspirés du réel. Claude Mamier doit être quelqu'un d'extrêment intéressant. Son univers est à découvrir. Il a quelque chose du conteur traditionnel, qui
rapporte le voyage qu'il a fait en lui donnant une dimension supplémentaire. Et signalons aussi les photos à la fin du livre, chacune en rapport avec un récit. Ce qui donne à nouveau une dimension
supplémentaire à l'ouvrage.
Après Rivière Blanche j'ai donc découvert Glyphe. Puis, je reprendrai le chemin de mon Nord natal pour un roman policier, situé à Lille, des éditions régionales Ranvet Anceau. Ensuite, ma prochaine
commande sera certainement pour Interkeltia, qui publie Millecrabe de PJ Hérault. Je navigue da ns les éditeurs indépendants désormais. Ne serais-t-il pas possible d'ouvrir un réseau de librairie
qui ne vendrait que ces livres? Les univers me paraissent plus riches et originaux que ce que je trouve en librairie. Mais j'aime toucher les livres, les voir, avant d'acheter. Internet est un peu
frustrant de ce côté.
Merci de diffuser cet univers.



Lucie Chenu 07/11/2009 17:43


Je suis ravie que tu aies aimé le Bar de Partout

Ton idée de réseau de librairie, on avait déjà commencé à effleurer le sujet... le problème est qu'un libraire doit vivre, et que les éditeurs indépendants font, pour la plupart, de la "littérature
de niche". Et que les libraires doivent attirer les acheteurs avec autre chose à côté, et du coup, se retrouvent avec des exigences de la part des gros réseaux de diffusion... C'est pas simple. Il
faudra qu'on en reparle.


Vladimir Vodarevski 05/09/2009 00:47

Bouquin commandé à l'instant. Bon, j'ai juste un P.J. Hérault de 300 pages à lire avant. Et oui, tu m'as fait découvrir Rivière Blanche ma chère, et P.J. Hérault était mon auteur préféré de space op. Quel joie de le retrouver.  Et j'ai aussi commandé un petit bouquin d'économie (en fait, j'ignore son nombre de pages!). Mais j'ai envie de littérature en ce moment. A+

Lucie Chenu 05/09/2009 08:57


Je suis ravie de t'avoir fait connaître, et Glyphe, et Rivière Blanche  

Bonne lecture !! J'espère que le Bar de Partout te plaira, mais franchement, le contraire m'étonnerait.