Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Humeurs de Svetambre
  • Les Humeurs de Svetambre
  • : Je n'aime pas les étiquettes, les catégories, les petites cases... je m'y sens à l'étroit. J'ai l'intention de parler de bien des choses, ici ! De mes livres ou de ceux que j'ai lus, de mon travail ou de ma famille, de ce qui me fait hurler et de ce qui me fait jouir de la vie...
  • Contact

Profil

  • Lucie Chenu
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !

Recherche

2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 17:43

Enfin, ce n’est pas à proprement parler la soirée de lancement de la maison d’édition, puisqu’elle tourne depuis quelque temps, déjà, tout d’abord avec la revue Mythologica – à laquelle je collabore activement, puisque je suis en charge de la fiction francophone – et ensuite avec la collection Alternative, qui publie en numérique certaines des meilleures nouvelles parues en recueils ou en anthologies. Mais c’est tout de même une soirée de lancement, puisque les éditions Mythologica lancent une collection de romans et une autre  d’art-books : « Black & White ».

 

 

C’est ainsi qu’on pourra trouver, dès vendredi après midi à Zone Franche, et lors de cette soirée, deux artbooks, respectivement signés Mathieu Coudray et Philippe Jozelon, ainsi que L’Abomination d’Innswitch, d’Edward Lee, traduit par Thomas Bauduret et illustré par Philippe Jozelon. Nathalie Dau sera aussi présente, et pourra à cette occasion, entre autres choses, dédicacer les exemplaires de Mythologica où paraît en feuilleton son roman Chronique des Terres mixtes.

 

 

 

1939700_426645877471776_785010730_n.jpg

 

 

 

La soirée aura lieu à partir de 19 heures dans un bar médiéval au bien beau nom :

Les Caves alliées

44 rue Grégoire de Tours

75006 Paris

métro Mabillon ou Odéon (ligne 10), RER B & C : Saint-Michel

 

Rejoignez-nous !

 

 

Repost 0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 19:00

Je viens de rentrer d'un long voyage (d'autant plus fatigant que je suis partie en voiture), chargé d'émotion, qui m'a menée au Mans, au Havre, à Paris, à Montrouge et à Nantes... J'ai ainsi pu retrouver des gens chers à mon cœur et que je vois trop rarement. C'était aussi pour moi l'occasion de me rendre aux Utopiales, le vendredi uniquement, principalement pour assister à l'hommage rendu à Roland Wagner, un hommage « qui n’aurait jamais dû avoir lieu aussi tôt », comme le dit si bien Laura Vitali. Là aussi, j'ai revu des amis, des connaissances, pris des nouvelles des uns et des autres. C'était bien. Même si je n'ai pas assez vu (voire pas vu du tout) certains d'entre eux.

 

Je suis rentrée un peu épuisée de tous ces kilomètres, et depuis je télécharge les tables rondes et les conférences qui m'intéressent (et il y en a un paquet, cette année !) Elles ne sont pas encore toutes en ligne, mais si vous aussi souhaitez les entendre, voilà le lien vers le blog mis en place par ActuSF. Allez y faire un tour, vous y trouverez des photos, des vidéos, des mp3 et j'en passe… Pour ma part, je vais devoir trouver le temps de les écouter, maintenant… Et celui de lire les livres que je ramène dans ma besace.

 

 

 

 

Repost 0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 18:51

C'est le week-end prochain qu'a lieu Scientilivre, et je ne vous en ai pas encore parlé. C'est que je suis débordée, double vie, voire triple, et tout ça… L'une d'elles (de ces vies) accouchera de nouvelles (dans les deux sens du terme) et je vous en reparlerai. Les autres sont privées ;-)

 

Or donc, Scientilivre. Il s'agit d'une manifestation très sympathique, organisée par l'association Délires d'encre, qui a lieu tous les ans à côté de Toulouse, à Labège. Il est question de science et de science-fiction, on y trouve des ateliers pour les enfants, mais aussi pour les plus grands. Des auteurs sont invités, des scientifiques, des auteurs de SF et des dessinateurs, puisque la BD n'est pas oubliée. Et cette année, pour la première fois, j'y participerai en tant qu'auteur – les autres années, j'y allais en touriste ;-)

 

J'y serai donc les samedi et dimanche, de 10 heures à 19 heures – quoique je vais peut-être partir plus tôt afin d'aller voter au second tour des primaires. J'espère que ceux d'entre vous qui habitent Toulouse ou ses environs pourront venir me faire un petit coucou. Vous pourrez aussi y rencontrer Ugo Bellagamba, Jeanne-A Debats, Jean-Claude Dunyach, Claude Ecken, Christian Grenier, Gudule, Nathalie Le Gendre, Danielle Martinigol, Christophe Lambert et Christophe Nicolas, Vanessa Terral, Rachel Tanner, Philippe Ward et j'en passe ! C'est la librairie Album-Bédéciné qui s'occupera de nous, autant dire que nous serons chouchoutés ;-)

 

La liste complète, ainsi que celle des activités, jeux, ateliers et conférences, se trouve sur le site : http://www.scientilivre.com/

 

Vous y trouverez aussi un plan d'accès. Alors, à bientôt ?

Repost 0
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 12:48

Les Rencontres de l'Imaginaire 2011 auront lieu au château de Comper, en forêt de Brocéliande (près de Paimpont, au coeur de la Bretagne) les 23 et 24 juillet. Les invités d'honneur sont Pierre Dubois et René Hausman.

 

 

 

  http://storage.canalblog.com/01/27/628339/66251765_p.jpg

 

 

 

 

RI-2011.Flyer.Verso.jpg

 

 

Vous trouverez d'autres informations sur cette page. Ou peut-être quelque part sur ce site. Ou encore à cet endroit.

 

De plus, le Centre de l'Imaginaire Arthurien accueille jusqu'au 16 octobre, une exposition sur le thème "De Morgane à Mélusine". Sur deux niveaux, à travers scénographies, accessoires, costumes, textes et images, l’exposition évoque les liens, les différences et les complémentarités de deux parmi les plus célèbres fées de notre imaginaire.

 

 

Et parce que c'est pas tout, ça, mais j'ai du boulot, je me remplonge dans mon anthologie arthurienne ;-) Si Mélusine n'y est  a priori pas conviée, Morgane sera présente, en compagnie de Guenièvre, de Viviane, d'Arthur, Mordred, Merlin, Gauvain, Keu Galaad, Perceval, et d'autres encore...

Repost 0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 13:57

Je viens de recevoir une anthologie tout ce qu'il y a de plus attirante : le thème du vampire, une couverture de Caza (et des bonus à l'intérieur), un sommaire alléchant et un festival à la clef ! Ca se passe à Anger, début avril, et c'est bien dommage que j'habite trop loin. Jugez plutôt :

 

 

 

imaJn'ère 2011
1ère Convention de la littérature populaire
et de l'imaginaire
Du 5 au 10 avril 2011
Tour Saint Aubin - rue des Lices - Angers
Entrée gratuite

AFFICHEmini

Tous les jours

Du mercredi au samedi : de 10h30 à 19h30
Dimanche : de 10h30 à 16h

Les expositions
Métamorphoses du vampire de Philippe Caza (planches, illustrations, nombreux inédits…)
Golgotha de Francisco Varon (mine de plomb…)

Le stand Phénomène J
Vente des œuvres des artistes et écrivains présents pendant la manifestation.
Grand choix d'ouvrages d'occasion (Science-fiction, fantastique, fantasy…)

Le coin ravitaillement
Boissons, confiseries, patisseries.

Activités - Rencontres

Mardi 5 avril
19h00 : Inauguration en présence de Philippe Caza et Francisco Varon.

>>>Présentation de l'association imaJn'ère et de la convention imaJn'ère 2011

>>>Fanfare transylvanienne avec Diatochroma

>>>Vin d'honneur

Mercredi 6 avril
A 15h et à 16h30 ne manquez pas les histoires vampiriques de la conteuse Myriam Albertier (Animation pour les 8-12 ans).

14h-17h : Rencontre avec Francisco Varon (illustrateur) et Patrice Verry (écrivain).

Jeudi 7 avril
14h30 : Rencontre avec Francisco Varon (illustrateur).
15h : Ima
Jn'ère pour quoi faire ? Rencontre avec des membres de l'association.
16h : Initiation au jeu de rôle Metal adventure (Science fiction, Space Opera, Pirates de l'espace) par son créateur Arnaud Cuidet.

Vendredi 8 avril
14h et 17h : Initiation au jeu de rôle Metal adventure (Science fiction, Space Opera, Pirates de l'espace) par son créateur Arnaud Cuidet.

A partir de 16h rencontres / dédicaces avec :
>>>Philippe Caza (illustrateur).
>>>Lionel Davoust, Thomas Geha, David S. Khara, Patrice Verry (écrivains).

Samedi 9 avril
Rencontres / dédicaces avec :
>>>Philippe Caza (illustrateur)
>>>Arnaud Cuidet (créateur de jeu de rôle),
>>>Patrick Boman, Pierre Charmoz, Lionel Davoust, Sylvie Denis, Patrice Verry, Roland C. Wagner (écrivains).

15h : Initiation au jeu de rôle Metal adventure (Science fiction, Space Opera, Pirates de l'espace) par son créateur Arnaud Cuidet.

Dimanche 10 avril
Rencontres / Dédicaces avec :
>>>Philippe Caza (illustrateur)
>>>Arnaud Cuidet (créateur de jeu de rôle),
>>>Sylvie Denis, Patrice Verry, Roland C. Wagner (écrivains).

16h30 : Goûter imaJn'ère et tirage de la tombola.

17h : fin des programmes, bonne nuit les petits, merci d'être venus… à l'année prochaine !

logo
Association ima
Jn'ère
3 rue Montault - 49100 Angers
Tél. +33 (0)2 41 39 74 85
imajnere@phenomenej.fr
www.phenomenej.fr

COUVmini

A l'occasion de la 1ère Convention de la littérature populaire et de l'imaginaire l'association imaJn'ère et les éditions Sous la Cape publie une anthologie vampirique iconoclaste :

Histoires d'Aulx
Nouvelles - 220 pages
Couverture et illustrations de Philippe Caza

Batista & Batistuta
Dracula fait son cinéma : " Le vampire, le monstre assoiffé de sang, il est adoré par la terre entière. C'est le plus puissant de tous les héros ! " Et comme metteur en scène, que donnerait-il ?

Philippe Caza
Noces : BD

Justin Hurle
Rage de dent : Devenir maître de la vampirie n'est pas de tout repos. Surtout quand on a mal aux dents !
Senteur d'Alep : Lorsque le désir et la Foi entrent en conflit, jusqu'où l'homme est-il capable d'aller ?
Russule Ruth : Etrange affaire qui de grincement de sommier en disparition de chat nous fait prendre conscience que nos voisins sont des êtres bizarres

David S. Khara
Les Crocs, Monsieur le Président : La faim, circonstance atténuante pour un excès de vitesse ? Allez donc expliquer ça aux gendarmes !

Aedes Lagrippa
Y a plus d'saison : Les petites bêtes ne mangent pas les grosses ? Mais elles peuvent parfois leur faire peur.

Artikel Unbekannt
Jaune : Un cas clinique étrange.
Rouge : Un voyage au fond de soi.

Patrice Verry
Lorsqu'il ouvrira : Quand on est la dernière, est-il possible de croire encore en l'avenir ?

Jean-Hugues Villacampa
Lágrimas de sangue : De Paris à Angers en passant par Rio et Washington, la truculente aventure d'un vampire en cavale.

Sous une magnifique couverture de Philippe Caza, l'équipe d'imaJn'ère et ses prestigieux invités vous offrent une autre vision du vampire moins superficielle que les guimauves dentues qui nous sont présentées ces derniers temps. De la violence exacerbée à la poésie la plus dérangeante, en passant par de l'action débridée, les écrivains de cette anthologie renouvelle le genre avec originalité et humour.



Repost 0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 15:47

La semaine prochaine, je serai au festival Zone Franche, à Bagneux, dont vous pouvez consulter le programme en ligne. Il se tient les samedi et dimanche 5 et 6 mars, et le vendredi 4 mars est la « journée professionnelle » (plus pour les libraires et bibliothécaires). Je devrais arriver le vendredi en cours de journée


Je serai principalement présente sur le stand de Rivière Blanche, pour dédicacer mon recueil, Les Enfants de Svetambre, et les collectifs auxquels j'ai collaboré, Plumes de Chats et Dimension de Capes et d'Esprits et sur celui d'Ad Astra, pour ma dernière anthologie (réunie par moi, ça va, vous suivez ? Parce que moi, j'avoue que je m'y perds ! ;-)) Contes de Villes et de Fusées.

 

Mais on me verra aussi sur le stand des toutes nouvelles éditions Asgard, pour la parution d'Éternelle Jeunesse, l'anthologie officielle du festival, ainsi que sur ceux d'Argemmios (pour Flammagories  et Il était 7 fois), de Griffe d'Encre (Chasseurs de Fantasmes), de Malpertuis (Malpertuis I),  d'ActuSF (Appel d'Air), de CDS éditions (« L »), de Sombres Rêts (Mystères et Mauvais Genres), des éditions du Riez (Les Dames Baroques). Et avec de la chance, l'anthologie sur la Guerre prévue aux éditions Hydromel sera parue…

 

Enfin, le samedi à 15 h 30, je participerai à une table ronde qui aura pour thème « les anthologies de l'Imaginaire : pourquoi et comment ? », avec ma double casquette d'anthologiste et d'auteur.



Tout ça ne me laissera pas beaucoup de temps pour admirer les expositions, les spectacles (je me réjouis d'avance à l'idée de retrouver la Compagnie du Lysandore et de découvrir le nouveau groupe de John Lang, sauf que, aïe, zut  ! vais-je pouvoir me dédoubler, me détripler, pour assister au colloque sur le thème du Héros ?)

Repost 0
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 10:42

Le week-end prochain se tient la grande manifestation science-fictionesque toulousaine : Scientilivre. Ça n'est pas tout à fait de la seule SF (il y a aussi beaucoup d'ateliers pour faire connaître la science de façon ludique aux enfants et aux moins grands), ça n'est pas réellement à Toulouse (mais à Labège, juste à côté, parce que là se trouve un lieu suffisemment grand et accessible pour accueillir tout le monde), mais c'est toujours vraiment bien !

 

http://www.scientilivre.com/images/PHOTOS%202010/dates.jpg

 

Et en plus, cette année, Scientilivre célèbre son dixième anniversaire. Le parrain litéraire est Alain Grousset (et il sera question d'uchronie), et le parrain scientifique Robert Pince. Quant à l'invité d'honneur, il n'est autre que Jean-Claude Mézière soi-même !

 

Je n'arrive pas à charger l'affiche de Mézières, allez donc la voir sur le site. Et allez aussi voir le programme des conférences, spectacles et animations, et la longue liste d'auteurs invités.

 

Pour ma part, si je n'ai pas d'empêchement comme le week-end dernier où je n'ai pu aller ni à la dédicace de Sam-et-Séb, ni à Polars du Sud, je me ferai un plaisir de retrouver quelques-uns des meilleurs auteurs de SF !

 

Sans oublier que ma fille devrait, comme à l'accoutumée, se régaler avec tous les ateliers, jeux, animations proposés.

 

Et j'ajoute, parce que ça compte, que c'est la librairie Album, de Toulouse, qui se charge de la librairie du salon !

 

 

 

 

 

Repost 0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 14:57

 

 

Or donc, je vous avais promis de vous raconter la suite de Mes Étonnants Voyageurs, et de vous donner quelques photos. J'ai traîné, mais c'est pour la bonne cause, puisque dans mon article précédent, je vous ai parlé de la scandaleuse rupture de contrat des éditions Classiques Garnier vis à vis d'Anne Larue, concernant son ouvrage Fiction, féminisme et postmodernité. Les voies subversives du roman contemporain à grand succès, brutalement retiré de la vente par l'éditeur deux semaines après sa parution. Dorénavant, lorsqu'un libraire commande le livre, il reçoit en réponse "ce textes est momentanément indisponible". J'espère que le moment sera très bref, parce que non seulement c'est scandaleux, mais en plus, c'est priver les lecteurs d'un livre passionnant.

 

Pour en revenir aux Étonnants Voyageurs, voici quelques photos que j'ai pris plaisir à faire, durant mes pauses, le samedi après-midi.

 

Et là, je ne sais pas pourquoi, over-blog me plante, m'interdisant de mettre toutes mes photos dans un album. Bon, on va essayer de ruser...

 

Et ça marche ! Tout d'abord, voici Catherine Dufour qui ne se sait pas observée

http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/catherine_dufour.jpg

et lit, tranquillement, sur le stand de la librairie de l'Atalante

 

 

 

 

 

http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/actusf3.jpg    et le stand d'ActuSF.

Il y avait quelque chose d'assez surréaliste à intervertir les rôles, à les photographier, alors que d'habitude, c'est l'inverse, c'est ActuSF le reporter

 

Allez, encore une   http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/ActuSF2.jpg

 

et une dernière... http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/ActuSF.jpg  

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis, au détour d'une allée, j'ai vu Jacques Baudou, en train de dédicacer son encyclopédie de la Fantasy, primée au GPI (ça se passait avant la remise du prix, mais bon, on va pas chipoter). Et là, il s'est passé quelque chose de marrant. J'ai pris une première photo                          http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/jacques1.jpg

et j'ai eu l'impression qu'elle était totalement floue. Alors j'en ai pris une autre http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/jacques2.jpg 

et je l'ai encore crue floue. Donc, j'ai insisté, et Jacques, qui s'était aperçu de mon manège aussi discret qu'un éléphant dans un salon de verroterie, avait bien du mal à garder son sérieux. 

 

Ce qui donne un sourire superbe 

 

http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/souriredejacques.jpg

 

 

 

Et puis, il y en a un autre que j'ai tenté de pister, mais à chaque fois que j'allais appuyer sur le déclencheur, quelqu'un passait devant. J'ai tout de même réussi à attraper un quart de visage, avec la manche d'un lecteur qui lui fait une drôle de coiffe. Voici Stéphane Manfredo qu'il est bô !

http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/manfredo.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis, bien sûr, j'ai photographié quelques-uns de mes voisins de stand. Pas tous, hélas, je n'ai pas Justine Niogret, ni Victor Dixen (mais bon, vous les avez en video sur l'article ante-précédent), ni Yan Marchand ni Patrice Lajoye, qui ne sont arrivés que le dimanche (et le dimanche, je n'ai pas sorti mon appareil, je n'ai pas vu la journée passer).

 

mais j'ai tout de même une bonne partie de la Rivière Blanche team, à savoir :

 

 

 

Philippe Ward

 

Master Philippe Ward himself, avec sa gentillesse, son badge d'éditeur et son tee-shirt de supporter toulousain !

 

Photobucket

 

Lionel Davoust et Xavier Dollo, alias Thomas Geha, mes complices rennais flammagoristes (entre moult autres choses ;-))

 

 

Photobucket

 

 

 

 

 

 

Encore Lionel...

 

 

 

 

 

 

Le sourire de Xavier-Thomas Dollo-Geha     encore Xavier...

 

 

 

 

 

http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/david.jpg

 

 

David S. Khara, qui n'en revient pas du succès des Vestiges de l'Aube

 

 

 

 

http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/sylvie.jpg

 

Le sourire tout à la fois fatigué et rayonnant de Sylvie Miller...

 

 

 

 

Et puis, il s'est passé quelque chose de bizarre. Une étrange créature, toute de rouge coiffée, a séduit Thomas Geha

 

http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/guerriereetauteur.jpg

 

                                     s'est emparée de son Sabre de Sang...

 

                                           http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/audedesang.jpg

 

 

                                                    et l'a vendu à la criée !!

 

            http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/guerriere.jpg                                           http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/audedesang2.jpg

 

 

 

 

Et pendant ce temps-là, une terrible métamorphose se poursuivait sur le stand de la librairie Critic :

 

http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/wardtoulouse.jpg

 

nous apprîmes qu'un ours des Pyrénées, égaré, on ne sait comment, au nord de la Bretagne, était devenu un super-héros...

 

 

http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/guerrierbasque.jpg

 

Incroyable Hulk ou Docteur Jekyll & Mister Hyde ?

 

 

http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/guerrierours.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Solenn et moi le poursuivîmes vaillamment

à travers les couloirs du Salon

craignant qu'il ne terrorise les visiteurs

 

 

nous nous félicitâmes de notre succès

 

http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/solenn.jpg

 

 

et récupérâmes le chef de la RB-team

 

 

http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/philippelionel2.jpg

 

sain et sauf, et prêt à nous faire bosser

 

http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/phil_sylv_xav.jpg

 

 

 

Pendant ce temps, ma petite famille était arrivée et mon chéri, ne voulant pas être de reste, se mit à me mitrailler. Ô surprise, j'ai trouvé quelques photos où je ne me déplaisais pas

 

 

http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/lucievolonte.jpg

 

 

 

 

 

http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/lucie_floue.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et une petite dernière, pour la route ?

 

http://i234.photobucket.com/albums/ee77/svetambre/Etonnants%20Voyageurs%202010/stand.jpg

Repost 0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 19:32

 

Le week-end dernier se tenait à Saint Malo le salon des Étonnants Voyageurs, comme vous ne l'ignorez pas si vous êtes un habitué de ce blog. J'y suis allée, en famille, qui plus est, et ce fut bien agréable, quoique fort fatiguant.

 

Nous partîmes vaillants, le vendredi matin tôt (enfin, relativement). Après neuf heures de route, nous l'étions déjà nettement moins, vaillants ! Aussi, le lendemain matin – l'un des rares moments creux de mon emploi du temps – nous nous précipitâmes dans la mer.

 

Bon, d'accord, nous avons triché : c'était un « parcours aquatique », comme les Malouins appellent ça, autrement dit des thermes marins. De l'eau de mer chauffée à 31 ou 35°C, selon les endroits, avec plein de jets dans tous les sens, des forts, des doux, des dorsaux, des lombaires, un couloir de marche à contre-courant (qui monte et qui descend ce qui fait travailler les cuisses ou les chevilles, s'il vous plaît !), un autre de nage à contre-courant, mais trop étroit pour qu'on puisse réellement nager... pas grave, c'était super ! Un grand pied. Et une baisse de trac pour moi, avant mes séances de dédicaces des Enfants de Svetambre qui débutaient l'après-midi (oui, je sais, il m'en faut pas beaucoup pour flipper).

 

L'accueil sur le stand de la librairie Critic fut royal. L'occasion de rencontrer enfin IRL Éric Marcelin, de faire la connaissance d'Aude, de Solenn et... et flûte, il me manque un nom, là ! Et, côté auteurs, de retrouver Lionel Davoust, Xavier Dollo alias Thomas Geha, Philippe Ward & Sylvie Miller, Justine Niogret, et puis de découvrir David S. Khara et Sandra qui fait de superbes montages, et Victor Dixen, auteur jeunesse atypique et fort sympathique. Il faisait très chaud (les prochains sudistes qui osent affirmer devant moi que la Bretagne est un pays froid...). Il faut dire qu'on était sous une verrière. Heureusement que notre stand avait un toit de toile, dans le couloir, ça n'était pas le cas. Du coup, il m'a semblé que les visiteurs rechignaient à s'arrêter dans les portions ensoleillées – et pour m'être un peu baladée dans le salon du livre, je peux vous dire que je les comprends ! En face de nous, la librairie de l'Atalante avait bien chaud aussi. J'ai revu Pierre Bordage avec grand plaisir, croisé Johan Heliot, papoté un peu plus loin avec Denis Guiot sur le stand de Syros et mitraillé Jacques Baudou sur le stand des éditions Fetjaine. Critic tenait aussi le stand de Bragelonne (aux EV, les éditeurs doivent passer par un libraire si j'ai tout bien compris. Du coup, certains rechignent à payer deux fois, le stand + la marge) qui, lui, était à l'ombre et au frais, ce qui le rendait fort attirant, mais ça n'était pas son seul attrait. On y trouvait aussi Laurent Genefort, avec qui c'est toujours un plaisir de bavarder, Erik Wietzel que je n'avais encore jamais croisé.

 

Pendant ce temps-là, ma petite famille était chez des copains qui tiennent un centre équestre où ils ont vu des kangourous... Eh oui, la vie est pleine de surprises !

 

Philippe avait un gros problème : le match de rugby Toulouse-Biarritz. Qu'est-ce qui allait l'emporter chez notre Ward, de son amour pour le pays Basque ou de ses racines ariégeoises ? Eh bien je peux vous le dire : il a supporté Toulouse, en direct de son portable (ou de celui de Critic, je ne saurais le dire). Il avait amené de quoi fêter cette victoire espérée, et ce fut un grand moment du festival que de voir arpenter un super-héros tout de Toulouse vêtu !

 

 

 

 

 

Enfin vint le moment de la remise du GPI qui, à partir de dorénavant, est décerné tous les ans au mois de mai à Saint Malo. Personnellement, je trouve ça dommage, une semaine avant le prix Imaginales, mais on ne m'a pas demandé mon avis. En tout cas, ça entérine le fait que les Utopiales s'intéressent de moins en moins aux bouquins, plus que ça : ça l'aggrave. Mais bon, passons. Passons à la remise du GPI 2010 Étonnants Voyageurs, ainsi dénommé pour le différencier du GPI 2010 décerné en novembre 2009 pour des livres parus en 2008 (au moins, ce changement d'espace-temps aura pour effet de faire coïncider le nom de prix avec l'année de remise, c'est pas dommage, ça !)

Bref, nous sommes partis à la recherche de la salle où l'on remettait le GPI. On n'avait pas intérêt à oublier nos badges, ou en ce qui concerne ma petite famille qui nous avait rejoints à ce moment-là, les tampons sur la main prouvant qu'on ne cherchait pas à gratter une entrée, parce qu'on se serait fait refouler sans pitié. Ma fille s'était lavé la main (quelle idée, aussi, que de se laver les mains !) et... nan, je vous raconte des bobards, il a suffit que je dise qu'elle était ma fille pour que le monsieur s'écarte en s'excusant ;-)

Ceci dit, c'était quand même bien compliqué de trouver la salle ! Et pourtant, parmi nous se trouvaient trois nominés, Lionel Davoust et Sylvie Miller, tous deux nominés pour le prix de la traduction, et Philippe Ward qui représentait Black Coat Press, nominée pour le prix spécial.

 

Enfin, après avoir monté des étages, arpenté des couloirs (mais Philippe aime ça, on le sait à présent ;-)), et redescendu quelques marches (ça m'a rappelé un immeuble du Mirail), nous sommes arrivés.

La suite en vidéo

 

Le prix spécial est attribué à Jean-Marc Lofficier et Brian Stableford pour leur travail de promotion de la SF francophone aux États-Unis chez Black Coat Press. En leur absence, c'est Philippe Ward qui reçoit le prix.

 

 

 

 

 

Le prix de l'Essai est attribué à Jacques Baudou pour son Encyclopédie de la Fantasy parue aux éditions Fetjaine. Jacques en profite pour rendre hommage à Jean-Louis Fetjaine, et à Krystal Camprubi qui a illustré l'ouvrage. Si J.B. n'avait pas été membre du jury du prix Imaginales, ils auraient tous deux été nominés ! (à noter que Krystal est nominée plusieurs fois au prix Imaginales, mais hélas pas lauréate, les voix se sont diluées sur ses nombreux et magnifiques ouvrages)

 

 

 

 

 

 

Le prix du manga a été annoncé dans la bonne humeur parce que Jean-Pierre Dionnet n'arrivait pas à prononcer les noms des œuvres nominées, ni même ceux des éditeurs. Pascal Patoz s'en est tiré mieux que lui sur ce coup-là !

 

Le prix est attribué à Ikigami : Préavis de mort (tomes 1 à 4) de Motorô Mase (Kazé Manga / Asuka). En l'absence de l'auteur, c'est Jérôme Chélim, de Kazé Manga, qui le reçoit.

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne peux pas vous mettre toutes les vidéos, donc pour certaines, ça sera juste quelques liens. Le prix de la BD, le prix Vojtek Siudmak du graphisme...

 

Ah mais, je ne vais sûrement pas manquer le prix Jacques Chambon de la traduction ! Je vous ai mis la totale (l'énoncé des nominés) parce que c'est le seul prix où tout le monde a été applaudi... et la lauréate ovationnée !

 

 

 

 

 

 

 

Après cela, il y a eu un bug : nous n'avons pas pu filmer la remise du prix jeunesse étranger parce qu'un monsieur de la sécurité est venu dire à mon cher et tendre, qui se tenait les coudes appuyés contre une rembarde pour éviter de bouger en filmant, qu'il gênait le passage derrire lui. J'ai jeté un oeil en arrière : il n'y avait personne à gêner ! Bravo monsieur de la sécurité, vous faites bien votre boulot, la prochaine fois, on devrait annuler carrément la manifestation pour éviter tout risque de je ne sais quoi...

 

Heureusement, on n'a pas loupé le roman jeunesse francophone, dont le lauréat, Victor Dixen, dédicaçait sur le même stand que moi. Pour tout vous dire, je n'avais jamais entendu parler de son éditeur auparavant, mais j'ai bien envie d'explorer les romans de Victor. Voici donc le cas Jack Spark et son premier volume ; "Été Mutant"

 

 

 

 

 

 

J'ai compris pourquoi Fabrice Colin est un auteur jeunesse à succès : il fait le clown. Le passage où il reçoit le prix de la nouvelle étrangère pour Olivier Girard (l'éditeur des deux ex-aequo) plait beaucoup à ma fille qui m'a redemandé plusieurs fois de lui montrer la "vidéo marrante".

Bon, je plaisante, évidemment, d'autant que les romans jeunesse de Fabrice ne sont pas réellement drôles... Quoi qu'il en soit, voici la scène :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai aussi compris pourquoi je n'avais pas vu Léo Henry (lauréat du prix de la nouvelle francophone), il explique lui-même où il était ;-) Dommage, il fait partie de ceux que j'aurais aimé rencontrer IRL, mais ça sera pour une autre fois.

 

 

 

 

 

 

 

 

Suivez le lien pour le roman étranger.

 

On arrive à la fin de la distribution remise des prix, avec Justine Niogret pour le roman francophone !

 

 

 

 

 

 

Et voilà, fin de la cérémonie. Comme vous avez pu le constater, c'était une remise de prix toute simple, à mille lieues de ce qui se faisait aux Utopiales où on avait droit à un film (un fondu enchaîné, en fait) qui projetait les titres et couvertures des œuvres nominées, ainsi que les noms de leurs auteurs. Le jury au grand complet ou presque était sur scène, et le spectacle était grandiose. Un peu trop, d'ailleurs. Là, on passe de l'Opéra Garnier au café-théâtre, avec seulement trois jurés (sur quinze au total et cinq présents à Saint Malo) sur scène, et très peu de monde dans la salle. Mais il en est du GPI comme du reste, je présume : il faut que chacun prenne ses marques. J'ai pu constater que pour les visiteurs des Étonnants Voyageurs, le Grand Prix de l'Imaginaire ne présentait pas grand intérêt. Le Nouvel Observateur, dans son compte-rendu, le minimise fortement puisqu'il ne cite qu'un prix sur douze ! Tout cela va peut-être changer, who knows ?

 

Il n'empêche, nous n'étions pas peu fiers en retournant en dédicaces, de nous apercevoir que sur notre stand librairie Critic-petits éditeurs, nous avions pas moins de quatre lauréats !

 

Et Sylvie et moi avons fêté son prix, en chansons, comme il se doit :

 

 

 

sylvie_et_lucie.jpg

 

© Sandra, aka Madame David S. Khara

 

 

Et sur ce, les petits loups, je vous quitte. A demain pour d'autres photographies et un compte-rendu de la journée du dimanche !

Repost 0
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 08:15

Le week-end prochain, nous filons à St Malo, au festival des Étonnants Voyageurs. Ma petite famille fera du cheval sur la plage, pendant que je dédicacerai les milliers de livres que vous, lecteurs, serez prêts à m'acheter. Je serai sur le stand librairie Critic - petits éditeurs (dont Rivière Blanche), et je devrais avoir à disposition Les Enfants de Svetambre, bien entendu, mais aussi les anthologies auxquelles j'ai participé (Plumes de chats, Chasseurs de fantasmes, Flammagories...) et celles que j'ai dirigées. Les éditions Ad Astra et moi-même espérions avoir à temps Contes de Villes et de Fusées, mais c'était compter sans la lenteur administrative qui nous prive du numéro d'ISBN... et donc de la possibilité d'envoyer à l'impression :-/

 

bah, ça ne sera que reculer pour mieux sauter !

 

Or donc, le festival des Étonnants Voyageurs... Ça n'est pas un festival des littératures de l'Imaginaire. Comme son nom l'indique, il est plutôt consacré aux voyages. De fait, il accueille volontiers les voyages dans l'avenir, les uchronies ou les Sidhe auxquels le convient la fantasy, le fantastique et la science-fiction. Et à partir de cette année, c'est pendant ce festival que sera décerné le Grand Prix de l'Imaginaire (qui du coup sera décerné en même temps ou presque que le prix Imaginales, ça, c'est dommage). 

 

Voici le programme des dédicaces sur le stand de Critic :

 

Rivière Blanche

 

Vendredi 21 mai : David S. Khara de 14 h 30 à 18 heures 

 

Samedi 22 mai :

Philippe Ward de 15 h 30 à 18 h et de 19 h 15 à 20 heures

Sylvie Miller de 15 h 30 à 18 h et de 19 h 15 à 20 heures

Lucie Chenu de 14 h 30 à 18 h et de 19 h 15 à 20 heures

David S. Khara de 11 h à 12 h 30, de 14 h à 16 h 30 et de 19 h 15 à 20 heures

 

Dimanche 23 mai :

Les mêmes plus Patrice Lajoye seront grosso modo présents de 11 heures à 19 heures, avec quelques interruptions. Hélas, Victoryja Lajoye ne pourra être présente.

 

Lundi 24 mai :

Je n'y serai plus, mais les copains si

 

éditions Critic :

 

Thomas Geha (Xavier Dollo) et Lionel Davoust (qui sont aussi auteurs Rivière Blanche, et membres du collectif Flammagories paru chez Argemmios, ça va, vous arrivez à suivre ?)

 

Vendredi 21 : 14h30-18h
Samedi 22 : 11h-12h30 / 14h-16h30 / 19h15-20h

Dimanche 23 : 13h-15h / 17h-19h
Lundi 24 : 11h-12h30 / 14h-16h / 17h-18h30.

 

éditions Griffe d'encre :

 

Yann Marchand (je n'ai pas les horaires)

et moi pour Chasseurs de Fantasmes ;-)

 

éditions Mnémos :

 

Justine Niogret (je n'ai pas les horaires non plus)

 

 

De toute façon, tout est indiqué (enfin, non, pas les horaires) sur le site de la librairie Critic. Vous pourrez voir les derniers ouvrages des participants. On y parle aussi des dix ans de Bragelonne, et des dédicaces à Rennes qui auront lieu le même week-end (dont Sire C, c'est malin, on se verra pas). Et sur le plan du festival, je vois que la librairie de l'Atalante, qui hébergera les éditions de l'Atalante et du Diable Vauvert, sera en face de nous et que Pierre Bordage y sera, ainsi que Fabrice Colin, Serge Lehman et bein d'autres. Et que les éditions Fetjaine ne seront pas loin non plus, et d'autres éditeurs et auteurs que je me réjouis de rencontrer.

 

Tout ça fait un programme assez chargé. Je prendrai quand même le temps d'aller dire bonjour à la mer ! Et j'espère pouvoir me promener un peu dans le festival qui, cette année, met à l'honneur la Russie et héberge le salon du livre qui aurait dû se tenir à Haïti (Haïti était le pays à l'honneur l'an dernier)

 

**********



Pour la deuxième fois, over-blog me bouffe la fin de mon billet, au moment où je veux le publier... Je parlais de la thématique Je est un autre, qui ne peut que m'interpeller, avec le cinquantième anniversaire des Indépendances africaines, avec une rencontre avec Albert Memmi, et des films comme entre autre Musulmans de France... Beaucoup de choses passionnantes, et je n'aurais certainement pas le temps de tout faire, de tout voir...

 

 

Repost 0