Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Humeurs de Svetambre
  • Les Humeurs de Svetambre
  • : Je n'aime pas les étiquettes, les catégories, les petites cases... je m'y sens à l'étroit. J'ai l'intention de parler de bien des choses, ici ! De mes livres ou de ceux que j'ai lus, de mon travail ou de ma famille, de ce qui me fait hurler et de ce qui me fait jouir de la vie...
  • Contact

Profil

  • Lucie Chenu
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !

Recherche

17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 15:08
Rappel des faits : le Rosny aîné récompense tous les ans un roman et une nouvelle de science-fiction francophones. Son pendant pour la fantasy et le fantastique est le prix Merlin, dont les résultats seront communiqués samedi prochain lors de l'AG de Présences d'Esprits et des Rencontres de l'Imaginaire qui la clôtureront (voir mon post précédent).

Le Rosny est un prix du public, qui se déroule en deux tours : le premier est ouvert à tous, on peut voter par e-mail ou par courrier postal, jusqu'au 30 juin. Les listes des romans et nouvelles en lice sont disponibles sur le site, et on peut donner jusqu'à cinq titres dans chaque catégorie. Le second tour est réservé aux inscrits à la Convention annuelle de Science-Fiction qui, cette année, se tient à Bellaing du 20 au 23 août. On peut d'ailleurs encore s'y inscrire à tarif préférentiel jusqu'au 30 juin, après, ça sera plus cher. Tout est expliqué sur le site.

Je viens de voter et, je peux bien le dire, le choix des nouvelles fut pour moi très difficile : j'ai lu beaucoup d'anthologies, je ne les ai pas toutes terminées -- à vrai dire, les livres en cours de lecture s'empilent sur une table qui leur est réservée, chez moi, en une tour qui tient à la fois de Babel et de Pise...

Par contre, les romans... je m'aperçois que j'ai finalement lu assez peu de SF (donc pas du fantastique ni de la fantasy) francophone publiée, cette année ! Du coup, cinq titres m'ont littéralement sauté aux yeux. J'ai déjà eu l'occasion d'en parler ailleurs, mais, au cas où, les voilà, par ordre alphabétique d'auteurs :

Alone contre Alone, de Thomas Geha, chez  BLACK COAT PRESS (Rivière Blanche)



Psykoses, de Philippe Heurtel, chez  BLACK COAT PRESS (Rivière Blanche)



Kyra, de Léo Lamarche, chez COUPS DE TÊTE



L'Effroyable vengeance de Panthéra, de Pierre-Alexis Orloff, chez  BLACK COAT PRESS (Rivière Blanche)



Un pour deux, de Martin Winckler, chez CALMANN-LÉVY




Ces cinq romans, chacun pour des raisons bien particulières, m'ont enthousiasmée. L'aventure avec Geha, le rire avec Heurtel, l'émotion avec Lamarche, l'intrigue assaisonnée d'une pointe d'humour pour Orloff et Winckler, chacun à sa manière... C'est bien sûr plus complexe que ça et, en voyant ces titres, je me demande ce qui les réunit dans mon esprit, ce qui les rend, pour moi, tellement plus attractifs ! Je crois que c'est la générosité de leurs auteurs.

Et les nouvelles, me direz-vous ? Eh bien, j'ai eu beaucoup de mal à choisir parce que j'ai lu plus de nouvelles et de novellas que de romans, l'année dernière. Et que j'en ai lu beaucoup d'excellentes ! Et qu'il en est pour lesquelles j'ai regretté de ne pas pouvoir voter, en particulier Fort 53, de Pierre Bordage, parue dans De Brocéliande en Avalon, et qui est de la pure SF et pas de la fantasy. J'avais signalé son absence au webmaster du site du prix Rosny mais en pure perte. J'aurais bien voté pour le roman de Bordage, "en remplacement", mais je ne l'ai pas lu et les cinq autres s'étaient imposés, donc, tant pis, snif ! ça sera pour une autre fois

Je me suis consolée en votant pour la novella de Jean-Pierre Andrevon, Des Vacances gratuites, parue dans son recueil Tous ces pas vers l'enfer. J'ai adoré ce texte, jubilatoire, énorme, drôle et méchant, et, là encore, généreux. J'ai adoré la façon dont Jean-Pierre traite d'un thème rarement traité, surtout par les hommes, et surtout bien traite : les règles ! (non, pas les lois, les menstrues) Et sa critique de la société ! Ce cynisme ! (((bon, j'avoue que je n'aurais pas eu l'idée de mettre ce texte en SF, mais bon, j'ai voté pour et sans hésitation !!)))



Et puis j'ai voté pour une nouvelle de Menolly, Désillusions, parue dans l'anthologie de Karim Berouka,

Conquêtes & Explorations Infernales (Parchemins & Traverses)  

et pour trois nouvelles-ou-novellas parues chez Griffe d'encre, rien que ça !!

Les auteurs en sont Jeanne-A Debats, Antoine Lencou et Nathalie Salvi, il y a deux novellas et une anthologie : Aube & Crépuscule.
 


La novella d'Antoine Lencou n'était pas encore parue, donc le puzzle est facile à reconstituer Oui, vous avez deviné, il s'agit de son excellentissime Couleur d'automne, mélange subtil de rires et d'émotions comme Antoine sait si bien nous les concocter...

Quant aux deux derniers textes, ce sont bien entendu La Vieille Anglaise et le continent (J-A D)

 


et Sortie de route (NS)

Je reste quand même frustrée d'avoir dû éliminer, d'avoir dû voter pour des novellas tantôt classées en romans (Kyra, de Léo Lamarche), tantôt en nouvelles (Andrevon, Debats et Salvi), de n'avoir pas la possibilité de voter pour un recueil complet... C'est surtout pour le Merlin que j'avais éprouvé cette frustration, certaines années où je me demandais comment choisir entre toutes les perles de Serpentine ou celles des Contes Myalgiques...

Mais bon, vous allez dire, et vous aurez bien raison, que je ne suis qu'une horrible râleuse 

Enfin, en ce qui concerne le Merlin, je vous rappelle qu'il sera décerné samedi prochain. Le second tour est, contrairement au Rosny, ouvert au public. Ou plutôt "était" puisqu'il est clos depuis deux jours. Dans trois jours, donc, les résultats !

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Livres - édition
commenter cet article

commentaires

corwin 09/07/2009 17:21

clac,
c'est fait : j'ai rajouté un lien vers chez toi.
Quant à mon vote, il a déjà été fait depuis un moment et point d'Andrevon :(

Nouvelles :Fabrice COLIN, Johan HELIOT et Alexandre LEMIEUX // Romans : Ange, Serge JADOT et..et... ben, moi même ;)

A+

Lucie Chenu 09/07/2009 23:36


Merci pour le lien ;-)


corwin 09/07/2009 17:02

Et bien, je vais faire comme toi : je vais publier un nouveau billet... et qui sait, essayer de grappiller quelques voix qui m'amènerait au second tour ! :)
y a l'droit d'rêver non ? ;)
merci pour l'info !

Lucie Chenu 09/07/2009 17:10


Ben bien sûr qu'on a le droit de rêver ! Et si tu sais pas quoi mettre comme nouvelle, pense à celle d'Andrevon que j'ai publiée dans Tous ces pas vers l'enfer ;-)))


corwin 09/07/2009 16:37

je ne m'en fais pas pour les grandes maisons d'éditions : bien au contraire, je leur fais toute confiance ;)
quand tu parles des résultats, ce sont ceux du Prix Merlin que tu donnes.
Et, c'est vrai que je n'étais pas clair sur mon précédent commentaire, c'est sur la liste "Rosny" que je me trouve.
Quant à la bonne volonté des équipes qui s'occupe de ces prix, là encore, je suis convaincu de leur implication et de leur volonté de bien faire :)
à bientôt,

Lucie Chenu 09/07/2009 16:56


Ah oui, je croyais que tu parlais du Merlin !

Le premier tour du Rosny est prolongé, je viens justement de publier l'annonce :-)


corwin 09/07/2009 10:44

Bonjour,
pour avoir eu le plaisir d'être dans la liste "roman" cette année, je peux vous dire que le premier tour en mode "public" commence à toucher du doigt ses limites.
je m'explique :
Mon bouquin est plus ou moins auto-édité (puisque pas à compte d'éditeur mais via un éditeur OnLine). Apprenant que j'étais dans la liste, j'en ai parlé sur mon blog et dans les différents forums que je fréquente. Et là, fatalement, mes amis ont cherché à voter pour moi.
Je dis "chercher" car certains ont eu un retour du secrétaire du prix qui leur demandait de citer d'autres ouvrages pour éviter le côté "vote de complaisance".
Alors deux choses : 1/ à partir du moment où le vote est ouvert au public, on ne peut pas juguler ni filtrer le vote de complaisance et 2/ du coup, fatalement, passeront au second tour ceux dont le réseau social sera le plus généreux ou qui auront réussi le meilleur buzz.
Ce phénomène devrait s'amplifier avec l'accès de plus en plus simple au mécanisme d'édition et à terme, pourrait mettre en péril la notoriété du prix.
Et en disant ça, :) je me tire une balle dans le pied : comment un inconnu comme moi pourrait autrement avoir une chance d'apparaître dans une liste de prix aussi prestigieux, entouré d'auteurs dont les oeuvres s'accumulent dans mes étagères ?
Bon, bref : peut-être que je me trompe et que les grandes maisons d'éditions auront su mobilisés leur lectorat autour de leurs poulains.
A bientôt, avec les résultats :)
Loïc "Corwin"

Lucie Chenu 09/07/2009 16:28


Je crois que le secrétaire du prix a dû vouloir vérifier que les votants étaient bien de "vraies personnes différentes les unes des autres" ! J'ai entendu parler de votes massifs à partir d'une
même adresse IP, ce genre de trucs, qui font douter que ça n'est pas une seule personne qui "bourre les urnes". C'est vrai : il y a des limites au système de vote, mais je crois que les
organisateurs essayent de l'améliorer tous les ans, se battant contre la technique réfractaire, parfois !

Les résultats sont maintenant connus (de fait, je n'ai pas eu le temps d'en parler ici) et c'est le roman d'Edouard Brasey et la nouvelle de Mélanie Fazi qui sont lauréats.

PS : ne t'en fais pas pour les grandes maisons d'édition, dans tous les cas, ça sera leur réseau social qui sera le plus généreux...


Erwelyn 18/06/2009 07:00

Et bien moi, c'est un peu l'inverse. J'ai lu pas mal de romans SF et avec de réels coups de coeur. Par contre en nouvelles, j'ai été moins assidue et ce que j'ai lu ne m'a pas transcendée. Il y a forcément du bon voire de l'excellent, alors j'espère qu'elles seront repérées.
Pour La nouvelle d'Andrevon, une des meilleures de son recueil, je la vois plutôt dans une sélection du prix Masterton avec ce côté fantastique/horrifique. C'est vrai que ce n'est pas tjs évident de maintenir une cohérence avec l'énoncé des prix.

Lucie Chenu 18/06/2009 07:21


La nouvelle d'Adrevon, oui, c'est du fantastique pur jus. Et je l'avais dit (sans insister non plus) à Bruno. Qui est d'ailleurs censé l'avoir lu. Mais bon, on peut aussi y voir de l'anticipation
et que l'aspect fantastique ne soit qu'un rêve...