Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Humeurs de Svetambre
  • Les Humeurs de Svetambre
  • : Je n'aime pas les étiquettes, les catégories, les petites cases... je m'y sens à l'étroit. J'ai l'intention de parler de bien des choses, ici ! De mes livres ou de ceux que j'ai lus, de mon travail ou de ma famille, de ce qui me fait hurler et de ce qui me fait jouir de la vie...
  • Contact

Profil

  • Lucie Chenu
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !

Recherche

2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 08:36

  Quand Jérôme Vincent m’a demandé d’écrire une préface pour cette anthologie de nouvelles autour du personnage de Lancelot, je me suis rendu compte que ce n’était pas ce dont j’avais envie. Non que le thème ne m’intéresse pas – au contraire, il me passionne ! Le fait est que j’ai déjà dit beaucoup dans les préfaces de mes propres anthologies arthuriennes, et que j’avais envie, pour une fois, de me laisser aller à parler des nouvelles – ces nouvelles que je découvre quelques semaines à peine avant vous, amis lecteurs – et de m’autoriser à les citer, à les mettre en valeur, à comparer leurs approches, la façon dont chaque auteur s’est emparé de Lancelot, ce qu’il en a fait.

Le sort en était jeté : j’écrirais une postface. Un texte à lire après les histoires, surtout pas avant, et dans lequel je pourrais me laisser aller à étudier – c’est un bien grand mot – les œuvres sans crainte d’en déflorer l’intrigue, puisque, par définition, si vous lisez ceci, vous avez déjà lu le reste.

Si ça n’est pas le cas, vous commettez une terrible erreur  !


 

http://media.biblys.fr/book/41/46741.jpg

 

 

C’est par ces quelques mots que débute la postface que j’ai écrite pour l’anthologie Lancelot, l’anthologie de Zone Franche 2014, le Festival des Cultures & Littératures de l’Imaginaire que Marie-Charlotte Delmas et la médiathèque de Bagneux organisent tous les ans. Voilà, ça y est, on y arrive. Zone Franche, ça commence dans deux jours. L’anthologie est arrivée chez ActuSF. Elle paraît le 17 avril, mais sera disponible en avant-première à Zone Franche, les 4, 5 et 6 avril. Lancelot, le personnage, est le thème du festival, cette année, et une table ronde aura lieu le samedi 5 avril à 17 h 30, avec les auteurs de l’anthologie présents, faisant suite à une conférence de Claudine Glot sur la légende d’Arthur et des chevaliers de la Table ronde.

 

Quant à ceux d’entre vous qui ne pourraient pas se déplacer, pour toute pré-commande avant le 3 avril (demain, oui, je sais, c’est court) vous recevrez l’ouvrage dédicacé par les auteurs présents à Zone Franche.

 

Alors, n’hésitez pas !

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Parutions
commenter cet article
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 08:10

Il est plus que temps que j’annonce en ces pages la parution ces jours-ci de mon nouveau recueil : Les Fantasmes de Svetambre. Il paraît bien entendu dans la collection Rivière Blanche des éditions Black Coat Press, et vous pourrez le commander directement chez l’éditeur, ou bien dans votre librairie. Et bien sûr, il sera disponible le week-end prochain à Bagneux, au festival de l’Imaginaire Zone Franche, où je pourrai vous le dédicacer !

 

Mon éditeur et moi avons pris le parti d’un opus plus resserré que le premier. Pas de préface, ni de postface-surprise, donc, « seulement » 13 nouvelles (contre le double pour Les Enfants de Svetambre, mais certains textes étaient ultra-courts) sélectionnées en fonction de l’émotion, de l’humeur qu’elles dégagent.

 

L’illustration de couverture est signée Mike HOFFMAN :

 

 

 

fantasmessvetambre01.jpg

 

 

 

 

Lorsque enfance rime avec souffrance, lorsque la peur emplit les cœurs, quand la colère vous envahit, laissez-vous aller. Musiques ensorcelantes aux rythmes envoûtants, créatures bizarres, enquêtes impossibles, voyages extraordinaires, magnifiques ou terrifiants, œuvres d’art et de science où se perdre corps et âme, érotisme assumé ou romance imaginée, découvrez LES FANTASMES DE SVETAMBRE !

 


Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Parutions
commenter cet article
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 10:47

J'ai le grand plaisir de vous annoncer la parution de « Niche, cabane, ya !», dans La Guerre, anthologie d’une belligérance, recueil dirigé par Yael Assia et Merlin Jacquet aux éditions Hydromel. Le livre sort fin mai, pour les Imaginales où les éditions Hydromel seront présentes(pas moi, mais vous pourrez y rencontrer beaucoup d'auteurs présents).

 

couverture la guerre

 

La très belle couverture est signée Simon Goinard Phelipot

 

 

Au sommaire

  • Stéphane Beauverger

  • Stéphanie Benson

  • Pierre Bordage

  • Charlotte Bousquet

  • Jean-Michel Calvez

  • Lucie Chenu

  • Lionel Davoust

  • Léo Henry

  • Jess Kaan

  • Li-Cam

  • Luvan

  • Jacques Mucchielli

  • Jérôme Noirez

  • Laurent Queyssi

Résumé de l'éditeur :

La guerre, c’est l’opéra grotesque d’un crime à grande échelle ; une forme fondamentale de la nature humaine, le théâtre atavique de la discorde. La guerre, c’est l’abandon de soi dans l’idée commune, et l’expression la plus extrême de la solitude de l’être.
Quatorze déclinaisons sensibles et concernées sur la pandémie la plus imaginative de l’Histoire : de l’esthétique du conflit à la mise en exergue de l’horreur brute d’un enfant-soldat, les textes composent de la guerre dans notre société et nos imaginaires ; de la dissension entre et au sein de nos êtres, de la mémoire dans nos structures, sous toutes nos coutures.
De l’humain bâti sur le feu pour s’anéantir dans ses braises. De la tension, de l’exécution, du souvenir, avec violence, lassitude – avec espoir, parfois ; puisqu’il ne s’agit au final rien de moins, dans toute la splendeur de son ironie, que d’une bataille contre la guerre.

 

Cette anthologie a une histoire éditoriale un peu compliquée, comme beaucoup. Elle était prévue chez un autre éditeur qui, au moment de la crise, a préféré ne plus publier d'ouvrages collectifs. Yael l'a donc proposée à Merlin Jacquet pour Hydromel, et Merlin l'a non seulement acceptée, mais, de fait, co-dirigée. Au passage, quelques points de base ont dû être revus : ainsi du fait de verser une partie des droits d'auteurs à une ONG, c'est quelque chose de très compliqué, semble-t-il. Quelques auteurs prévus au départ ne figurent plus au sommaire – et dans un cas, au moins, un mail qui n'est jamais arrivé à son destinataire a empêché qu'un problème ne soit réglé. Beaucoup d'aléas, donc, pour cette antho au thème difficile.

 

Je ne sais pas ce qu'il en est des autres auteurs, mais, pour moi, il a été très douloureux d'accoucher de cette nouvelle. Yael voulait que nous ancrions nos histoires dans des conflits existants. J'ai choisi de parler des Balkans, de la Yougoslavie, de la Serbie. De villes où j'ai de la famille. Le texte s'est nourri de souvenirs d'enfance et de documentation bien souvent flippante à consulter. Et il est venu par morceaux, par pièces éparses griffonnées fébrilement dans des salles d'attente, que j'ai assemblées ensuite comme un puzzle. Ce qui a marqué une étape dans ma façon d'écrire. Depuis, certaines de mes nouvelles viennent comme ça, des paragraphes déchirés que je réunis ensuite, et colle, étonnée de voir que ça fonctionne – en tout cas, ça fonctionne sur les gens à qui je fais lire les textes-puzzles assemblés. C'est très troublant, pas confortable du tout, et heureusement, ça n'est pas toujours comme ça que ça marche.

 

Pour en revenir à l'antho, elle sera disponible aux Imaginales, donc, mais on pourra aussi la commander chez l'éditeur ; elle devrait d'ici peu être ajoutée au catalogue.

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Parutions
commenter cet article
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 19:47

J'ai re-craqué. J'avais dit que j'arrêtais de faire de la direction littéraire, mais c'était un serment d'ivrogne, bien sûr J'ai replongé le coeur le premier dans un superbe roman signé Charlotte Bousquet et intitulé Llorona on the rocks. Et je me suis offert le plaisir de retravailler avec Charlotte, ainsi qu'avec les éditions Argemmios et avec Fabien Fernandez qui a réalisé l'illustration de couverture (et regardez-là à deux fois ; elle est moins simple qu'il n'y paraît !)

 

Llorona on the rocks, c'est un roman fantastique dans les deux sens du terme, sur fond de mythologie mexicaine, c'est un thriller ou une histoire d'amour selon ce qu'on a dans la tête, c'est surtout un formidable témoignage sur les fémicides de Ciudad Juarez. Fidèle à elle-même, Charlotte dénonce l'insoutenable, le fait connaître pour mieux le combattre.

 

« Les fées, c’est comme la Vierge de Guadalupe, j’ai cessé d’y croire à dix ans. Quand j’ai tué pour la première fois. »

À Ciudad Juárez, des femmes sont assassinées. Pour le sexe. Pour le fun. Pour leurs organes, aussi. La routine. Sauf qu’une inconnue voilée de blanc apparaît, à chaque fois, près des cadavres.

La Llorona.

En pleine guerre des cartels, les Feds ont autre chose à faire que courir après une légende. Alors, ils ont fait appel à moi, Eva Vargas, la meilleure tueuse à gages et spirite du Mexique. Mais entre les fantômes du passé, les narcos et mon fichu cœur d’artichaut, il va falloir autre chose qu’un tequila blanco pour y arriver sans me brûler les ailes…

 

 

http://boutique.argemmios.com/WebRoot/ce_fr/Shops/216008/4CCE/8695/7CA8/54F5/A616/3EC1/CD19/20A8/COUV-Llorona.jpg

 

 

 

Llorona on the rocks paraît le 20 novembre aux éditions Argemmios, mais il est d'ores et déjà en souscription avec un bonus : deux cartes représentant le visuel de couverture + une couverture alternative qui n'a pas été retenue (mais qui est rudement belle)

 

Alors, vous savez ce que vous avez à faire ;-)

 

Fabien Fernandez, qui allie des talents de vidéaste à ceux d'illustrateur, a réalisé un trailer :

 

 

 


 

 

 

Et puis, cerise sur le gâteau pour les Parisiens, le lancement de Llorona on the rocks aura lieu le 30 novembre, mais je vous en reparlerai !

 

 

 

(Bon, en fait, j'avais jamais vraiment dit que j'arrêtais, mais je trouve que ça fait pas mal, comme accroche, qu'en dîtes-vous ?)

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Parutions
commenter cet article
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 09:46

Hier, j'avais prévu de vous parler d'Il était 7 fois. L'annonce du décès d'Alain le Bussy a fait passer au second plan l'annonce de la parution de cette anthologie... où pourtant il figure.

 

C'est donc avec une infinie émotion que je vous relaye le communiqué des éditions Argemmios. Notre dernière parution ensemble, Alain ! À la tienne, où que tu sois ;-)

 

Un dernier mot : je dois vous prévenir que ma propre nouvelle, "Petite Princesse de Noël", n'est pas inédite. Elle a été publiée l'an dernier sur le sit de Noël de la ville de Reims : Destination Noël. Je me souviens que quand Jacques Baudou m'a demandé un conte pour enfants, je l'ai regardé les yeux ronds et la mâchoire béante en lui demandant "pour enfants, tu es sûr ?" ce à quoi il a répondu "je sais très bien ce que je fais, je sais à qui je m'adresse". Moi, j'en ai douté longtemps, car ne me venaient que des histoires abominables de pères Noël sanguinaires...

 

Et puis j'ai pensé à ma fille, et l'idée de "Petite Princesse de Noël" m'est  venue...

 

Les autres histoires d'Il était 7 fois ne sont pas obligatoirement des contes de Noël. Je ne les ai pas encore lues, mais je crois savoir qu'il y a des choses très variées.

 

 

En préparation des fêtes de Noël, un recueil de contes pour enfants est en souscription aux Editions Argemmios jusqu’au 25 octobre 2010.

 

Il était 7 fois


 

http://boutique.argemmios.com/WebRoot/ce_fr/Shops/216008/4CB2/CCC6/C3D3/647A/01DD/3EC1/CD18/06A4/couv-ie7F.jpg

 

Il était 7 fois : nouveau titre de la collection Bouts d'cailloux !

 

Il était une fois...

Un petit point rouge parti à l'aventure.

Une girafe bleue trop curieuse.

Un robot médecin malade.

Une petite fille en conflit avec les nuages.

Un chevalier confronté au plus énorme des dragons.

Un éléphant balaise, mais balaise !

Et une écurie où il se passe de drôles de choses, la nuit de Noël...

Sept histoires écrites pour les plus jeunes par sept plumes habituées aux univers imaginaires.

 

Il était 7 fois, donc.

 

Avec : Karim Berrouka, Lucie Chenu, Sophie Dabat, Marie-Catherine Daniel, Xavier Dollo, Pierre Gévart et Alain le Bussy.

Illustration de couverture : Mathieu Coudray

Illustrations intérieures : Arnaud Boutle

8 hors textes couleur dont 7 illustrations originales signées Arnaud Boutle, le dessinateur des BD Pinocchio (éd. Paquet) et Entre les ombres (éd. Glénat).

 

dos carré collé – papier couché 165 gr – format 14 x 20 x 0,6 cm – 106 pages

ISBN : 978-2-919049-00-4

ISSN : 1968-3219

Prix : 14,90 euros

 

Cadeau de souscription : 3 petits magnets + 1 carte postale couleur

disponible à partir du 25 octobre 2010

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Parutions
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 08:38

L'une de mes prochaines parutions (en fait une réédition, puisque la nouvelle avait été publiée dans la revue Hauteurs en 2005), s'intitule Le Bol d'argent. J'ai beaucoup retravaillé le texte (je crois avoir acquis un peu d'expérience en cinq ans, et fait quelques progrès), et je me suis régalée en le faisant : l'histoire est assez simple, avec un soupçon d'érotisme et beaucoup de fantastique, plus une pointe d'humour, mais je ne sais pas si ça sera perceptible par tout le monde, car je crois avoir introduit quelques private jokes.

 

Allez, je ne vous fais pas lanterner plus longtemps : l'anthologiste qui a sélectionné cette nouvelle, c'est Estelle Valls de Gomis, l'éditeur qui publie l'ouvrage, c'est les éditions du Riez, et le titre de l'antho, Les Dames Baroques.

 

La parution est pour le 30 octobre, mais on peut d'ores et déjà pré-commander l'anthologie sur le site de l'éditeur. Je n'ai pas encore de visuel de couverture à vous montrer, mais cela ne saurait tarder. J'avoue que j'ai hâte de voir ça, car c'est Natalia Pierandrei qui la réalise et que son travail me plait beaucoup.

 

Le sommaire est lui aussi très alléchant (normal, avec une de mes nouvelles ! Oui, bon, OK, je sors...), jugez plutôt :

 

Carole Grangier - Armand Cabasson - Charlotte Bousquet - Karim Berrouka - Justine Niogret - Daniel Alhadeff - Cyril Carau - Tepthida Hay - Sophie Dabat - Morgane Guingouain - Sire Cédric - Eli Darco - Leonor Lara - Lucie Chenu - Sophie Goasguen - Jean Lorrain - Joris Karl Huysmans - Petrus Borel - Madame D'Aulnoy - Jules Barbey d'Aurevilly.

 

Et le résumé :

 

La Femme Fatale, une figure du quotidien mais aussi de l’imaginaire séculaire : de Circé à Marie-Madeleine, de la Reine Margot à Vampirella, de Marilyn Monroe à Lilith, de la fée Morgane aux succubes les plus vénéneuses, la vamp, la sorcière, l’enchanteresse, la Belle Dame Sans Merci a toujours inspiré les artistes et les écrivains, mais aussi le commun des mortels. Aimée des uns, haïe des autres, elle peuple de ses courbes protéiformes les pages de la littérature. Estelle Valls de Gomis, écrivain et anthologiste, a rassemblé de jeunes auteurs et des plumes confirmées pour vous dévoiler les Salomé et les Iseult de la littérature fantastique et de fantasy

 

Alors, n'hésitez plus !

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Parutions
commenter cet article
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 16:06

Je vous l'a dit : plusieurs parutions sont annoncées pour l'automne. Et dans certains cas, les éditeurs proposent une souscription, une pré-vente qui peut être à tarif réduit, ou bien accompagnée d'un cadeau, voire les deux.

 

Et c'est ce que font les éditions Sombres Rêts ! L'anthologie Mystères et Mauvais genres, dirigée et illustrée par Elie Darco, paraîtra en novembre, mais on peut d'ores et déjà la pré-commander pour 15,00 € et on recevra en prime le numéro 2 du fanzine Ananké.

 

On peut aussi -- et c'est indépendant de la souscription, aucune obligation d'achat pour cela -- voter pour la couverture que l'on préfère entre trois projets proposés. Les images sont visibles ici, et l'on peut voter sur le forum, sur le site (en laissant un commentaire à cet endroit) ou en envoyant un mail aux éditions Sombres Rêts.

 

Je ne vous dirai pas quelle couverture je préfère (il suffit d'aller sur le forum pour le savoir, à vrai dire ;-)) parce que je pense que cela dépend des moments, et ça dépend si je regarde la première page de couverture, ou l'aplat. En tout cas, je trouve l'idée très sympa -- même si, lorsque j'étais éditrice, je crois que je n'aurais pas osé lancer un tel pari !

 

Ma nouvelle ? Elle s'intitule "La Brigade des Enquêtranges", et je peux vous dire que je me suis bien amusée à l'écrire, et que j'en ai bavé à la retravailler selon les instructions de l'anthologiste. Mais elle avait bien ciblé les défauts du texte, et m'a aidée à le perfectionner : merci Miss :-)

 

Quatrième de couverture :

La porte se ferme, emprisonnant un pan de brume et l’odeur de la ville. Une silhouette s’avance entre les rayonnages, le pas vif, tous les sens aux aguets. Sa main glisse sur la tranche d’un livre dont elle se saisit avidement. Elle plonge entre les pages à la rencontre…

… d’un inspecteur qui côtoie la mort de près,
… de l’ambiance torride et dangereuse du Brésil,
… d’un desperado acculé par des chasseurs de prime,
… des lieux où règne la folie, la hantise et le vice,
… ou d’un fait divers à vous glacer les sangs.

À la croisée des genres, entre enquêtes policières, aventures surnaturelles et énigmes de la science-fiction, cette anthologie s’adresse à tous les amateurs de frissons et de mystères.


Quinze nouvelles de
Sébastien Ruche, Christophe Nicolas, Arnaud Cabanne, Michaël Moslonka, Guillaume Suzanne, Bruno Grange, Pierre Benazech, Gabriel Féraud, David Osmay, Anne Goulard, Richard Mesplède, Ombeline Duprat, Cyril Carau, Lucie Chenu et Aurélie Wellenstein


Illustrations : Elie Darco

 

http://sombres-rets.fr/tel/wpsc/product_images/choix-couv.gif

 

 

Allez voir sur le site les aplats de couverture, c'est encore mieux.


Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Parutions
commenter cet article
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 13:52

Eh oui, c'est la rentrée. Scolaire, littéraire, universitaire (ah non, pas déjà, ou alors si pour les examens de rattrapage) et bien entendu blogesque ! C'est que je vous ai laissés de longs mois sans nouvelles. Il faut dire que j'en corrigeais beaucoup, des nouvelles (ah non, c'est pas les mêmes, les premières, c'est des news, et les autres... des histoires !)

 

Or donc, j'ai passé l'été à corriger de nombreux textes, de moi, et d'autres auteurs, et tout cela va paraître ces prochains mois.Je vous en parlerai donc au fur et à mesure -- et ça va être compliqué pour éviter qu'une annonce n'en concurrence une autre !

 

Et ce que je suis particulièrement fière de vous présenter aujourd'hui, c'est ma nouvelle anthologie : Contes de Villes et de Fusées.

 

Voici un aperçu de l'aplat de couverture :

 

http://storage.canalblog.com/31/63/757591/56314484_p.png

 

 

La couverture est signée Eric Scala. Elle me plait beaucoup, je la trouve très originale avec ses taches rouges sang sur son fond blanc... Et j'aime aussi le surnom trouvé par Xavier : « Contes défaits, Contes refaits »

 

Quel est son thème ? Les contes de fées, vous l'aurez compris. Mais plus précisément, j'ai demandé aux auteurs de s'emparer d'un (ou plusieurs) conte(s) et de le(s) transposer à notre époque, ou dans l'avenir, ou dans une uchronie moderne... Pas tout à fait comme De Brocéliande en Avalon, puisque celle-là transposait les personnages, pas les histoires, et leur faisait revivre de nouvelles aventures. Là, l'histoire est réécrite, de façon totalement nouvelle.

 

Une nouvelle fait exception et a été écrite à ma demande, celle de Julien Fouret, « Une leçon de contes de fées » pour introduire le recueil. Toutes les autres sont donc des « reprises » de contes. Et comme certains auteurs ont particulièrement tordu (ou redressé ? Allez savoir !) les histoires que l'on connaît, je leur ai demandé à chacun d'écrire une brève postface expliquant de quel texte ils s'étaient inspirés.

 

Au sommaire :

Julien FOURET : « Une leçon de contes de fées » 

Jean MILLEMANN : « La Fée des glaces »

Delphine IMBERT : « Une histoire de désir »

Pierre-Alexandre SICART : « La Griffe et l’Épine »

Antoine LENCOU : « ReCréation »

Pierre GÉVART : « Grain de sel et Bretelle »

Nicolas BALLY : « La Petite Capuche rouge »

Charlotte BOUSQUET : « Corner Girl »

Sylvie MILLER et Philippe WARD : « Le Pacha botté »

Jean-Michel CALVEZ : « Un temps de cochon ! »

Lionel DAVOUST : « Le Sang du large »

Sophie DABAT : « La Mort marraine »

Jess KAAN : « Pour Judith »

Mélanie FAZI : « Swan le bien nommé »

Estelle VALLS DE GOMIS : « Poches et Troncs »

Léonor LARA : « Sacrifices »

 

Et vraiment, vraiment, j'aime ces nouvelles (normal, sinon, je ne les aurais pas choisies).

 

Et j'ai vraiment déjà hâte d'avoir des avis !

 

J'ai, quant à moi, bien évidemment signé la préface : « Il était une nouvelle fois ». On peut d'ailleurs la télécharger sur le blog des éditions Ad Astra, en PDF ou en EPUB. Elle est suivie d'un court extrait (le début) de la nouvelle de Julien.

 

Cette antho m'a été "commandée" il y a trois ans par Xavier Dollo qui envisageait de fonder une maison d'éditions. La partie administrative a été beaucoup plus longue à gérer que prévu -- de nouvelles réglementations en ce qui concerne la fondation d'entreprises, un tribunal de commerce débordé, un numéro d'ISBN qui n'arrivait pas... Mais enfin, depuis quelques mois, ça y est, Ad Astra a vu le jour sous l'égide des frères Dollo, Xavier et Mikaël et a déjà publié un premier roman, Les Pilleurs d'Âmes, de Laurent Whale, dont je vous ai parlé à l'époque.

 

Et le 11 septembre, Contes de Villes et de Fusées paraît enfin ! Ce qui signifie que vous pourrez la commander en ligne ou par correspondance à partir de cette date, ou encore, si vous habitez ou séjournez à Paris, l'acheter en direct à la Rentrée littéraire des petits éditeurs de l'Imaginaire, journée organisée comme tous les ans aux Buttes Chaumont (mais qui change de bar, cette fois-ci). Je ne serai pas présente, mais Ad Astra sera représenté par Xavier Dollo et plusieurs auteurs de l'anthologie seront là, Nico Bally, Charlotte Bousquet et Jean-Michel Calvez.

 

http://www.evous.fr/local/cache-vignettes/L250xH167/buttes2-823a0.gif

 

voilà l'adresse : Le Pavillon du Lac -

http://www.lepavillondulac.fr
Parc des Buttes-Chaumont

(entrée place Armand Carrel)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc4/hs415.snc4/47772_1447185334283_1072667792_31006714_3401081_n.jpg

 

 

 

 

Bien entendu, plusieurs autres éditeurs seront de la partie, et de nombreux auteurs.Vous en trouverez la liste sur le communiqué de presse que je viens de publier (mais sans images, hélas)

 

Quant à ceux qui ne peuvent pas venir à Paris, ils auront la possibilité de trouver l'anthologie, et même, s'ils nous le demandent avec un gentil sourire, d'obtenir une dédicace de moi et d'Antoine Lencou, au salon Miroirs du Futur qui se tiendra à Civray (86, près de Poitiers ou Angoulême) les 18 et 19 septembre !

 

Je devrais en outre participer à deux cafés littéraires-ou-tables rondes, sur les mythes, contes et légendes d'une part, sur l'érotisme en SF de l'autre. Mais j'aurai l'occasion de vous reparler de tout ça !

 

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Parutions
commenter cet article
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 14:35

En 2002, Nicolas Cluzeau publie, chez Nestiveqnen, une anthologie intitulée Science et Sortilèges. Parmi les nouvelles, il en est une qui m'avait fait hurler de rire, « L'Affaire des elfes vérolés », de Jess Kaan.Cette histoire rocambolesque de détective privé sous-marin -- le héros est un triton -- qui se dope aux moules hallucinogènes est absolument délirante et purement jouissive. Les lecteursne s'y sont pas trompés, puisqu'ils ont décernés à ce texte, en 2002, le Prix Merlin de la nouvelle.

 

En 2003,« L'Affaire des sylvestres illuminés », un autre volet des aventures du triton Eidoninus paraît aux éditions de l'Oxymores, dans une anthologie de Natacha Giordano intitulée Chimères. Il s'agit d'une préquelle à « L'Affaire des elfes vérolés ». Eidonius est obligé d'enquêter sur la terre ferme pour fuir les huissiers. Si le fait de connaître la suite était au début un peu gênant (puisque la seconde est la préquelle de la première, vous suivez ?), on arrivait à l'oublier assez vite.

 

Il y a, dans les aventures du triton privé, un petit quelque chose de Philip Marlowe et une bonne louche de burlesque à la Buster Keaton. Imaginez Lauren Bacall avec une queue de sirène, lançant des tartes à la crême à Humprey Bogart, tout en lui disant "just whistle", et vous aurez une idée du décor. Mais pas de l'intrigue, ni des jeux de mots qui s'enchainent les uns aux autres...

 

Et puis depuis 2003, plus rien. Sept longues années pendant lesquelles je savais (parce que je suis dans le secret des dieux, moi, m'sieurs-dames ! Du moins, dans celui des auteurs que j'aime !) qu'un projet de roman était en préparation. Mais bon, voilà, Jess avait d'autres chats à fouetter, ou plutôt d'autres bout d'choux à chouchouter, et le projet a pris son temps pour mûrir et s'épanouir...

 

Et c'est aux éditions Mille Saisons qu'il voit enfin le jour. Son titre ? Investigations avec un triton. Comment le commander ? Sur le site (suivez les recommandations ci-dessous) ou en librairie.

 

Pour ma part, je l'attends avec impatience !!

 





Les Editions des Mille Saisons
564 montée des vraies richesses

04100 Manosque
Site de Mille Saisons

Forum des Mille Saisons
Mail : contact@millesaisons.fr
Fax: 09.55.45.43.25

 

 

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Parutions
commenter cet article