Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Humeurs de Svetambre
  • Les Humeurs de Svetambre
  • : Je n'aime pas les étiquettes, les catégories, les petites cases... je m'y sens à l'étroit. J'ai l'intention de parler de bien des choses, ici ! De mes livres ou de ceux que j'ai lus, de mon travail ou de ma famille, de ce qui me fait hurler et de ce qui me fait jouir de la vie...
  • Contact

Profil

  • Lucie Chenu
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !

Recherche

7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 16:07

Récemment, dans un article intitulé Mon identité nationale à moi, article préliminaire à ma série en cours (c'est comme les sagas de fantasy, les articles sur l'identité, ) j'ai écrit ceci :

 

 

<<Apprendre la Marseillaise ? Le sang impur dans les sillons ? Et pourquoi pas récupérer l'Alsace et la Lorraine à la force des baïonnettes ? Ah oui, merde, c'est déjà fait. Franchement, à l’heure de l’Europe, est-ce vraiment de cela que la France a besoin ? Vous connaissez le troisième couplet de la Marseillaise ? Le voici :

 

Quoi ! des cohortes étrangères
Feraient la loi dans nos foyers !
Quoi ! ces phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fiers guerriers ! (bis)
Grand Dieu ! par des mains enchaînées
Nos fronts sous le joug se ploieraient
De vils despotes deviendraient
Les maîtres de nos destinées !

 

 

 

Si l’on rapproche ces termes de ceux employés par les fachos du FN et les racistes de tous poils, enragés dès qu’ils croisent quelqu’un d’un peu différent d’eux, ça fait peur. Ça fait très peur. >>

 

 

Et une amie m'a fait remarquer que les cohortes étrangères dont il est question dans la Marseillaise étaient les armées royalistes tentant d'écraser la République naissante, que le joug était la royauté de droit divin, les vils despotes les royalistes, et que la Marseillaise était un hymne populaire, révolutionnaire, un appel à écraser la tyrannie à mille lieues de l'idéologie fasciste. Et que d'ailleurs, un député anglais avait été élu en 1792 à la Convention, preuve que le « nationalisme » n’était pas ce qui sous-tendait les républicains de l’époque !

 

 

C'est vrai que cet article n'était pas très réfléchi, pas très structuré. J'y jetais sur l'écran mes pensées, mes associations d'idées, sans trop m'embarrasser d'explications. Et c'est un tort.

 

 

Je suis en effet parfaitement consciente que la Marseillaise n’est pas un hymne raciste. Quand elle est composée, quand elle est adoptée comme hymne national, elle est en effet un appel à l’union populaire contre la tyrannie des rois et des puissants, contre la contre-Révolution. Au point que pendant l’Empire et la Restauration, elle a été interdite.

 

 

Mais voilà, il y a ce passage : « Quoi ! des cohortes étrangères Feraient la loi dans nos foyers ! »

 

 

J'ai entendu (ou lu) ces mêmes mots à propos de l'immigration, maintenant, en 2009. Les cohortes étrangères étant bien évidemment les islamistes le couteau entre les dents (comme les bolcheviks du temps de ma jeunesse), et la loi dans les foyers étant la charia... Et ces gens disent ça sérieusement, à propos de la moindre manifestation de religion qui n'est pas la leur... A propos de la moindre manifestation de différence. Et ça, ça me fait vraiment peur.

 

 

Et puis on ne peut pas nier que la langue évolue. Et même si par moments on le regrette profondément, je pense qu’on doit l’accepter et même, l’accompagner (après tout, nous aussi, nous pouvons et nous devons faire évoluer la langue, comme nous pouvons et nous devons faire évoluer notre société vers ce qui nous paraît juste).

 

 

Alors oui, en 1789 (ou 95), ces paroles avaient un sens révolutionnaire, mais actuellement, la faire chanter aux enfants à l'école, dans la société telle qu'elle est (métissée, hétérogène, inégale, raciste, sexiste, et j'en passe), ça serait provoquer un énorme contre-sens. Du moins ce troisième couplet.

 

 

 

Le plus probable est que les enfants ne comprendraient pas les paroles. Les instits font de leur mieux, mais il faudrait que le programme d’histoire soit suffisamment avancé, que la Révolution ait été traitée, et avec elle la Marseillaise. Il faut l’étudier avec l’approche de la langue française, et avec l’approche de l’Histoire. Tout cela, ça ne peut se faire qu’à partir du CM2, et encore.

 

 

Mais là faire chanter ça aux enfants sans qu’ils la comprennent…

 

 

Et puis j’ai une petite préférence pour l’Internationale, personnellement ;-)

 

 

Mais n’allez pas croire que je pense que la Marseillaise est un hymne raciste. Je pense qu’à notre époque, elle n’est plus de mise. Qu’à l’heure de l’Europe, et de l’Hymne à la joie (aux paroles duquel je reprocherais un certains sexisme, comme quoi, c’est pas encore gagné de ce côté-là  ), elle devrait être repensée, retravaillée, voire remplacée…

 

 

Et qu’elle ne devrait pas être la priorité d’une réflexion sur l’identité française ! C’est à l’hymne à se conformer au pays et à ses habitants, et non l’inverse.

 

Ceci dit, c’est vrai qu’en y repensant, se faire récupérer un chant révolutionnaire par des fachos, par glissement sémantique, c’est pas terrible…

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Delphine 08/11/2009 18:15



J'ai quant à moi appris cette version-là de l'Hymne à la Joie :


http://www.justsomelyrics.com/774962/Beethoven-Hymne-à-La-Joie-Lyrics


Et je l'aime bien, surtout ce couplet très SF


"Peuples des milliers d'étoiles
Qui palpitent loin d'ici,
Par delà les sombres voiles
Frères, vous chantez aussi !"




Lucie Chenu 08/11/2009 18:30


Ah mais oui ! Ca n'est pas le même texte que sur Wikipédia où il est dit, entre autres "que celui
qui a conquis une douce femme partage son allégresse". Ce qui je trouvais plutôt machiste pour un hymne officiel, tout de même 


Patrick S. VAST 08/11/2009 17:28


Pour un nouvel hymne national :

http://www.youtube.com/watch?v=SB2tYYYlwMc


Lucie Chenu 08/11/2009 18:26


Il y a aussi ceci http://www.youtube.com/watch?v=_4cxhNGV7q8 


Sinon, sur cette version du Chant des partisans, http://www.youtube.com/watch?v=2d6ZovMvhRA ça se dispute dans les commentaires    Se disputer à
propos d'un chant de ralliement, faut le faire  


Fablyrr 08/11/2009 15:07


En fait d'hymne je ne sais pas si on en a besoin. la Marseillaise marchait bien "a son époque" car elle avait un sens. Faut il un truc vieux a chanter tous ensemble comme des moutons? faut-il
moderniser un hymne ? Faut-il un hymne tous les 100 ans ? En tout cas ce qui est sûr est que cette chanson ne me parle pas, du coup j'ai du mal à me "reconnaitre" dedans. D'autant plus que j'ai du
mal à me sentir français avec les valeurs nationales portées par le gouvernement d'aujourd'hui. "La France tu l'aimes ou tu la quitte"...mais quelle France. celle qui est importante à mes yeux ou
celle qui est "commercialisée et détruite dans ses valeurs par des gens qui la gouverne...
Je ne sais  pas si ça répond correctement à ton message cici dit...


Lucie Chenu 08/11/2009 18:48


Oui, ça répond bien, à ce billet et aux autres ! Ce que tu dis à propos de ce slogan est très important et me donne bien des pistes de réflexion (ma tête va éclater, lol !) parce qu'il est
simpliste, et tellement réducteur. Tout le monde, à un moment de sa vie, déteste ce qui l'entoure. Je dirais presque que ça fait, à mon avis, partie du développement normal de l'individu, à
l'adolescence, le plus souvent, mais ça peut venir avant ou après ou durer plus ou moins longtemps.

J'ai toujours estimé que dire "il faut que l'ado fasse sa demande de naturalisation avant ses 18 ans" étaient monstrueux, pour cette raison, parce qu'un ado, par définition, est en révolte contre
la société. C'est pour ça aussi que je suis contre l'interdiction du voile à l'école, ou plus exactement, contre l'exclusion des filles voilées de l'école (ça n'est pas tout à fait la même chose et
la nuance est importante). Exclure de l'école ou du pays des gamins en recherche... d'identité, c'est vraiment la pire chose à faire.

en ce qui concerne le "faut-il ou non un hymne", je pense que oui. Parce qu'on le joue aux cérémonies nationales ou internationales, commémoratives ou sportives ou culturelles, et que c'est (ou ça
peut être pour ceux qui le souhaitent) un moyen, un moment, de recueillement, ou d'union, plus simplement.

Mais à part ça, moi, le sport, hein... Quoique quand même, la fois où l'une de nos juments à fait jouer la Marseillaise en Italie, on n'était pas peu fiers   


Caza 08/11/2009 00:11


La musique est entraînante, ouais… Mais les paroles de la Marseillaise avaient sans doute leur validité à leur époque et dans les circonstances de leur écriture. Elles n'en ont plus de nos jours et
sont même insupportables. 
J'aime bien l'hymne à la joie… J'aime bien le Chant des partisans, mais les paroles, là encore, sont guerrières de circonstance. Bella Ciao… ? L'Internationale ? 
Il y a sur Facebook un groupe "pour changer les paroles de la M", mais je ne crois pas qu'il ait produit grand chose. Il y a sûrement des gens qui ont travaillé la question, depuis un siècle et
demi… A chercher… 


Lucie Chenu 08/11/2009 14:19


Argh ! Un clic de travers et mon commentaire agrémenté de liens musicaux a été bouffé.

Je disais que j'aimais beaucoup le Chant des partisans, version française, et version choeurs de l'armée rouge (mélodies différentes, je ne comprends pas pourquoi). Mais
que oui, en cette veille de vingtième anniversaire de la chute du mur de Berlin, j'ai plutôt envie d'autre chose que d'un hymne guerrier. D'un symbole d'union et de paix.

Et qu'en hymnes nationaux étrangers, j'aimais bien le russe, et l'écossais (version cornemuses) ou encore l'américain, version Jimi Hendrix ;-)

Et sinon, j'ai ça qui me trotte dans la tête. Et comme je le disais à Thibaut, la version Carte de séjour
de Douce France ;-)

Ah oui, à propos d'hymne : l'an dernier, il y a eu un mini-scandale à Toulouse parce qu'Emir Kusturica (c'est con, j'ai loupé le concert) avait soi-disnt joué l'hymne serbe et fait scandé des
propos nationalistes serbes (= c'est le maaal) à la foule. En fait, il s'agissait de l'hymne russe...
http://www.libetoulouse.fr/2007/2008/06/rio-loco-les-ba.html

edit : j'ai trouvé une version communiste en français du Chant de partisans ! C'est
donc bien des paroles différentes, et la musique semble... s'être glissée d'une version à l'autre ? Etonnant !


Thibaud 07/11/2009 22:58


Je n'ai jamais aimé La Marseillaise, tout en reconnaissant qu'elle fait partie de notre patrimoine historique et mérite à ce titre de n'être pas oubliée. J'avais dit un jour que je verrais bien la
chanson de Trenet, "Douce France" comme hymne, mais des néo-Français m'ont fait remarquer - avec agressivité - que c'était exclu, à cause du second vers : "Cher pays de mon enfance", qui ne
concerne que les "sous-chiens". Il vient un moment où le militantisme immigrationnisme aussi est excessif. Pour que tu ne te méprennes pas, je partage tes détestations, mais j'essaie d'éviter le
manichéisme. 


Lucie Chenu 08/11/2009 13:35


Eh bien, j'y pensais, figure-toi, à cette chanson ! Mais je pensais à la version de Carte de séjour, qui est non seulement un sacré pied-de-nez aux anti-immigrationistes, mais de plus très
belle, je trouve.
http://www.youtube.com/watch?v=yA3LWmQhIqw&feature=PlayList&p=23CEC8BBA7F19D46&playnext=1&playnext_from=PL&index=27