Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Humeurs de Svetambre
  • Les Humeurs de Svetambre
  • : Je n'aime pas les étiquettes, les catégories, les petites cases... je m'y sens à l'étroit. J'ai l'intention de parler de bien des choses, ici ! De mes livres ou de ceux que j'ai lus, de mon travail ou de ma famille, de ce qui me fait hurler et de ce qui me fait jouir de la vie...
  • Contact

Profil

  • Lucie Chenu
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !

Recherche

27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 17:15

        Je n'ai plus le temps de chroniquer mes lectures, mais j'ai toujours envie de partager, de faire découvrir mes coups de coeur. Alors ce sera du trois en un, trois livres dans un billet, trois livres que je viens juste de finir ou suis en train de lire et que je prends grand plaisir à lire.

 

        L'artbook, pour commencer. Il s'agit de Manhattan Ghosts, un texte de Philippe Ward, sur des photos de Mickaël Laguerre, publié chez Rivière Blanche. New York, la ville dont sont tombés amoureux le père et le fils, la musique, et des photos magnifiques. Je connais et j'aime les livres de Philippe Ward, je savais que je prendrais plaisir à lire l'histoire qu'il a concoctée, l'histoire d'une flic new-yorkaise vivante qu'un fantôme (un ami de son père) emmène dans l'autre monde, le purgatoire où les âmes des morts attendent, pour mener l'enquête sur la disparition de John Lennon. Je savais bien que ça serait jubilatoire, et que ça me donnerait envie de réécouter Lennon, et aussi Billie Holiday, Marylin Monroe et tous les autres. Je le savais, mais je ne m'attendais pas à avoir le souffle coupé devant les photographies de Mickaël Laguerre ! Des images splendides, en noir & blanc ou en couleurs, des prises de vue intimistes ou des paysages urbains grandioses, classiques ou très rares. Magnifique !

        Et d'ailleurs, j'aimerais beaucoup avoir la légende des photos. Parce que ces toits, parce que ces statues, parce que ces couleurs sont extraordinaires, et que je voudrais pouvoir explorer, via le net à défaut de pouvoir prendre l'avion, pour en voir davantage... Et puis je me dis que toutes les photos qu'a prises Mickaël ne sont sûrement pas contenues dans le livre, alors...

        Et puis je voudrais la play-list, aussi. Parce que je saurai facilement retrouver certains morceaux, comme "Imagine", mais peut-être pas tous. Alors, une page web dédiée à Manhattan Ghosts ? En voilà une idée qu'elle est bonne !

 

manhattanghosts01.jpg

 

        Le roman, ensuite. C'est Car les temps changent, de Dominique Douay, paru aux moutons électriques, dans la collection Helios (coll. de poche que se partagent à présent les Indés de l'Imaginaire), sous une couverture signée Sylvie Chêne. J'attendais avec impatience la parution de ce roman (et la réédition de L'Impasse-temps qui figure en bonne place dans ma PAL -- j'ai longuement hésité entre commencer par l'un ou par l'autre, et la curiosité l'a emporté). J'ai eu l'occasion de parler ici ou là (sur facebook, je crois) de son recueil de nouvelles Cinq solutions pour en finir, et de la novella intitulée "Car les temps chagent", une novella en cinq parties entrecoupées par trois autres nouvelles. C'est ce texte que Dominique Douay a repris, amplifié, complété. Il lui a donné un background et une profondeur, du réalisme -- et du coup un je-ne-sais-quoi de tragique -- et une fin surprenante, qui à la fois explique et... Chut ! Ne comptez pas sur moi pour en dévoiler trop. Allez lire le pitch sur le site des moutons et laissez-vous tenter. Sachez seulement que je n'étais pas peu fière en découvrant, dans cette interview, que je ne suis pas peu fière d'avoir contribué à pousser D.D. à passer à l'acte ;-) et à faire de cette nouvelle un roman.

        Une autre chose dont je ne suis pas peu fière (je suis en mode fan, ça se voit ? ^^), c'est que Dominique m'ait demandé d'écrire un petit témoignage ou je ne sais comment ça s'appelle, sur mon rapport à ses livres, pour le dossier du prochain Galaxies qui lui est consacré. À ce propos, double gag : je ne savais pas, en l'écrivant, que devaient paraitre Car les temps changent et l'Impasse-temps et lui ne savait pas que je collaborais à Galaxies et que j'aurais la chance de lire ce numéro en avant-première. Je peux vous l'annoncer: c'est du grand cru !

 

293.jpg

 

        L'anthologie, enfin. C'est Noëls d'hier et de demain, dirigée par Pierre-Alexandre Sicart pour les éditions Argemmios, et magnifiquement illustrée par Caza. Je la lis avec un pincement au coeur, parce que c'est le dernier ouvrage publié par les éditions Argemmios fondées il y a six ans par mon amie Nathalie Dau et qui ferment leurs portes, faute de repreneur. Je la lis aussi avec grand bonheur, parce que le thème est formidable et que les textes l'abordent tous de façon très différente, qu'ils sont originaux et -- osons le mot -- beaux. Alors, oui, bien sûr, ils sont aussi irréguliers, oui, bien sûr, il y en a qui m'accrochent moins que d'autres, c'est le principe d'une anthologie. Mais quel plaisir de découvrir tel auteur dont on n'avait pas entendu parler et dont on a subitement envie de découvrir les oeuvres complètes ;-)

Les "contes" de Noël réunis par Pierre-Alexandre ne sont pas pour les enfants. Certains d'entre eux sont durs, ou cyniques, ou poignants. Certains sont drôles, ou tendres. Il y a de la science-fiction, du fantastique, du merveilleux... Il y est question de sapins, du Père Noël, du Messie... et de bien d'autres choses encore. C'est un livre formidable, et à peine paru, c'est un livre rare. On peut le commander exclusivement sur la boutique en ligne d'Argemmios, jusqu'au 24 juillet et dans la limite des stocks disponibles. C'est déjà un collector, et ça me fait mal de penser qu'il n'a que si peu de temps pour rencontrer son lectorat (il n'est pas disponible en numérique). Il y a de grands noms, au sommaire, et quelques auteurs moins connus, soigneusement sélectionnés (David Baquaise, Olivier Boile, Ophélie Bruneau, Orson Scott Card, Muriel Essling, Pierre Gévart, Léo Lamarche, Meddy Ligner, Jean-Marc Ligny, Claude Mamier, Élodie Meste, Damien Nortier, Anne Rossi, Alain Rozenbaum, Nicolas Saintier, Léa Silva, Ian Watson et Dean Whitlock). Je sais tout le travail que représente une anthologie, et je sais le soin qu'a mis Pierre-Alexandre à réaliser celle-là, à traduire les textes anglo-saxons, alors j'ai envie de lui dire bravo.

 

NoelsCaza.jpg

 

Et comme je ne veux pas finir sur une note de nostalgie, voici un très bref aperçu de ce qui m'attend :

La Révolte d'Albi, de Claude Mamier

Mystère en Atlantide, de Philippe Ward & Sylvie Miller

La Chimère aux ailes de feu, de Li-Cam

Et bien sûr L'Impasse-temps, de Dominique Douay, dont je parlais plus haut, et plein d'autres encore...

 

Allez, la prochaine fois, je vous parle de mes lectures en numérique ;-) Là aussi, il y a du très bon !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires