Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Humeurs de Svetambre
  • Les Humeurs de Svetambre
  • : Je n'aime pas les étiquettes, les catégories, les petites cases... je m'y sens à l'étroit. J'ai l'intention de parler de bien des choses, ici ! De mes livres ou de ceux que j'ai lus, de mon travail ou de ma famille, de ce qui me fait hurler et de ce qui me fait jouir de la vie...
  • Contact

Profil

  • Lucie Chenu
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !

Recherche

12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 22:59

Ça faisait un moment que je voulais écrire un article sur la laïcité en France, et ses dérives. Il se trouve que vient de se passer quelque chose qui tend à démontrer mon idée que la France est loin d’être aussi laïque qu’on voudrait bien nous le faire croire.

J’entends dire ou je lis parfois que l’immigration « d’avant », celle des « Ritals » et des « Polaks », s’est bien passée parce qu’ils avaient la même religion que les « Souchiens », mais que l’intégration des Maghrébins ne pouvait pas se passer aussi bien, parce que l’Islam est trop différent du catholicisme.

Et puis j’entends dire ou je lis parfois que la France est un pays laïque, et qu’en conséquence les signes religieux ostentatoires doivent être proscrits. Depuis la loi de 2004, ils le sont de l’école. On sait que cette loi avait pour but de proscrire les « voiles islamiques » que certaines adolescentes musulmanes portaient. Dans les années 90, on pensait qu’elles étaient contraintes à porter le voile islamique par leur famille, et que les exclure de l’école si elles s’obstinaient à porter le voile était le meilleur moyen de les faire rentrer dans le rang de la laïcité. Je n’ai jamais réussi à trouver logique qu’on renvoie des gamines au motif de les sauver de leur trop autoritaire famille…

On n’imaginait pas que certaines puissent avoir choisi elles-mêmes de porter ce voile. Pensez-vous : des adolescentes faire un choix en toute conscience ? Des jeunes, et qui plus est des femelles ? Vous voulez rire ! Pas chez les bougnouls musulmans, sont bien trop arriérés, ces gens-là ! Ils n’ont pas appris à leurs filles à penser

Les Français catholiques et laïques, eux, sont bien plus évolués. Ils enseignent à leurs enfants à penser, eux. La preuve :

En 2007, Denis Guiot, alors directeur de la collection Autres Mondes chez Mango Jeunesse, apprenait avec stupéfaction que le roman de Nathalie Le Gendre prévu pour le mois suivant ne paraîtrait pas. Motif ? Les Orphelins de Naja avait pour thème la pédophilie au sein d’une église du futur. Le milieu de l’édition jeunesse, mais aussi les bibliothécaires, de nombreux critiques, lecteurs et parents de lecteurs se sont émus de cette décision de Mango Jeunesse (racheté par Fleurus, ceci explique cela). Une pétition a été lancée, de nombreuses personnes l’ont signée, et le patron de Mango Jeunesse est revenu sur cette décision de rupture de contrat. Il n’était pas compliqué de demander à l’auteur quelques modifications à son manuscrit si besoin était, cela fait partie du travail éditorial.

 

Mais Denis Guiot était fort en colère, ce qui se comprend. Il avait été désavoué et a donc préféré quitter Mango Jeunesse. Il dirige maintenant la collection 15-20 ans chez Intervista et la collection Soon, chez Syros.

Cette année, comme tous les ans, est organisé à Rennes le Prix Ado. De jeunes lecteurs ont pré-sélectionné, comme tous les ans, dix ouvrages qui devraient ensuite être lus par tous les collégiens qui s’inscriront pour être juré du prix. Un seul livre est choisi à la fin, comme de bien entendu. Et cette année, parmi les dix ouvrages sélectionnés, se trouvent Les Orphelins de Naja de Nathalie Le Gendre, ainsi que le premier livre que Denis Guiot a publié chez Intervista : Je suis ta nuit, de Loïc Le Borgne. Ce roman fantastique traite, entre autre, du suicide d’un adolescent.

 

Or, que se passe-t-il ? Eh bien alors que seuls les ados sont censés participer à la sélection, alors que celle-ci est annoncée sur les sites partenaires, une réunion des instances organisatrices avec le clergé a lieu, à la suite de quoi ces deux livres sont retirés de la sélection.

Vous avez bien lu : avec le clergé.

Alors que le clergé n’a rien à voir avec l’organisation du Prix Ado. Alors qu’en France, les pouvoirs politiques et religieux sont séparés, c’est la définition de la laïcité. Alors que les signes ostentatoire religieux sont proscrits à l’école – ah oui, ça, ça ne compte pas : ce très fort signal religieux n’est pas ostentatoire, il est plutôt vicieusement caché.

Alors l’affaire n’est pas close, les dernières nouvelles semblent optimistes. Le vent de protestation, les courriers des médiathèques et le buzz sur le net auraient servi à quelque chose et les deux livres écartés seraient réintégrés dans la sélection. Mais on reste vigilants. Et je vous tiens au courant.

Pour en savoir plus : ma critique sur nooSFere des Orphelins de Naja, un article sur Actualitté, la page facebook de soutien aux deux auteurs et la discussion sur ActuSF.

Ah, oui, et, heu… ce billet a été écrit par petits bouts, comme j’ai pu, mais je reviendrai sur le sujet de la laïcité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vladimir Vodarevski 19/11/2009 18:14


A propos des musulmanes, j'ai ressenti quelque chose comme une haine, ou une colère, ou une révolte, je ne sais pas comment dire, les rares fois où le sujet de l'intégrisme, ou simplement de la
place de la femme dans une pratique rigide, et non fanatique de l'Islam. Je me souviens de cette marocaine, à l'université, dont les yeux se sont mis à lancer des éclairs quand le mot intégriste a
été prononcé, incidemment, même pas dans une grande conversation sur la religion. Son charmant visage s'est figée et elle a lancé: "les intégristes sont de mauvais musulmans, le coran interdit de
tuer!".
Je me souviens de cette autre sur le campus. En période de ramadan, un ami commun musulman, comme elle, ne lui faisait pas la bise. Quel regard noir elle lui a lancé!
Cela m'a marqué. J'ai l'impression, vraie ou fausse, je ne sais, qu'il y a un combat ignoré, et même chez nous, dans les cités. Mais il est difficile de cerner la réalité du phénomène.


Lucie Chenu 20/11/2009 09:34


"haine", "guerrre", ça me paraît des mots bien forts ! Mais je suis persuadée que la grande majorité des musulmans se méfie du fantatisme, et même le craint parce que les musulmans modérés sont
parmi les premières victimes dans les pays du Proche et Moyen Orient, et parce qu'ils se doutent bien que la plupart des gens, en Occident, ne feront pas dans le détail et se mettront à les haîr...
Et oui, le Coran interdit de tuer !

Et sinon, il y a dans l'Islam différents courants, tout comme dans le christianisme. Mais on les connaît peu, on ne s'y intéresse pas forcément, et on mélange allègrement des coutumes, des
pratiques, des gens qui n'ont rien à voir entre eux.

Des tas d'actes haïssables sont commis au nom de l'Islam : excisions, meurtres, attentats, coups d'état, filles voilées de force, hommes et femmes lapidés ou fouettés, parfois à mort (oui, des
hommes aussi, faut pas croire que c'est réservé aux seules femmes), et j'en passe. Mais pour autant, une fille voilée de son propre choix en France est une fille voilée de son propre choix en
France. Elle n'est ni la complice de terrorristes, ni une exciseuse.

Des tas d'actes haïssables ont été commis au nom du Christ : évangélisation forcée, Inquisition, tortures, bûchers, guerres, invasions, meurtres, enfermement des femmes qui, de toute façon,
n'avaient pas d'âme et encore moins de droits, attentats, etc. Et pas seulement au Moyen-Âge ! Mais pour autant, il ne viendrait pas à l'idée de grand monde, en France, de se méfier des gens qui
sortent de la messe le dimanche, de les prendre pour des criminels ou des bourreaux. Ni de les déshabiller de force au nom d'une prétendue liberté des moeurs.

C'est ce deux poids deux mesures qui me met en boules.


Vladimir Vodarevski 16/11/2009 20:29


rapide commentaire:
Concernant le voile, on en a déjà parlé, ce qui me pose problème c'est que ce n'est pas un symbole religieux, il existait avant Mahomet, mais un symbole de la place de la femme dans la société. De
plus, avec toutes ces femmes qui essaient d'y échapper dans certains pays la France pourrait montrer l'exemple. Mais ça passe là encore plus par l'éducation. Des femmes, et des hommes. Il faudrait
revenir à l'égalité, plutôt que de faire la parité: égalité des droits, égalité quant à la place dans la société, plutôt qu'égalité numérique (obtenue parfois en mettant sur les listes filles et
conjointes...)
Sur l'intégration:
J'ai connu des marocains, tunisiens, algériens, qui sont arrivés en France pour entrer à l'Université, après avoir fait toutes leurs études primaires et secondaires dans leur pays. Ils étaient plus
intégrés que des enfants d'immigrés. Education, toujours...
Cette histoire de pédophilie, pas un peu dur pour des enfants? Présenté comme tu le fais, on dirait que c'est une histoire de petits enfants violés. Et c'est pour quel public exactement, quel âge?
(Désolé, je ne connais plus du tout le rayon jeunesse, il a trop évolué, et je n'ai pas d'enfant. Mais il faudrait peut-être que je m'y intéresse, tiens, pour mes petits cousins)

(Et, commentaire du commentaire sur le PACS. Rien à voir avec le clergé. Le PACS est une union simplifiée. Il faut donc bien lire toutes les clauses. C'est une question de droit. En droit, certains
actes  nécessitent plus de formalisme, en raison de leur importance (on parle d'acte graves, si je ne confonds pas). Une vente d'immeuble, par exemple, se fait devant notaire. Le mariage, se
fait devant le Maire, ou un suppléant. Justement car il engage le patrimoine à venir (les acquêts). Le Pacs était trop simplifié pour un tel acte. Mais je crois que ça a changé).
J'ai peut-être pas fait court, finalement...


Lucie Chenu 19/11/2009 15:00


Ce n'est pas possible de faire rapide sur de tels sujets :) Je vais essayer, moi aussi (donc si c'est lapidaire, tu me pardonneras)

Je ne crois pas qu'on puisse dire à une ado : tu dois t'habiller comme ça parce que la France doit montrer l'exemple. Et je crois que lorsque l'Occident montre l'exemple... ça se termine parfois
très mal !

Education, oui ! Mais justement pas renvoyer des gamines de l'école !!! C'est incohérent. Et puis... l'éducation devrait se faire des deux côtés. Je pense que nous devrions aussi apprendre ce
qu'est la réalité des choses, ce qu'est réellement l'Islam et les multiples façons de le pratiquer. Mais il y a une sorte de honte à questionner l'autre sur sa religion, sans doute par crainte que
ça soit perçu comme une attaque. J'ai repéré des bouquins écrits par des femmes musulmanes, qui ont l'air d'exprimer des avis très différents. Je diffère l'achat pour raisons financières, mais je
crois qu'il va falloir que je me lance.

En ce qui concerne les livres jeunesse, l'un d'eux est noté "à partir de 14 ans" et l'autre est paru dans la collecion 15-20 ans. Il y a des lois précises sur les publications jeunesse, donc il ne
paraît pas n'importe quoi. Mais là, c'est le réglement du prix qui a été remis en question a postériori. Alors oui, ce sont des thèmes durs, mais les enfants y sont confrontés (et parfois bien plus
jeunes que ça). Et s'ils n'ont pas de proches qui se sont suicidés ou n'ont pas été en butte à des attouchements sexuels eux-mêmes, ils en entendent sans cesse parler à la TV !! Et ça, on ne trouve
pas ça anormal... Un livre permet une réflexion, permet de dire ses peurs, et peut permettre à des ados d'exprimer, voire de révéler ce qu'ils ont vécu, si besoin est. Surtout un livre accompagné à
l'école. Si ces phénomènes touchent les enfants, il faut qu'ils puissent lire dessus. Il y a même des livres pour petits pour leur donner la force de dire "mon corps est à moi"


Numa 16/11/2009 16:27


Excellente réflexion ! On en lit trop rarement de semblable dans notre beau pays "laïque"...


Lucie Chenu 19/11/2009 14:51


Merci Numa ! Et bienvenue sur mon blog 


charlotte 13/11/2009 12:37


j'ai parcouru la discussion sur actu SF. Lu ton article. Trouve ce système de censure et cet interventionnisme adulte et chrétien absurde. toujours ok pour un relai sur médiapart dès qu'il y aura
quelque chose du genre pétrition ou autre.
Charlotte, à la bourre...


Lucie Chenu 14/11/2009 14:44


Bon, apparemment c'est réglé sous la pression des bibliothécaires, entre autres, qui étaient scandalisés


Delphine 13/11/2009 12:12


Mince alors ! A moi aussi Ned ouvre des perspectives (emm…antes).