Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Humeurs de Svetambre
  • Les Humeurs de Svetambre
  • : Je n'aime pas les étiquettes, les catégories, les petites cases... je m'y sens à l'étroit. J'ai l'intention de parler de bien des choses, ici ! De mes livres ou de ceux que j'ai lus, de mon travail ou de ma famille, de ce qui me fait hurler et de ce qui me fait jouir de la vie...
  • Contact

Profil

  • Lucie Chenu
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !

Recherche

22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 15:50
Je vous ai déjà parlé de la journée sans immigrés . C'est un mouvement international, puisque l'action est prévue en Italie, en Grèce, en France... Il a pour but de faire prendre conscience aux autres, à ceux qui ne sont pas immigrés ou enfants d'immigrés, ce que sont réellement les immigrés. Sont-ils des envahisseurs ou des partenaires ? Des camarades ou des concurrents sur le marché du travail ? Eh bien vous le saurez, lundi 1er mars. Vous verrez si vous vous trouvez mieux de notre absence, ou si nous vous manquons.


IMG_2401_recadre.png
http://img.over-blog.com/300x401/3/35/47/10/affiche_emachline_600.jpg IMG_0481.JPG

POUR LA PREMIERE FOIS EN FRANCE, NOUS DECIDONS DE NE PAS PARTICIPER A LA VIE DE LA CITE. PAR CETTE ABSENCE, NOUS VOULONS MARQUER LA NECESSITE DE NOTRE PRESENCE.
 


Partager cet article

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Cri du coeur
commenter cet article

commentaires

marion l. 02/03/2010 10:57


La journée se révèle être un fiasco total avec à peine 70 000 messages de soutien sur Facebook et une mobilisation inexistante malgré le battage médiatique.

Cet échec appelle une double conclusion :
- Soit la France est totalement insensible à la présence ou à l’absence des travailleurs immigrés ce qui conforte l’analyse des adversaires les plus farouches de l’immigration ; cela signifierait
surtout que toute nouvelle immigration est superflue et qu’il est possible d’engager une politique de retour dans des conditions humaines et dignes des immigrés sans travail.
- Soit les promoteurs de cette action ne représentent qu’eux-mêmes ; les immigrés qui travaillent ont ainsi montré qu’ils sont totalement opposés aux tentatives d’embrigadement auxquelles des
agitateurs voudraient les soumettre.


Les médias qui ont donné du crédit à cette opération par des articles ou des commentaires d’une complaisance puérile en sont pour leur frais.



Lucie Chenu 02/03/2010 11:23


Fiasco total ? MDR ! J'en voudrais des comme ça pour toutes mes actions ;-) "Seulement" 70 000 messages de soutien sur facebook, dites-vous ? Pour un mouvement qui refuse d'être récupéré par un
parti quel qu'il soit ? C'est tout simplement une réussite totale. Il faut un début à tout et cette marche a été belle à grimper

Sinon, vous vous contredisez !

Soit le mouvement a été très peu suivi, et donc est passé inaperçu. Dans ce cas on ne peut en tirer absolument aucune conclusion concernant ce que pensent les Français de l'immigration.

- Soit les Français sont insensibles, dans leur majorité, à la présence ou à l'absence d'immigrés, et cela est la preuve que l'immigration n'est pas un problème pour eux.

La France, en elle-même, ne pense rien. La France est un territoire, sur lequel il faut bon vivre, pas une personne. Et parler d'elle comme d'un groupe de personnes est déformer ce que pensent,
disent et font les gens qui y vivent

Les préoccupations des Français, aujourd'hui 2 mars, sont d'ordre plus pragmatique : la tempête, une de plus, ses conséquences, les deuils... et les medias sont braqués dessus, ce qui est bien
normal




Macada 24/02/2010 06:41


Tu peux travailler à ton MacDo et mettre un ruban ou un badge, histoire de faire réfléchir à ce qui se passerait si tu n'étais pas là.


Lucie Chenu 24/02/2010 08:43


Oui, on peut faire ça. Et puis ne pas consommer. Ne pas faire le plein de courses ce jour-là...


antoines 23/02/2010 21:44


Le risque c'est de stigmatiser une tranche de la population dite plus "immigrée" que les autres. Et cela ne paraît pas très faisable, admettons que je me sente immigré, je travaille au Mc DO,
qu'est-ce que je fais le 1er Mars ? si je veux me faire virer je participe à la journée sans immigrés.... Ceux qui peuvent se permettre de ne rien faire c'est les plus riches ou ceux qui ne font
rien, donc une journée sans conséquences et sans fondements.


Lucie Chenu 24/02/2010 08:39


Oui, ça c'est une question cruciale que se posent tous les grévistes -- parce que c'est bien d'une grève qu'il s'agit. Mais si on part du principe que ça va servir à rien, on n'avancera jamais :)
C'est aussi ce que se disent les grévistes à chaque fois !

La CFDT soutient le mouvement. Si on a l'appui de syndicats aussi costauds, ça peut être intéressant.

Après, si on ne peut pas se permettre de ne pas aller travailler, ce que tout le monde comprend parfaitement, on peut déjà pratiquer le "non-commer". Ne pas faire de courses ce jour-là... C'est
aussi ça, la démonstration : "arrêtez de penser que les immigrés sont des assistés et rien d'autres, ce sont des partenaires comme les autres de la vie économique, ils dépensent en France l'argent
qu'ils gagnent !"


Antoines 23/02/2010 01:03


Bonsoir,

Je voulais savoir si c'était la journées sans étrangers (sans papiers)  donc non français ou si c'était la journée sans personnes d'origines immigrées et dans ce cas là, ce serait quasi la
totalité de la france puisque qu'elle n'est que nation depuis le 5eme siècle ?



Lucie Chenu 23/02/2010 09:54


Bonjour,

Une première remarque : attention de ne pas confondre "étranger" et "sans papiers". Des tas d'étrangers vivent en France avec tous les papiers nécessaires. Parfois, au détour d'un changement brutal
de politique et d'une nouvelle loi votée au parlement, ils peuvent perdre le droit au séjour ; c'est ce qui arrive aux enfants d'immigrés arrivés en France tout petits et qui, devenant majeurs,
apprennent subitement qu'ils n'ont plus le droit de vivre dans ce qu'ils considèrent comme leur pays, leur chez-eux, et qu'ils doivent le quitter du jour au lendemain. C'est ce qu'on appelle une
OQTF : Obligation à Quitter le Territoire Français.

Participent à cette journée du 1er mars 2010 tous ceux qui se sentent concernés, même simplement par solidarité, éventuellement. Mais au départ, elle a été lancée par des immigrés ou enfants
d'immigrés, certains nationalisés français (ou ayant toujours été français et rien d'autre, comme moi-même), d'autres ayant gardé leur nationalité d'origine mais vivant en toute légalité en
France.

Bien entendu, des sans-papiers peuvent s'y joindre. Et des "purs Français de souche", si on en trouve encore, parqués dans des réserves ;-)



Fred le Zèbre 22/02/2010 21:57


Cela fait pensé au sketch "le Douanier" de Fernand Reynaud sur ces étrangers qui mangent le pain de français (http://www.youtube.com/watch?v=-rJ6_48aJ3o
). La France a fait de progrès depuis.

Cette journée nous rappellera que nous ne pourrions difficilement nous passer des étrangers.