Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Humeurs de Svetambre
  • Les Humeurs de Svetambre
  • : Je n'aime pas les étiquettes, les catégories, les petites cases... je m'y sens à l'étroit. J'ai l'intention de parler de bien des choses, ici ! De mes livres ou de ceux que j'ai lus, de mon travail ou de ma famille, de ce qui me fait hurler et de ce qui me fait jouir de la vie...
  • Contact

Profil

  • Lucie Chenu
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !

Recherche

20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 18:12
Bon, je crois que j'ai tout dit dans le titre, en tout cas, tout ce qui me fait bondir de joie aujourd'hui   

Voilà quand même le communiqué avec les noms des autres nominés, ainsi que les autres catégories ;

Le jury du Grand Prix de l'Imaginaire a délibéré ce 19 septembre 2009.
Les lauréats seront annoncés dans le cadre de la 10ème édition du festival Utopiales, du 28 octobre au 1er novembre, à Nantes, lors de la cérémonie de remise de prix.

Les nominés (à retrouver sur le site du GPI) sont :
(Classement par ordre alphabétique d'auteur)

1) Roman francophone

- Le Déchronologue de Stéphane Beauverger (La Volte)
- Paysage sombre avec foudre de Alain Claret (Robert Laffont)
- Gagner la guerre de Jean-Philippe Jaworski (Les Moutons électriques)
- Lilliputia de Xavier Mauméjean (Calmann-Lévy)

2) Roman étranger

- Et dormir dans l'oubli comme un requin dans l'onde de Steven Hall (Robert Laffont)
- Roi du matin, reine du jour de Ian McDonald (Denoël)
- Le Nom du vent de Patrick Rothfuss (Bragelonne)
- Terreur de Dan Simmons (Robert Laffont)

3) Nouvelle francophone

- Bataille pour un souvenir de Lionel Davoust (Identités, Glyphe)
- La contrée du dragon de Thomas Day (Dragons, Calmann-Lévy)
- Révélations du prince de feu de Léo Henry (Fiction 9, Les Moutons électriques)
- Le diapason des mots et des misères (recueil) de Jérôme Noirez (Griffe d'encre)
- La vieille qui, là-haut, porte son fagot noir de Timothée Rey (Fiction 9, Les Moutons électriques)

4) Nouvelle étrangère

- Maelström de Kage Baker (N.S.O., Bragelonne)
- Des choses fragiles (recueil) de Neil Gaiman (Au diable vauvert)
- Lune et l'autre (recueil) de John Kessel (Gallimard)
- Pixel Juice (recueil) de Jeff Noon (La Volte)
- La jolie fille de Pol Pot de Geoff Ryman (Solaris 170)

5) Roman jeunesse

- Le clairvoyage et La brume des jours de Anne Fakhouri (L'Atalante)
- L'étrange vie de Nobody Owens de Neil Gaiman (Albin Michel)
- Jumper de Steven Gould (Mango)
- Le sang des lions de Loïc Le Borgne (Intervista)

6) Prix Jacques Chambon de la traduction

- Colette Carrière pour Le Nom du vent de Patrick Rothfuss (Bragelonne)
- Florence Dolisi pour Vélum de Hal Duncan (Denoël)
- Gilles Goullet pour Vision aveugle de Peter Watts (Fleuve Noir)
- Jean-Pierre Pugi pour Roi du matin, reine du jour de Ian McDonald (Denoël)

7) Prix Wojtek Siudmak du graphisme

- Néjib Belhadj Kacem pour ses illustrations de la collection Interstices (Calmann-Lévy)
- Arnaud Cremet pour Gagner la guerre de Jean-Philippe Jaworski (Les Moutons électriques)
- Daylon pour Le Haut-Lieu et autres espaces inhabitables de Serge Lehman et Vélum de Hal Duncan (Denoël)
- Beb Deum pour FaceBox (Delcourt)

8 ) Essai

- Echos de Cimmérie. Hommage à Robert Ervin Howard, sous la direction de Fabrice Tortey (Oeil du Sphinx)
- Les nombreuses vies de Conan de Simon Sanahujas (Les Moutons électriques)
- Dans les griffes de la Hammer de Nicolas Stanzick (Scali)

9) Prix spécial

- Dragons et chimères - carnets d'expédition de Pierre Dubois et Camille Renversade (Hoebeke)
- Laurent Genefort pour la collection Trésors de la SF (Bragelonne)
- Le lac aux Vélies de Nosfell et Ludovic Debeurme (Futuropolis)

10) Prix européen

- La Maison d'Ailleurs, à Yverdon (Suisse)
- Science + Fiction, il festival della fantascienza a Trieste (Italie)
- NIFFF, the Neuchâtel International Fantastic Film Festival (Suisse)

Alors pour les distraits, je vous rappelle que Bataille pour un souvenir avait déjà été nominée au prix Imaginales 2009. Elle n'avait pas été lauréate parce que la nouvelle lauréate avait été...  L'Île close, du même Lionel Davoust, parue dans De Brocéliande en Avalon, une autre anthologie à moi que j'ai faite et que même que j'en suis vachement fière, de toutes ces nominations et des prix, et après tout, c'est mon blog, je peux me laisser aller à un quart d'heure de gloriole  

Et là où ça devient rigolo, c'est que L'Île close avait été... nominée pour le GPI 2009 l'an dernier ! mais n'avais pas été lauréate parce que la nouvelle lauréate avait été une novella, en fait. Et même qu'il s'agit de La Vieille Anglaise et le continent, de Jeanne-A Debats, parue chez Griffe d'encre. Là, pour le coup, je n'y suis pour rien dans cette parution, mais il se trouve que c'est la même Jeanne-A Debats qui co-dirige avec Michaël Fontayne l'anthologie Chasseurs de fantasmes dans laquelle sera publiée ma nouvelle (R)EVE... Oui, ça devient compliqué à suivre, je suis bien d'accord

Or donc, je reviens à la nomination de Bataille pour un souvenir, et à L'Île close, dont je profite de ce post pour vous annoncer, si vous ne le savez pas, qu'elle paraît en novembre aux USA dans Interfictions 2, anthologie dirigée par Delia Sherman et Christopher Barzak, Small Beer Press. Et oui, c'est une autre raison de gloire, enfin, surtout pour Lionel, mais que voulez-vous, la gloire éclabousse les serviles anthologistes qui se sont décarcassés à publier des textes qu'ils adorent (et ça, c'est valable pour les nouvelles signées Davoust, mais aussi pour toutes les autres !), ou du moins, on fait comme si

Bataille pour un souvenir et L'Île close ont beaucoup en commun. Outre le fait d'avoir été écrit par le même auteur, elles abordent toutes deux le thème de l'identités par un biais très original, par le thème de la mémoire. Suis-je le même si j'ai oublié, suis-je le même que lorsque je me rappelais... bon, ça ne vous paraîtra sans doute pas très clair, mais croyez-moi sur parole : ces deux nouvelles sont superbes

Pour trouver Bataille pour un souvenir, ça n'est pas bien compliqué : il suffit de demander à votre libraire ou de commander sur le site de l'éditeur (frais de port offerts) Identités, anthologie de Lucie Chenu (oui, c'est moi), parue aux éditions Glyphe, collection Imaginaires, ISBN 978-2-35285-058-8, avec une splendide illustration de couverture signée Sébastien Bermès.




Partager cet article

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Livres - édition
commenter cet article

commentaires

Lionel Davoust 25/09/2009 11:36


Merci! :)


La marmotte qui louche 24/09/2009 18:50


LUES LUES LUES ! Les deux ! Et même drôlement appréciées.
Bravo à l'auteur et à l'anthologiste :D et vivement... la prochaine !


Lucie Chenu 24/09/2009 19:12


Merci Marmotte 


Lionel Davoust 21/09/2009 10:33

Ben et comment que l'anthologiste partage ce genre de bonheur avec les auteurs, tiens... Et puis il n'est pas "servile", au contraire, c'est d'abord grâce à son regard attentif que les textes prennent leur pleine dimension, et à son projet qu'elles peuvent trouver des lecteurs, Donc, merci à toi, Lucie! :)

Lucie Chenu 21/09/2009 14:49


Si, si, servile pour recueillir quelques miettes de la gloire de mes auteurs ! Remarque, y en avait un, c'était "la gloire de mon père", moi c'est "la gloire de mes auteurs"