Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Humeurs de Svetambre
  • Les Humeurs de Svetambre
  • : Je n'aime pas les étiquettes, les catégories, les petites cases... je m'y sens à l'étroit. J'ai l'intention de parler de bien des choses, ici ! De mes livres ou de ceux que j'ai lus, de mon travail ou de ma famille, de ce qui me fait hurler et de ce qui me fait jouir de la vie...
  • Contact

Profil

  • Lucie Chenu
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !

Recherche

25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 13:29
Oui, je sais, tout le monde s'en fout.

Mais quand même. Peut-être qu'à force d'en parler, à force de crier, on finira par nous entendre.

Donc, aujourd'hui, nous sommes le 25 novembre, c'est la Sainte Catherine, la fête des catherinettes, les pauvres célibataires restées sur le tapis. C'est peut-être aussi la fête des bienheureuses célibataires qui n'ont pas à craindre les coups de leur mari. En tout cas, c'est le jour qui a été choisi pour (non, pas pour célébrer ! certainement pas !) lutter contre les violences faites aux femmes.

A ne pas confondre avec la Journée internationale des droits de la femme, le 8 mars. Là, on est au-delà de la lutte pour les droits. On parle de violence, on parle de femmes battues -- souvent par leurs conjoints, mais pas seulement -- on parle de femmes tuées.

En novembre, on parle de survie. En mars, on reparlera de droits.

La journée de novembre est beaucoup moins connue que celle de mars. Il n'y est même pas fait mention sur Wikipédia, et si on tape "violence faite aux femmes", on est redirigé vers "violence conjugale". Ce qui n'est pas la même chose. Car la violence faite aux femmes s'exerce aussi par les pères, les frères, les proxénètes, les clients, les passants, voire, la police dans certains pays. Et parce que la violence conjugale inclut aussi les violences envers les hommes -- eh oui, cela existe, même si c'est beaucoup moins courant.

Bref, beaucoup de gens s'en foutent, mais je sais que ceux qui errent sur ce blog non. Alors quelques liens que je vous conseille vivement de visiter :

http://www.journee-mondiale.com/132/25_novembre-internationale_elimination_violences_femmes.htm

http://www.un.org/depts/dhl/dhlf/violence/

Et une anthologie, « L », que je vous conseille d'acheter, non pas parce que j'y ai participé, mais parce que tous les droits d'auteurs sont reversés à l'Association Aurore - La maison Coeur de femmes qui vient en aide aux femmes en détresse :

http://www.cds-editions.com/collection-pueblos-antho-L.html

Avec une revue de presse pas dégueu, ma foi ! http://www.cds-editions.com/revue-de-presse-cds.html

A part ça... Bonne fête Catherine !

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Cri du coeur
commenter cet article

commentaires

Yves 13/12/2009 20:58



On est le 13 décembre, alors je te souhaite une bonne fête, Lucie !



Lucie Chenu 19/12/2009 15:23


Avec un peu de retard : merci Yves 


charlotte 26/11/2009 12:28


Violence qui s'exerce aussi de manière indirecte, lne l'oublions pas : au travail, par exemple, dans la rue (qui d'entre nous ne s'est pas fait alpaguer par un gros dégueulasse...), etc.


Delphine 26/11/2009 09:42


Pour une fois : bon dossier à ce sujet hier sur France Info, sans concession, très international (le sujet sur les viols utilisés comme armes de guerre au Congo était tétanisant d'horreur) et
rappelant en même temps que, oui, ça arrive aussi près de chez nous, viols compris (50 000 femmes violées en France l'an dernier si j'ai bien retenu le chiffre), excision comprise…


Lucie Chenu 26/11/2009 10:00


Ah, je ne l'ai pas entendu. Merci !


Krystal 25/11/2009 17:46


Non, tout le monde ne s'en fout pas. Mais peut-être que beaucoup l'ignore, car la violence exercée sur les femmes peut sembler un sujet lointain, bon pour le 20h. Malheureusement, quand on gratte
en surface, on réalise vite qu'elle est bien plus courante qu'il n'y paraît. Simplement, c'est un sujet dont il difficile de parler. Il faut donc bien qu'on ait une oreille sensible pour savoir
entendre... Pour celles qui l'ont vécues, ce n'est pas qu'un épisode malheureux. C'est une vie complète ébranlée, car on ne tourne pas la page comme ça. Merci donc, Lucie, de nous avoir rappelé
cette date importante, histoire qu'on n'oublie pas de garder les yeux et le coeur ouverts...


Lucie Chenu 25/11/2009 18:15


Oui, je sais bien que les gens ne s'en foutent pas... forcément. Qu'ils sont ignorants, ou bien qu'il minimisent. Qu'il ne se rendent pas compte. Peut-être parfois que ça leur ferait trop peur ?
Comme pour beaucoup d'autres choses, d'ailleurs. D'autres violences, d'autres intolérances, d'autres injustices, la dégradation du climat, etc. Il y a des moments où on a besoin de faire
l'autruche.

Et puis il y a des moments où j'ai envie de secouer les autruches ;-) De leur dire que non, c'est leur tour, maintenant, de faire quelque chose :-) Que moi aussi je voudrais bien plonger ma tête
dans le sol mais... que non. Suis pas là pour ça, en quelque sorte...

De gros bisous à toi et chez, KLrystal :-)))


fablyrr 25/11/2009 17:39


oui et comme vous le découvrirez, peut être, ce n'est pas un effet de mode dégagé pour "la journée de..." 'est un sujet qui malheureusement est ancré depuis longtemps dans tous les pays. (cf la
préface de "L" par Léonor Lara)


Lucie Chenu 25/11/2009 18:15


Tiens au fait, peut-on lire la préface en ligne ? Parce que je mettrais le lien, dans ce cas