Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Humeurs de Svetambre
  • Les Humeurs de Svetambre
  • : Je n'aime pas les étiquettes, les catégories, les petites cases... je m'y sens à l'étroit. J'ai l'intention de parler de bien des choses, ici ! De mes livres ou de ceux que j'ai lus, de mon travail ou de ma famille, de ce qui me fait hurler et de ce qui me fait jouir de la vie...
  • Contact

Profil

  • Lucie Chenu
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !

Recherche

21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 14:00

 

Aujourd’hui, je voudrais rendre hommage publiquement (enfin, bon, dans la mesure de mon blog), à M. S et Mme D, alias Ayerdhal et Sara Doke, pour avoir initié (et parfois porté à bout de bras) le combat du Droit du Serf contre ReLIRE, et en particulier pour avoir déposé au Conseil d’État un « Recours pour Excès de Pouvoir contre le décret publié au JO le 1er mars 2013 portant application de la loi du 1er mars 2012 sur la numérisation des œuvres indisponibles du XXe siècle », recours auquel nous pouvions nous joindre en tant que personnes privées ou personnes morales, ce qu’a fait le S.E.L.F..

 

Je n’ose imaginer le stress (ou plutôt, je l’imagine trop bien).

 

ActuaLitté nous informait hier que Le Conseil d'État renvoie ReLIRE au Conseil constitutionnel et nous propose aujourd’hui une analyse du compte-rendu dudit Conseil d’État et de l’attitude actuelle pour le moins ambivalente des participants à ReLIRE : Registre ReLIRE : un problème "sérieux" de constitutionnalité. (Sur chacun de ces deux articles, on peut télécharger le compte-rendu du CE.)

 

La réponse devrait arriver d’ici trois mois. Tout n’est pas gagné, mais c’est en bonne voie.

 

Alors, oui, bravo et merci, Yal et Sara !

 

Et bravo et merci aussi à tous ceux (Franck, Nitchevo, ActuaLitté, le S.E.L.F. et les Serfs) qui ont poussé à la roue.

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Cri du coeur
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 10:38

Aujourd'hui 8 avril, c'est la Journée internationale des Roms. Vous savez, ces voleurs de poules, ces cambrioleurs en puissance qu'il est bon de chasser de nos terres à nous qu'on a et qu'on partage pas, dont notre ministre de l'Intérieur de gauche (le ministre, pas l'Intérieur) fait démolir les camps et vandaliser toutes les possessions parce que, bien sûr, c'est le seul moyen de lutter contre la corruption de nos cités (je vous conseille ce témoignage édifiant) alors qu'il est évident que cela empêche tout processus d'intégration, qu'outre l'aspect monstrueux, outre la cruauté avec laquelle on traite ces gens, ces parents et ces enfants, c'est totalement contre-productif.

 

Aujourd'hui 8 avril, j'ai entendu à la télé que ça ne serait pas 60 000 euros que notre ex-ministre du budget aurait planqué en Suisse, non, dans les îles Caïman, non, en Russie, ah non, ça, c'est Depardieu, au moins, il avait l'honnêteté et la franchise de dire ce qu'il faisait et ce qu'il pensait, celui-là. Bref, c'est pas 60 000 euros, mais 15 millions. Je me disais aussi, quel gagne-petit !

Aujourd'hui 8 avril, j'apprends qu'un homme s'est fait tabasser au motif qu'il est homosexuel, que des « manifestants pour tous », qui veulent des droits civiques que pour eux, ont tagué un Salon LGBT qui se tenait à Paris, et je suis renvoyée dans les années 50-60, à l'époque où les Noirs, en Amérique, devaient lutter pour obtenir les mêmes droits civiques que les Blancs, les descendants de ceux qui avaient réduit leurs parents en esclavage, à l'époque où les Algériens se faisaient massacrer et jeter dans la Seine pour avoir oser manifester l'indépendance qui leur était refusé par ce pays pour qui la liberté, l'égalité, et la fraternité, ces valeurs universelles, n'existent que pour ses seuls ressortissants.

 

Aujourd'hui 8 avril, l'un des plus grands quotidiens français, Libération, non content de surfer sur le succès des enquêtes menées par Mediapart, comme le fait aussi Le Monde, invente des vraies-fausses informations de Mediapart au sujet de Fabius, de telle sorte que la rumeur puisse salir malgré les démentis – et là, on se demande vraiment dans quel but Libé fait ça, discréditer Mediapart quand il sera prouvé que c'est faux ou discréditer Fabius ? Pour Arrêts sur Images, c'est une opération noyade.

 

Aujourd'hui 8 avril j'apprends que Libération (encore ?) a publié une interview de Christian Salmon en déformant ses propos, de manière à salir Jean-Luc Mélanchon.

 

Aujourd'hui 8 avril, j'apprends qu'au nom du féminisme des LGBT sont attaqués et maltraités "comme si les nouveaux piliers du patriarcat étaient les gays et les trans".

 

Aujourd'hui 8 avril, je suis en colère et j'ai peur, peur de léguer à mes enfants un monde d'égoïsme et de cruauté.

 

Aujourd'hui 8 avril, je vais tenter, maladroitement, comme d'habitude, de transmettre les infos qui sont passées sous silence à propos du mal qu'on fait aux Roms, aux LGBT, aux femmes, aux immigrés et à tous ceux qu'on stigmatise pour ce qu'ils sont, alors qu'on déroule le tapis rouge devant des salopards, je vais tenter de remodeler le monde à l'image de ce que je voudrais qu'il soit : un monde où les enfants pourraient vivre heureux sans avoir faim, sans avoir peur, quels qu'ils soient et quoi qu'ils soient.

 

Aujourd'hui 8 avril, je me dis que la situation politique, économique, sociétale est tellement dure et pénible qu'il est bien difficile d'intéresser les gens à la privation du droit des écrivains de disposer de leur œuvre dont j'ai parlé ici et reparlé par là, et compte reparler bientôt, d'autant plus qu'on fait croire que cela se fait « pour le public », alors qu'il s'agit de gros sous.

 

Et puis, aujourd'hui 8 avril, je découvre une pétition de lecteurs dénonçant cette situation absurde et injuste et ça me redonne confiance en l'espèce humaine.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Cri du coeur
commenter cet article
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 14:36

Pour mieux faire comprendre ce qu'il en est, la Fondation Abbé Pierre a réalisé un web-documentaire qu'on peut visionner depuis peu. C'est grâce au blog de Michel Huyette que je découvre cela à l'instant. Voici deux extraits de la bande annonce.

 

 

 

 

 

 

Et voici la page sur laquelle on peut visionner le webdoc. Il faut choisir entre le mode "fenêtre" et le mode "plein écran". On a ensuite une succession de séquences.

J'ai aussi trouvé cette page consacrée à ce webdoc. Enfin, pour s'indigner, on peut mettre un carton rouge au mal-logement.

 

(article préalablement publié sur C(h)oeurs de Citoyens)

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Cri du coeur
commenter cet article
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 10:16

Depuis quelque temps, depuis quelques années, j'ai le sentiment qu'en France – mais sans doute aussi ailleurs – les notions de fraternité, d'égalité et de liberté se délitent. Elles sont mises au rancart, elles perdent de leur importance, pire, nous sommes incités à les abandonner au profit d'autres « valeurs » (que je peine à définir, tant je leur accorde peu de valeur, en fait) telles que la réussite sociale, l'argent et l'identité nationale (et/ou communautaire, tant ce sont les deux faces de la même fausse monnaie  !).

 

Je suis née en 1960, et j'ai grandi en apprenant que « Liberté, Égalité, Fraternité » était la devise de la République française, et aussi de Haïti. Et même après que j'ai commencé à penser par moi-même, j'ai toujours considéré ces trois mots comme fondateurs de la société dans laquelle je voulais vivre, société que je ne limite pas à aux seules France + Haïti, ni aux seuls Français + Haïtiens. Voir ainsi attaquées, moquées, méprisées, ces trois notions fondamentales, me met en colère et m'inquiète. Comment élever nos enfants dans le respect de l'autre, de sa liberté, de l'égalité de ses droits et de la fraternité qui lui est due, quand au plus haut sommet de l'État, on accorde plus d'importance à l'apparence ? Quand dans les médias dominants, on les dénigre ? Quand se montrer fraternel, c'est à dire pratiquer l'entraide et éprouver de la compassion, ou exiger les mêmes droits pour tous, hommes, femmes, de tous bords et de toutes identités, la même liberté d'être soi-même, est raillé, réprimé ?

 

Du coup, j'ai eu envie de réaliser une sorte de blog-ou-site collectif sur ce thème, comme une anthologie en ligne, où prendraient place des textes (essais, témoignages ou fictions), des dessins ou des vidéos.

 

J'en ai parlé autour de moi et les réactions ont généralement été encourageantes. Alors petit à petit, avec quelques camarades, nous avons créé cette plate-forme. Ça n'a pas été sans sueur et grincement de dents, surtout lorsqu'il m'a fallu toucher à la technique internettique, mais heureusement Didier, fidèle complice d'Univers & Chimères (entre autres choses) m'a beaucoup aidée. Et voilà, le bébé est en train de naître ; d'ailleurs, voici l'annonce officielle.

 

C(h)oeurs de Citoyens est un blog collectif créé par des citoyens d'horizons divers pour qui Liberté, Égalité, Fraternité sont plus que de simples mots, sont des valeurs à faire connaître et partager autour de soi. Parce que certains d'entre nous sont écrivains (de SF, de polar ou d'ailleurs), dessinateurs, lecteurs et, avouons-le, très blogueurs, notre démarche est celle du blog qui présentera des nouvelles, des bandes dessinées, des témoignages, des vidéos ou des essais parlant de la fraternité, de l'égalité, de la liberté, et de la façon dont on peut les vivre, maintenant, à l'aube du XXIe siècle.

 

Les choristes dont les œuvres sont déjà publiées ou programmées sont : Jean-Pierre Andrevon, Leslie Boulay, Charlotte Bousquet, Philippe Caza, Lucie Chenu, Marie-Catherine Daniel, Claude Ecken, fredgev, Gudule, Alexis Logié, Pandora...

 

Un formulaire de contact et une lettre d'abonnement aux billets sont à votre disposition en page d'accueil.

 

Le blog est encore en cours d'aménagement. En particulier, le bandeau devrait changer.

 

D'ailleurs, nous lançons un « appel à bandeau ». Or donc, à tout illustrateur qui souhaiterait proposer un bandeau dans le thème, l'image doit avoir une taille de 760 pixels sur 178. Il y aura un affichage aléatoire de trois ou quatre bandeaux.

 

 

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Cri du coeur
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 16:59

Résister c'est créer ! Créer c'est résister!

Voici le texte de l'appel à la commémoration du 60e anniversaire du Programme du Conseil National de la Résistance adopté dans la clandestinité le 15 mars 1944, lu par les figures historiques de la Résistance.

Vous pouvez voir et entendre Lise London, Raymond Aubrac, Henri Bartoli, Philippe Dechartre, Stéphane Hessel, Maurice Kriegel-Valrimont, Georges Séguy, Maurice Voutey.

lire les biographies des treize signataires de l'Appel

Ces images ont été tournées en réaction au refus de la publication de ce texte par les médias dominants. Vous pouvez diffuser ce lien sans modération.

 

• Télécharger le texte de l'Appel en cliquant ici.

 



Appel des Résistants
envoyé par alternatives-images. - L'info video en direct.
Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Cri du coeur
commenter cet article
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 10:44

Il y a des jours comme ça... Des jours qui commencent très mal, par l'annonce de la mort d'un être cher. Alain le Bussy s'est éteint la nuit dernière.

 

Alain était un type formidable, un auteur prolifique à l'imagination débordante et quelqu'un de bien. J'ai travaillé à plusieurs reprises avec lui, je l'ai rencontré trop peu souvent à mon goût et, bien sûr, nous échangions par mails.

 

Je lui avais consacré un numéro spécial de Horrifique, et en fait, ça a fait deux numéros, parce qu'Alain nous avait offert (je rappelle que Horrifique est un fanzine qui n'a donc pas les moyens de rémunérer ses auteurs) un grand nombre de nouvelles toutes plus superbes les unes que les autres et que nous n'avons pas voulu, André Lejeune et moi-même, nous priver d'aucune. Il y avait aussi, dans ces numéros de Horrifique, des nouvelles-hommages, intitulées "Le Garçon qui..." signées Ketty Stewart, Jess Kaan et moi-même.

 

Ces nouvelles ont une histoire : c'est Olivier, son fils, qui nous avait demandé ainsi qu'à quelques autres auteurs amis de son père d'écrire des short-stories pour ses soixante ans, en cadeau d'anniversaire, Olivier se chargeant d'imprimer le mini-recueil. Nous avions eu l'idée d'en faire des hommages-pastiches, à la façon dont lui, Alain le Bussy, pastichait ses auteurs favoris. Et pour l'auteur des Filles d'Alain le Bussy, des "Filles qui...", nous avions écrit nos "Garçon qui..."

 

J'ai aussi publié des nouvelles d'Alain dans Univers & Chimères sur la Musique -- une nouvelle inspirée par Johnny Hallyday, dont Alain était fan --, dans (Pro)Créations -- une reprise d'"Inné !" que j'avais lue dans l'anthologie de Daniel Conrad Les Enfants Vampires et qui m'avait tapé dans l'oeil -- et dans Identités -- "La Sloche", une nouvelle entre sérieux et humour, et tellement plus profonde qu'il n'y paraît, derrière son ton léger...

 

Au pique-nique des Imaginales, Alain m'avait fait déguster un délicieux fromage (dont j'ai oublié le nom, si l'un d'entre vous s'en souvient), avec une confiture (mais à quoi ? Décidement, je n'ai plus de mémoire), un sublime mélange salé-sucré.

 

Et puis... et puis j'avais d'autres projets auxquels je comptais te convier, Alain ! Ça ne va plus être pareil, sans toi.

 

Nous sommes nombreux, dans la communauté auteurs-lecteurs-éditeurs de SFFF, à être très émus de la disparition d'Alain le Bussy, et des hommages fleurissent. Sur le blog des petits éditeurs dont je comptais vous parler. Et sur un site qui lui est consacré et auquel nous sommes invités, tous ceux qui le souhaitent, à envoyer nos contributions, en passant par Markus Leicht qui le gère. Du coup, j'ai envoyé à Markus mon "Garçon qui attirait l'attention au bar de l'astroport"

 

Et puis, bien sûr, on peut tous mettre des commentaires après l'un ou l'autre article.

 

Et se plonger dans l'un ou l'autre livre d'Alain le Bussy... Moi j'ai relu un article, en ligne sur nooSFere : "L'Autre"...

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Cri du coeur
commenter cet article
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 16:49

Je lance une bouteille à la mer, pour voir :

 

Seriez-vous partants pour faire un blog collectif sur lequel nous regrouperions des textes (nouvelles, article, poèmes...) et des illustrations sur le thème Liberté, Égalité, Fraternité ?

 

C'était un projet d'anthologie que j'avais dans un coin de la tête, à un moment, mais là, je me dis que

1) une antho c'est épuisant, ça prend un temps fou et ça touche peu de monde

2) un blog communautaire engagé pourrait être une expérience totalement folle et dont je me mordrais les doigts rapidement

3) on pourrait sans doute toucher plus de monde que sur facebook (et bien sûr on relayerait sur facebook, entre autres)


J'ai en tête des idées de nouvelles de SF que j'ai lues (voire publiées en anthos) sur le thème, j'aimerais bien demander à leurs auteurs. Mais je ne voudrais surtout pas qu'on reste confiné à l'Imaginaire, j'aimerais aussi inviter des polardeux, des mainstreameux, etc.


Bon, avant tout : que pensez-vous de cette idée, seriez-vous partants ?

 

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Cri du coeur
commenter cet article
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 13:33

Suite à la journée mondiale contre l'homophobie, TF1 a proposé à la direction du Refuge de diffuser gracieusement un spot publicitaire de 30 secondes. Une équipe bénévole s'est donc mise au travail, et voici le spot pour la coampagne de dons au profit du Refuge, qui sera diffusé à partir du 30 juin.

 

 


Le Refuge
2, rue Germain
34000 montpellier


Merci à Magloire, Richard Joffo (Réalisateur), David Aquila et Ganaël Joffo (prêteurs d'image ou comédiens pour l'occasion), Anna Joffo (Auteur) et toute l'équipe de tournage.
Plus qu'une simple pub, ce spot est l'occasion de faire connaître cette association qui vient en aide aux jeunes victimes de l'homophobie.
Et tant que j'y suis, voici un article et une vidéo où Salim Kechiouche, Chantal Lauby et Gaël Morel expliquent leur soutin au Refuge.
Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Cri du coeur
commenter cet article
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 08:37

 

Il y a quelques semaines, j'ai repéré un ouvrage à paraître qui m'intéressait beaucoup : Fiction, féminisme et postmodernité. Les voies subversives du roman contemporain à grand succès, par Anne Larue.

 

Je connais Anne Larue par Modernités Médiévales, elle était l'une des organisatrice du colloque sur la Fantasy de l'université de Villetaneuse, où j'avais été invitée l'an dernier. Je connais son sérieux (qui n'empêche pas le sens de l'humour) et son enthousiasme pour ses travaux de recherche. Et lorsque j'ai appris cette future parution, j'ai mis le titre dans ma wish list. Que ne l'ai-je commandé immédiatement !

 

Je viens de recevoir un mail d'Anne Larue, m'informant que Fiction, féminisme et postmodernité a été retiré de la vente par l'éditeur, qui plus est, sans qu'elle, l'auteur, en ait été préalablement informée. Elle ne s'est aperçue de cela qu'en voulant commander quelques exemplaires supplémentaires (elle avait déjà reçu ses exemplaires d'auteur). Elle a donc cherché à savoir ce qui s'était passé, le pourquoi du comment, et on lui a répondu (au téléphone) que c'était pour des raisons « idéologiques » ! Que certains passages étaient trop « polémiques » !

 

Oui, vous avez bien lu : un essai accepté par un directeur de collection, signé, corrigé, imprimé, publié, est retiré de la vente deux semaines après sa parution par un éditeur, pour des raisons idéologiques.

 

Pourtant, l'éditeur ne pouvait ignorer ce que l'ouvrage contenait ! Voilà ce qu'en disait la quatrième de couverture, qu'on peut lire sur Fabula, un site consacré à la recherche en littérature.

 

Anne Larue

Fiction, féminisme et postmodernité. Les voies subversives du roman contemporain à grand succès.

Classiques Garnier

Coll. Perspectives comparatistes

2010

238 p.

ISBN : 978-2-8124-0122-0

39 euros

 

Présentation de l'éditeur :

 

Cet essai, consacré à la littérature de l'imaginaire, s'interroge sur la valeur subversive d'un corpus dont on n'aurait a priori pas attendu la moindre velléité de subversion: la littérature contemporaine populaire de très grande diffusion, anglo-saxonne et française. Il montre comment, soumise au choc du backlash (revanche antiféministe des années 80), la fiction grand public choisit une voie souterraine de résistance et garde enfouie la mémoire d'une féminité triomphante qui devient son sujet principal et «occulte». Ce travail engage donc une réflexion sur le caractère paradoxal des best-sellers : la littérature la plus commerciale, la plus «facile», la plus ludique serait-elle celle où s'expriment le mieux les aspirations politiques et théologiques des sociétés occidentales d'aujourd'hui?

 

 

 

Et le livre, qui figurait hier encore sur le site des éditions classiques Garnier, en a été retiré. Le lien donné par le site de l'éditeur, qu'on peut aussi trouver facilement par moteur de recherche, mène à un message d'erreur indiquant que le livre n'existe pas !

 

Alors, je n'ai pas lu le livre, pas encore. J'ai demandé à l'auteur de m'envoyer les passages incriminés, pour me faire une opinion. Mais je sais une chose : juste après avoir reçu le mail d'Anne, j'en ai reçu un autre, de la parti d'un autre correspondant n'ayant pas entendu parler de cette affaire, et qui disait ceci :

 

 Pour info,  sur le site de la ligue des droits de l'homme... une excellent initiative : l'observatoire de la liberté de création... http://www.ldh-france.org/-Observatoire-de-la-liberte-de- Un site dont je recommande la lecture 

 

Et oui, vraiment, la liberté d'expression est de plus en plus attaquée, avec une virulence de plus en plus forte. Sur Internet, dans les livres, les journaux, et où encore ?!

 

edit : Alba me signale un article très intéressant : http://www.come4news.com/anne-larue-censuree-a-contretemps-par-les-editions-garnier-416670

re-edit : Jef me signale qu'Anne Larue s'exprime dans un commentaire suite à l'article ci-dessus

 

re-re-edit : une pétition est en ligne : http://www.mesopinions.com/Non-a-la-censure-antifeministe-petition-petitions-c957f843067cba8b2f6c444a22643e04.html

 

re-re-re-edit : un billet très intéressant (comme toujours) sur le blog d'Irène Delse : http://irenedelse.wordpress.com/2010/06/01/de-quoi-les-editions-classiques-garnier-ont-ils-peur/

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Cri du coeur
commenter cet article
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 15:50
Je vous ai déjà parlé de la journée sans immigrés . C'est un mouvement international, puisque l'action est prévue en Italie, en Grèce, en France... Il a pour but de faire prendre conscience aux autres, à ceux qui ne sont pas immigrés ou enfants d'immigrés, ce que sont réellement les immigrés. Sont-ils des envahisseurs ou des partenaires ? Des camarades ou des concurrents sur le marché du travail ? Eh bien vous le saurez, lundi 1er mars. Vous verrez si vous vous trouvez mieux de notre absence, ou si nous vous manquons.


IMG_2401_recadre.png
http://img.over-blog.com/300x401/3/35/47/10/affiche_emachline_600.jpg IMG_0481.JPG

POUR LA PREMIERE FOIS EN FRANCE, NOUS DECIDONS DE NE PAS PARTICIPER A LA VIE DE LA CITE. PAR CETTE ABSENCE, NOUS VOULONS MARQUER LA NECESSITE DE NOTRE PRESENCE.
 


Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Cri du coeur
commenter cet article