Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Humeurs de Svetambre
  • Les Humeurs de Svetambre
  • : Je n'aime pas les étiquettes, les catégories, les petites cases... je m'y sens à l'étroit. J'ai l'intention de parler de bien des choses, ici ! De mes livres ou de ceux que j'ai lus, de mon travail ou de ma famille, de ce qui me fait hurler et de ce qui me fait jouir de la vie...
  • Contact

Profil

  • Lucie Chenu
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !

Recherche

21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 17:23

Je n’ai pas d’amie, pas de sœur,

Personne à qui dire mes malheurs,

Ni d’ailleurs mes bonheurs.

 

Personne vers qui vider l’angoisse

Qui me submerge, me colle, me poisse

Me gonfle le cœur de nausée.

 

Pourtant, j’écoute, sereine,

Les ennuis, les soucis, les problèmes

Du peuple dont je suis la reine.

 

De tout mon entourage,

Je supporte la rage,

J'écoute d'un air sage.

 

Mes suivantes me rapportent

Que l'ennemi est à nos portes,

Qu'il attaque sans répit.

 

Nombre des miennes ont péri,

Percées de son dard mortel,

Dévorées par le frelon cruel,

 

Alors qu'à la ruche elles rentraient,

Chargées du pollen doré

Dont elles tirent notre miel.

 

Mais laissons là ce fiel

Je dois remplir notre havre,

Produire plus de larves

 

Qui seront bâtisseuses,

Soldates ou butineuses,

Tandis que je resterai

Pour toujours une pondeuse.

 

Il y aura quelques faux-bourdons

Qui m'aimeront et en mourront,

Tandis que mes filles se battront

Sans relâche contre les frelons.

 

Tel est le destin cruel

De la reine des abeilles

Qui n'a pas d'amie, pas de sœur

À qui confier ses malheurs.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires