Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Humeurs de Svetambre
  • Les Humeurs de Svetambre
  • : Je n'aime pas les étiquettes, les catégories, les petites cases... je m'y sens à l'étroit. J'ai l'intention de parler de bien des choses, ici ! De mes livres ou de ceux que j'ai lus, de mon travail ou de ma famille, de ce qui me fait hurler et de ce qui me fait jouir de la vie...
  • Contact

Profil

  • Lucie Chenu
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !

Recherche

2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 17:23

Je me souviens encore

De cette époque révolue

Où tu venais me voir

Chaque soir.


Je vivais alors

Le bonheur absolu

Dans tes bras.


Mais tu devins distant,

Moins attentionné.

Un soir, tu oublias

De me visiter.


Et puis, peu à peu,

Tu vins moins souvent.

Tu ne me quittai pas,

Mais pourtant...


Privée de ta présence,

Je dépéris.

Je perdis tout charme,

Tout goût à la vie


Et puis, une nuit,

Tu partis sans bruit.

Et puis, plus jamais,

Ne revins.


Je vécus alors

Mille et une souffrances

Loin de toi.


Tu m'avais quittée.

Tu m'abandonnais.

Je me consolais

Dans les bras


De ton frère jumeau,

Ce cher Thanatos

– oui, l'ami d'Éros.


Ah ! mon pauvre Hypnos !

Si tu savais comme

Il est bon aussi

D'être dans ses bras

À lui...

Pour l'éternité.

Repost 0
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 20:20

Aujourd'hui, je suis retombée sur Vaya con dios, un groupe belge des années 80. Dani Klein, la chanteuse, a une voix extraordinaire, envoûtante, et je ne m'en lasse pas -- encore que j'accroche plus ou moins aux différents morceaux. Elle a mis en ligne plusieurs vidéo du groupe, sur Youtube, et c'est tout simplement génial. Ça me donne vraiment envie de me racheter en CD (ou téléchargement) les albums que j'ai en vinyl.

 

 

Je ne vais pas vous mettre en ligne toutes les vidéos que j'aime, il y en a trop ! Donc celle-ci qui est la plus connue, je pense, et puis allez écouter Nah Neh Nah et Don't Cry for Louie, et  Puerto Rico, et...
Et moi, pendant ce temps-là, je vais aller découvrir un peu plus avant Amanda Palmer, que Mélanie m'a une fois de plus vraiment donné envie de connaître...
Repost 0
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 17:24



La rue de la Clef, pas très loin de la grand Place de Lille, est une rue super chouette où se trouve une librairie non moins chouette, spécialisée dans les littératures de l'Imaginaire.

Christophe a la gentillesse d'ouvrir ses portes, le samedi 3 avril, à la dimension "chti" (et adulte) des éditions Argemmios.

Seront en dédicace (sauf contretemps de dernière minute) :

- Nico Bally pour Flammagories

 

http://www.argemmios.com/backoffice/inc_catalogue/couvertures/flammagories.jpg


- Jess Kaan pour Flammagories et Les Héritiers d'Homère

 

http://www.argemmios.com/backoffice/inc_catalogue/couvertures/heritiers_homere.jpg

 

- Pierre Gévart pour Et cette porte, là-bas, qui se fermait...

 

http://www.argemmios.com/backoffice/inc_catalogue/couvertures/porte.jpg

 

- Denis Labbé pour Marelle d'Ombres

 

http://www.argemmios.com/backoffice/inc_catalogue/couvertures/marelle-d-ombres.jpg

 

Ne ratez surtout pas cette rencontre unique !

Repost 0
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 09:52
La Volonté du Dragon, le premier roman de Lionel Davoust, paraît à la fin du mois. Pour moi, c'est un événement à ne pas louper : déjà, j'apprécie l'auteur comme auront pu s'en rendre compte ceux qui auront lu ne serait-ce que le sommaire de mes anthologies : il est de toutes et cela, depuis Univers & Chimères n°1.  Ensuite, ce roman se situe dans le même univers tellement étrange que sa sublime nouvelle Bataille pour un souvenir, parue dans Identités (éd. Glyphe). Or donc, le livre paraît à la fin du mois, mais dès cette après-midi Lionel sera en dédicaces à la librairie Critic, à Rennes,où vous devriez aussi pouvoir trouver Passages, mon antho jeunesse parue chez Oskar Fantasy, et Flammagories, le collectif d'enfer et de feu paru chez Argemmios.

Et voici la liste des dédicaces à venir du sieur Davoust (je copie-colle, et je commente en rouge) :

Samedi 27 mars : dédicace à Rennes

De 15h à 19h, à la Librairie Critic, 19 rue Hoche.

Samedi 10 avril : dédicace à Rennes

De 15h à 18h, à la Fnac, Centre commercial Colombia.

Samedi 8 mai : dédicace à Lyon

À Trollune, librairie et boutique de jeu, 25 rue Sébastien Gryphe, 7e arrdt (métro Saxe Gambetta).

Jeudi 20 mai : café littéraire à Lannion

À 20h30, au bar Le Pixie, rue 73ème Territorial. En compagnie de Thomas Geha et Simon Pinel. Événément organisé par l’assocation Pérégrine (voir aussi sur Facebook).

Samedi 22 au lundi 24 mai : festival Étonnants Voyageurs, St Malo

Dédicaces toute la journée sur le stand Critic. L’Importance de ton regard sera disponible à cette date. Site de l’événement.

 

Et ça, c'est super, parce que j'y serai aussi, sur le même stand, pour dédicacer Les Enfants de Svetambre. Et L'Importance de ton regard, donc parle Lionel, est son recueil de nouvelles prévu chez Rivière Blanche. Encore du tout bon en perspective !

Jeudi 27 au dimanche 30 mai : festival Imaginales, Épinal

Dédicaces et cafés littéraires au cours de l’événement (j’annoncerai le programme dès que je l’aurai). Le site sera mis en ligne prochainement.

Samedi 12 juin : festival du livre francophone imaginaire, Aulnay-sous-bois

Le site du festival sera mis en ligne prochainement ; voir dans l’intervalle cette info de fantasy.fr.



Repost 0
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 09:40
Cette année, le Salon du Livre de Paris se tient du 26 au 31 mars 2010. Et cette année, pas de pays spécialement invité, le Salon célèbre ses trente ans et met à l'honneur 90 auteurs, français -- dont Enki Bilal, Yves Copppens ou Boris Cyrulnik  -- ou étrangers -- et parmi eux Luis Sepùlveda.

Cette année aussi, les tarifs des stands se sont tellement envolés que de grands groupes tels qu'Hachette réduisent leur présence, et qu'énormément d'éditeurs font l'impasse. Du coup, il a dû y avoir des négociations et soldes en coulisses, parce que plein d'autres qui n'étaient jamais présents seront là, alors que de petits éditeurs se retrouvent... à la porte.

N'empêche, si j'étais à Paris, j'irais au Salon. Si j'allais au Salon, j'irai parler Yougoslavie avec Bilal, Chili avec Sepùlveda, théorie de l'évolution avec Coppens et résilience avec Cyrulnik (en admettant qu'ils aient l'un ou l'autre une bulle de disponibilité !) ou en tout cas assister à l'une ou l'autre de leurs conférences.

Et bien sûr, j'irai voir Joëlle Wintrebert, Pierre Bordage et Ayerdhal sur le stand d'Au Diable Vauvert, Charlotte Bousquet chez Mnémos, avec Elvire de Cock dont j'aime beaucoup les illustrations, Justine Niogret, Maïa Mazaurette, Eric Holstein et plein d'autres, ou chez Mango jeunesse (chercher Fleurus) où je retrouverais aussi Nicolas Cluzeau, Christian Vilà (j'aurais du mal à lui faire dédicacer sa nouvelle érotique et très gore parue dans Chasseurs de Fantasmes sur un stand d'éditions jeunesse), Xavier Mauméjean et j'en passe.

Et puis, bien sûr, j'irai voir Martin Winckler chez P.O.L. (surtout qu'on a rendez-vous pour un café depuis cet été, mais je ne pourrai pas y être !), Lilian Thuram aux éditions Philippe Rey, Sire Cédric, Edouard Brasey, Claire Panier-Alix et Alain Pozzuoli que je n'ai toujours pas eu le plaisir de rencontrer, aux éditions du Pré aux Clercs,

Et puis je passerais un bon moment sur le stand de Terre de Brume, où est parue mon anthologie De Brocéliande en Avalon, et qui publie un nombre incalculable de bouquins géniaux, et j'irais sur le stand de Fetjaine éditions, sur celui de Bragelonne, qu'on ne présente plus, où j'essayerais de faire coucou à Alain Névant qui ne me verrait pas parce qu'il courrait partout, et sur celui de Mille Saisons pour les encourager et leur demander quand paraîtra le roman de Jess Kaan que j'attends avec impatience. Et j'irais dire bonjour à Denis Guiot chez Syros, et aussi traîner mes guêtres du côté d'Actes Sud ou de Métailié.

edit : Denis Guiot m'informe que Syros n'a pas de stand au Salon cette année, pourtant le site, décidément au-dessous de tout, du Salon l'annonce sur cette page.

Et puis... Et puis, j'irais fair un tour des éditeurs régionaux, chez qui l'on trouve souvent des perles. Donc les stands des régions Normandie, Bretagne, Midi-Pyrénées ou d'ailleurs. Et je râle, parce que le site du Salon du Livre est tellement mal foutu qu'il n'y a pas la liste des dédicaces sur les stands régionaux, ni la liste des petits éditeurs qu'ils abritent ! J'ai juste pu voir que L'Autre Livre devrait être représenté sur le stand de l'Ile de France.

Ainsi, j'ai vu passer l'info de la présence de Bob Garcia au Salon, mais je ne le retrouve pas sur le site !

edit : Bob Garcia sera bien présent au Salon, au stand situé en V38

Et puis en fait, je n'aurais pas le temps de faire le quart du cinquième de ce que je voudrais faire, parce que je passerais mon temps au Sérail à boire un verre en papotant.
Repost 0
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 08:34
...sans oublier le changement d'heure, bien sûr ! Décidément, le week-end sera chargé un peu partout en France. Jugez plutôt.

Tout d'abord, les 26, 27 et 28 mars, le Sidaction. Tellement moins médiatisé que le Téléthon, alors que le Sida tue tellement de gens. Bon passons. Le Sidaction pourquoi ? Faites un tour sur cette page pour vous faire une idée.

Et allez aussi sur le blog de La Maman des Poissons, toujours instructif.

Ensuite, le Salon du Livre de Paris, du 26 au 31 mars 2010, et ce jour, samedi 27 mars, la dédicace de Lionel Davoust à Rennes, à la Librairie Critic. Reportez-vous à mes deux articles consacrés à ces sujets.

Et puis, le No Sarkozy Day, c'est aujourd'hui, dans toute la France.

Le site no-sarkozy-day.fr est géré par une équipe indépendante de tout syndicat, parti politique. L’équipe est composée de simples citoyens et militants opposés à la politique du gouvernement Sarkozy. Le No Sarkozy Day est inspiré de la formidable démonstration de nos voisins italiens. Ce site a été imaginé au sein du groupe N0 SARKOZY DAY !! 27mars 2010 objectif 1 MILLION. Chacun et chacune est invité à rejoindre l’équipe et à contribuer sur le site, pour cela il vous suffit de vous inscrire sur le site et de nous contacter à cette adresse: contact@no-sarkozy-day.fr. Une association L’Onde Violette a été créée afin donner un cadre juridique à l’organisation et pour permettre un après 27 mars.



Mais allez donc faire un tour sur le site, pour comprendre le pourquoi du comment.

edit : et comme me le rappelle Fred le Zèbre en commentaire :

il y a aussi l'Earth Hour qui consiste à éteindre nos lumière ce soir de 20h30 à 21h30 (http://www.earthhour.fr/).



Et j'ai aussi, depuis, été informée d'un rassemblement du Collectif Orléanais des Droits des Femmes : http://circe45.over-blog.com/article-inaugurons-le-centre-culturel-olympe-de-gouges-en-meme-temps-que-le-prefet-du-loiret-47473740.html

Repost 0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 14:49
Deux affaires concernant l'édition défrayent la chronique judiciaire, en ce moment. Ou plutôt, deux affaires concernant la liberté d'expression qui se réduit comme peau de chagrin, particulièrement quand le politique est concerné, et plus encore en matière de gros sous.

Et particulièrement quand il est question de Moulinsart et de la fortune des héritiers de Monsieur Georges REMY alias Hergé.

La première concerne la parodie. En effet, les éditions du Léopard Masqué, qui se sont fait une spécialité dans la publication de romans humoristiques, ont publié récemment quelques romans parodiant Tintin et ton été attaqués pour :
1. Contrefaçon, 2. Plagiat, 3. Adaptation littéraire, 4. Parasitisme…
Seul le parasitisme (?) a été retenu, les trois autres notions ont été déboutées, mais le Léopard Masqué doit payer... 72 000 euros de dommages et intérêts tout en autorisant la série à continuer commercialement !!!???!!!

C'est quoi ce délire ? Dommages et intérêts, mais on vous autorise à continuer ? En attendant, vous pouvez mettre la clé sous la porte, puisque vous êtes ruinés.

La seconde concerne Bob Garcia, dont le tort est d'avoir aimé Tintin et commis cinq études sur l'oeuvre d'Hergé, publiées dans le cadre d'une association loi 1901 et tirées à quelques centaines d'exemplaires au maximum, sans rapporter un sou à quiconque. Et sans voler un sou aux hériters de monsieurs Rémy non plus. Pourtant, Moulinsart a attaqué et Bob Garcia a été condamné à 48 000 euros pour contrefaçon.

?? Contrefaçon ? Pour une étude ???

Au XIXe siècle, période de l'histoire pas forcément réputée pour ses libertés, il était fréquent que des écrivains s'emparent de personnages créés par d'autres et leur fassent vivre de nouvelles aventures. Au XXIe siècle, période où la France s'enorgueilit d'être le pays des Droits de l'Homme (et là, je tousse, et là, je dis "où est la femme ?" et aussi "de quelle nationalité est l'Homme ?"), le pays de la Révolution française, de la Liberté-Egalité-Fraternité, il est interdit de publier des romans parodiques ou des études sur des oeuvres pas encore passées dans le Domaine Public.

Pendant ce temps, à l'école, on photocopille les romans qu'on n'a pas les moyens d'acheter parce que le budget photocopieuse n'est pas celui du fonctionnement de l'école.

Et pendant ce temps, Bob Garcia est dans la mouise. Il a 48 000 euros à payer, sa maison a été hypothéquée par Moulinsart S.A. et il n'en peut plus.

Alors un comité de soutien s'est formé autour de lui (et si j'ai vent d'un autre autour du Léopard, je fais suivre). Et là, on fait tourner la casquette de la solidarité, parce qu'un écrivain n'a pas à assumer seul une telle lutte contre un géant du libéralisme.

Et donc, je vous retransmets ci-dessous le message, ainsi que les coordonnées auxquelles on peut faire parvenir si on le souhaite un don.

Et je ne sais pas, pour vous, mais je sais que moi, je ne donnerai plus un sou à Moulinsart S.A. Plus un livre, plus une figurine, plus un tee-shirt, plus un film.

D'ailleurs, j'ai toujours préféré Astérix. Mais c'est pas pour cette raison que je ne soutiendrai pas les tintinophiles.

Chère(s) ami(e)s,

Au terme d’un procès scandaleux et grotesque, Moulinsart et Rodwell sont parvenus à condamner l’écrivain et tintinophile Bob Garcia à payer la somme délirante de 50.000 euros. Son tort : avoir écrit 5 petites études sur Hergé tirées à quelques centaines d’exemplaires par une association tintinophile sans but lucratif. Personne n’a gagné d’argent dans cette entreprise, ni fait le moindre tort moral ou financier aux « ayant-droit » de Hergé.
Toutes les tentatives de négociation et de discussion ont échoué, y compris la demande de paiement par étalement. Les pétitions, lettres ouvertes à Moulinsart et à de multiples responsables politiques, articles et communiqués de presse, etc., ont été traités avec mépris et indifférence par Moulinsart et de Rodwell. Il était clair qu’ils voulaient « la peau de Bob Garcia » (intention annoncée par eux-mêmes depuis le début) afin d’en faire un exemple et de dissuader d’autres auteurs d’évoquer le nom de Tintin au travers d’études, de parodies ou de tout moyen jusqu’alors légal.

Aujourd’hui Moulinsart et Rodwell mettent deux hypothèques sur la maison de Bob Garcia.
Demain, ils peuvent ordonner la vente forcée et le jeter à la rue pour exercer leur « pouvoir ».
Bob Garcia est aujourd’hui le dos au mur et incapable de payer une telle somme.
Il est physiquement et moralement épuisé par cette lutte inégale et injuste.

Vous êtes nombreux à avoir proposé de l’aider.
L’association Promocom (qui a édité ses ouvrages à perte et ne possède donc plus un centime de trésorerie) et le comité de soutien de Bob Garcia ne voient plus d’autre solution pour tenter de le tirer de cette situation dramatique que d’appeler aux dons des amis tintinophiles.

Chacun(e) est invité(e) à donner ce qu’il veut ou peut… (Il suffirait de 1000 personnes l’aidant à hauteur de 50 euros pour le tirer d’affaire...)
Chèque à l’ordre de PROMOCOM. ( ou virement sur compte Paypal Promocom)
Adressé à:
Promocom
26 ter rue Nicolaï
75012 PARIS
Nous comptons sur votre amitié, votre solidarité et votre soutien et vous remercions tous de votre présence.
Contre la cupidité et la censure des « ayant-droit », ce serait un bel exemple de ce qu’est réellement L’ESPRIT TINTIN… !

Mais à travers le cas de Bob Garcia, un parmi tant d’autres ; ce sont la liberté d’expression, le droit à la parodie et le droit à l’exégèse qui sont gravement remis en question. C’est aussi contre les dangereuses dérives de la censure et de l’intolérance qu’il faut lutter.
L’Histoire nous a bien montré où cela peut mener l’humanité…

Amitiés tintinophiles, merci d’avance !
Le comité de Soutien de Bob Garcia

edit : le lien vers le blog de Bob Garcia
Repost 0
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 09:46
ou peut-être devrait-on l'appeler "concours" ?

Je vous copie l'annonce telle que je l'ai reçue de Jean-Pierre Planque : elle me plait beaucoup ;-)

Oh, et puis non : je corrige une faute de frappe, et je mets en rouge ou en gras ce qui me fait rire.

Pappel du Règlement 2010

Art 1 : Le Prix Pépin 2010 est organisé comme suit :
-les candidats déposeront de un à six textes par auteur. Ces dépôts se font exclusivement sous forme numérique, par mail envoyé à pepin2010@gmail. com
-Les textes ne devront pas dépasser 300 signes et espaces (oui : trois cents !) et constituer un texte cohérent, rattachable à la science fiction. Le titre est compris dans les 300 signes.
-Les textes seront enregistrés dans leur ordre d’arrivée, jusqu’au 31 mars 2010 à minuit (il est tenu compte des fuseaux horaires).

Art 2 : Le jury aura connaissance des textes sans mention de nom d’auteur. Il opèrera un choix en plusieurs phases : d’abord en désignant, selon des modalités précises dont il décidera au vu du nombre de textes reçus, les textes finalistes, puis, de la même façon en désignant parmi ces finalistes au moins trois textes : Pépin d’or, pépin d’argent et pépin de bronze. Un prix du jury pourra être décerné. Eventuellement, le jury décidera de façon souveraine d'attribuer des prix supplémentaires. Enfin, les finalistes non primés seront soumis au public qui votera pour désigner le prix du public.

Art 2bis : Pour en finir avec les cons, les concurrents sont libres de faire voter leurs potes, de voter eux-mêmes, etc. pour le prix du public. Ceux qui ne seront pas contents risquent bien inutilement de se fabriquer des ulcères, ce qui est vraiment dommage, non ?

Art 2ter : Mais comme il y en a qui ont vraiment poussé le bouchon un peu loin, le jury déterminera lui-même dans quelles conditions le public sera admis à voter.

Art 3 : L’ensemble des textes finalistes sera publié dans un recueil « Pépin 2010 », chacun étant accompagné d’une illustration. En soumettant un texte, l’auteur s’engage à accepter la publication de son texte, de son nom ou de son pseudonyme, et à ne pas contester le choix de l’illustration.

Art 4 : La Présidente du jury se réserve le droit d’écarter, en motivant sa décision, tout texte contraire aux lois en vigueur en France au moment de l’organisation du concours, et notamment tout texte injurieux, faisant l’apologie de la haine raciale, etc.

Art 5 : Ce règlement n’ayant dû être pondu que parce qu’il s’est trouvé des mauvais coucheurs dans le concours 2006 et même un fameux sale con dans celui de 2008, et des serial tricheurs dans celui de 2009, la Présidente règlera les autres litiges à sa convenance et à celle des candidats, car tel sera son bon plaisir, et pourvu que les candidats en questions fussent moult joyeux et joyeuses gars et garces, venus là pour s’esbaudir, se taper sur la panse et tirer de tout ceci grande réjouissance et grand tumulte de chairs et d’esprit…

Art 6 : il n’y en a pas…

Art 7 : non plus…

Signé : le Grand Maître du Prix Pépin et de quelques autres billevesées
Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Livres - édition
commenter cet article
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 19:01
Tandis que mes mésaventures informatiques se poursuivent -- en résumé, j'ai réussi à flasher mon bios, mais pas grâce à ma hot line officielle ! grâce à mon ami GG que je ne remercierai jamais assez, et donc je peux me connecter sous Linux, oui mais voilà, je ne peux plus accéder à Windows, rigolez pas -- les copains, eux, vont au Salon du Livre.

Je ne vous parle pas (pas encore) du Salon du Livre de Paris, mais de celui de Rennes, Rue des Livres, qui se tient ce week-end (les 13 et 14 mars).

Sur le stand de la Librairie Critic, pas moins de huit auteurs ou dessinateurs de BD, et cinq écrivains (et pas des moindres !)

En BD/Illustrations:
- Gwendal LEMERCIER ‘dessinateur' (BD : « Le Crépuscule des Dieux», « Les Arcanes d’Alya », «Les Dragons » éd Soleil )
- Marc LIZANO ‘dessinateur’ (BD : « Bluette sur Mer» éd Glénat, « l’Année Dernière » éd Delcourt, « Ventricule » éd Carabas )
- Emmanuel REUZE ‘dessinateur’ BD : Ubu bRoi T01 et T02», « Cannibale » éd Emmanuel Proust )
- Eric Scala (illustrateur) (L’Art de la Fantasy, La Princesse des Nuages) Et bientôt, l'illustration de couverture de Contes de Villes et de Fusées !!
- Thimothée MONTAIGNE ‘dessinateur’(BD : « Le Cinquième Evangile » éd : Soleil)
- Alain BRION ‘dessinateur’ (BD : « l’Epopée de Gilgamesh » éd : Soleil)
- Laurent Miny ‘illustrateur’ (« Carnet de route de la Bretagne Féérique » éd : Soleil)
- Jean Sébastien Rosbach ‘illustrateur’(« Merlin » éd : Soleil)

Et en Littérature de l'Imaginaire :
- Thomas Geha (A comme Alone, Alone contre Alone, Le Sabre de Sang et une nouvelle dans Flammagories)
- Lionel Davoust (Anthologie (Pro)Créations et Identités aux éditions Glyphe et De Brocéliande en Avalon éd : Terre de Brume, La Volonté du Dragon et une nouvelle dans Flammagories)
- Jean Milleman (Anthologie (Pro)Créations et Identités aux éditions Glyphe et De Brocéliande en Avalon éd : Terre de Brume et une nouvelle dans Flammagories)
- Justine Niogret (Chien du Heaume éd : Mnémos)
- David S. Khara (Les Vestiges de l’Aube éd : Rivière Blanche)

Et sur d'autres stands, il y aura d'autres auteurs et parmi eux Nathalie Le Gendre (49302, Automùates, Les Orphelins de Naja et bien d'autres) et Mabrouck Rachedi (Le poids d'une âme, Le Petit Malik, et une nouvelle dans Chroniques d'une société annoncée dont je vous ai parlé déjà)

Et je ne vous cite que les auteurs dont je connais la présence ! Allez faire un tour sur le site de Rue des Livres (même s'il faut reconnaître qu'il n'est pas commode)

(ce billet est classé en BD parce que ça faisait longtemps, et que Critic a fait le plein en BD ;-))


Repost 0
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 09:51
Le prix Rosny Aîné existe depuis 1980. C'est un prix du public, un prix de science-fiction. Le premier tour est ouvert à tous et toutes les fictions (nouvelles et romans) francophones (pas de traductions, donc) sont listées. Chacun peut voter par mail ou courrier postal, pour 5 textes (de chaque catégorie : romans et nouvelles) maximum. le second tour est réservé aux participants à la Convention Francophone de Science-Fiction -- dont je rappelle qu'elle est ouverte à tous, il suffit de s'inscrire et de participer -- qui, cette année, se tient du 26 au 29 août à Grenoble.

Contraiement à la légende qui veut que je hante les Conventions depuis mon plus jeune âge, je n'ai participé qu'à une seule. C'était à Bellaing, en 2006, et j'en garde excellent souvenir. J'aurais énormément aimé aller, l'année suivante, à Montréal, mais... le voyage, les sous, tout ça...

Le premier tour du prix prix Rosny Aîné 2010 est ouvert jusqu'au 30 juin. Tout est expliqué sur le site.

En 2002, l'association Présences d'Esprits fonde le prix Merlin sur le même principe. Le Rosny s'intéresse plus à la science-fiction, le Merlin récompense des oeuvres de fantasy ou de fantastique. Quelques petites différences d'organisation : on vote en ligne pour au maximum trois romans et trois nouvelles -- mais on peut voter un jour pour les romans et revenir plus tard pour les nouvelles ou l'inverse -- et, surtout, les deux tours du Merlin sont ouverts au public. Les listes de romans et nouvelles sont disponibles sur le site, par onglets, et le système de vote est assez simple.

Attention : le premier tour du prix Merlin n'est ouvert que jusqu'au 31 mars. Il vous reste donc moins d'un mois pour vous décider !

Attention bis : un contrôle pour éviter les tentatives de "bourrages d'urne" est mis en place. Si plusieurs membres d'une même famille utilisant le même ordinateur (la même adresse IP) veulent voter, il est bon qu'ils préviennent en commentaire.


Cette année, quatre de mes nouvelles sont en lice pour le Merlin :
Les Disparus de Saint-Bosc, dans Malpertuis I, Malpertuis
La Sorcière de la Montagne Noire, dans Plumes de chats, Rivière Blanche
(R)EVE, dans Chasseurs de fantasmes, Griffe d'Encre
Lune de mon cœur, dans L, CDS éditions

Mais là où ça se complique, pour moi, c'est qu'un grand nombre des nouvelles parues dans mon anthologie Identités sont, elles aussi, pré-sélectionnées. Toutes celles qui relèvent du fantastique ou de la fantasy. Plus des nouvelles excellentes que j'ai lues dans diverses anthologies comme Les Héritiers d'Homère, chez Argemmios, ou Les Derniers Jours d'Edgar Poe, chez Glyphe - Imaginaires, ou Pouvoir et Puissance, chez Sombres Rêts, ou Ténèbres 2008, chez Dreampress, sans parler des quatre anthos auxquelles j'ai participé (listées quelques lignes plus haut) ! C'est vous dire que j'ai eu un mal fou à savoir pour quel texte voter.

Pour les romans, ça a été nettement moins compliqué. Je n'ai publié qu'un roman de fantastique chez Glyphe : Miel des lunes, de Michèle Sébal. Et j'ai beaucoup aimé deux autres romans, Lemashtu, de Li-Cam (éd. Griffe d'encre), et Arachnae, de Charlotte Bousquet (Mnémos).

Mon grand regret est que Le Bar de Partout, le splendide recueil de Claude Mamier, n'ait pu être pré-sélectionné parce que certains textes sont trop réalistes et que les deux véritablement fantastique, le prologue et l'épilogue, sont difficilement séparables du reste. Je me console en voyant que trois nouvelles du Vagabond sont en lice, dont deux chez Glyphe, dont une dans Identités ;-)

Je n'ai pas encore voté pour le Rosny pour la simple et bonne raison que le prix n'est ouvert que depuis peu de temps. Je vais retrouver la même difficulté à trancher pour les nouvelles ! Pour les romans, ça sera facile, d'autant que les novellas sont incluses et en particulier celle d'Antoine Lencou, Votre mort nous appartient, parue chez Griffe d'encre. mais on trouve aussi deux romans de Martin Winckler, les tomes 2 et 3 de la Trilogie Twain, et La Loi du Désert, de Franck Ferric et un roman de Jean-Michel Calvez, un autre de Pierre Bordage, et un de Nicolas Cluezau, et une novella et un roman d'Alain le Bussy...

Parmi les nouvelles, encore un choix difficile entre les textes que j'ai publiés dans Identités ou lus ailleurs, en particulier chez Joëlle Wintrebert, toujours enchanteresse, dans son recueil La Créode et autres récits (éd. Le Bélial') ou dans l'anthologie érotique d'ActuSF 69. Et Le Bar de Partout, de Claude Mamier, est proposé, en tant que recueil, dans la catégorie "nouvelles". Et je découvre à l'instant que Galaxies n°7, avec la nouvelle de Martin Winckler, est listé comme une parution 2009 alors qu'avec le retard de l'imprimeur, je croyais que c'était une parution 2010 !

Mais pour ceux qui l'auraient lue et voudraient voter en sa faveur, je vous signale que ma nouvelle "(R)EVE", parue dans Chasseurs de fantasmes, est sélectionnée là aussi. C'est logique : elle tient à la fois de la SF et du fantastique.

Alors, vite, dépêchez-vous pour le Merlin, et prenez un peu plus de temps pour le Rosny !
Repost 0