Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Humeurs de Svetambre
  • Les Humeurs de Svetambre
  • : Je n'aime pas les étiquettes, les catégories, les petites cases... je m'y sens à l'étroit. J'ai l'intention de parler de bien des choses, ici ! De mes livres ou de ceux que j'ai lus, de mon travail ou de ma famille, de ce qui me fait hurler et de ce qui me fait jouir de la vie...
  • Contact

Profil

  • Lucie Chenu
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !

Recherche

21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 17:57
C'est vrai, quoi ! Nicolas Sarkozy refuse de laisser s'installer le phénomène des bandes. En toute bonne logique, le fandom, mais aussi les groupes de musiques, et même, tout simplement, les copains, devraient être interdits. Vous avez des potes ? Allez, zou ! Trois ans de tôle ! Et comment ça, là-bas, en zonzon, il y a des bandes ? Ah mais non, c'est interdit par la loi, on vous dit !

De même, notre (enfin... contre ma voix) président veut que soit interdit le port de cagoule dans les manifestations. Il veut qu'on puisse reconnaître tout individu... bla-bla...

Une question me taraude : serait-il naïf ? Croit-il vraiment qu'interdire le port de cagoule fera baisser la violence ? Ou alors, il confond avec le voile islamique, oui, c'est ça ! Mais alors, le châle dans lequel je m'emmitoufle quand le vent souffle sera-t-il interdit, lui aussi ? Le chapeau de soleil ? Ah non ! S'il y a la marque d'une anisette bien de chez nous sur le bob, il sera autorisé.

Et pour finir, je vous cite la fin de l'article qui vaut son pompon d'or :

Il a demandé que soit examinée la possibilité pour une victime d'avoir "un avocat à la minute de l'agression". Faisant valoir que les délinquants "avaient droit à la première minute dès l'ouverture de la procédure à un avocat", le chef de l'Etat a demandé que "l'on travaille pour savoir dans quelles conditions la victime pourrait être traitée aussi bien que le délinquant". "Il n'est quand même pas extravagant de demander que la victime soit traitée dans la même condition que le délinquant", s'est-il exclamé.

Oui vous avez bien lu. Les délinquants ont droit à la première minute deès l'ouverture de la procédure à un avocat. Comment ? Mais c'est une honte alors ! C'est vrai quoi ! Moi qui croyait naïvement que le droit de la défense était une richesse de la justice en démocratie... et qui croyais aussi qu'au début de la procédure, on ne pouvait parler de délinquant, mais de "présumé coupable"... quelle naïveté !

Enfin, je pense que le blog d'Eolas sera intéressant à lire ces prochains jours (d'ailleurs, il a peut-être déjà pondu quelque chose sur le sujet. Je vous lâche et je vais voir !

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans bla-bla-bla
commenter cet article

commentaires

Pierre-Alexandre 22/04/2009 09:45

Ce "Khan" et le "par" fautif de mon précédent commentaire me rappellent que je devrais éviter de poster si je ne peux pas éditer par la suite.

Pour en revenir à notre sujet : je trouve qu'il est un peu facile de démoniser Sarkozy et de critiquer non seulement ce qu'il dit mais la façon dont il le dit, ce qu'il sous-entend peut-être, et ce qu'il ne dit pas mais que l'on devine bien. Pour ma part, je fais le tri : je trouve qu'une loi contre les bandes (... et les rassemblements de plus d'une personne) serait ridicule ; mais fournir un avocat à la victime, plutôt que seulement à l'accusé, ne me semblerait pas une mauvaise chose. Les deux extrêmes sont à éviter : celui de déclarer l'accusé coupable d'avance, mais aussi celui de s'acharner sur la victime, comme ça se fait un peu trop souvent de nos jours (aux États-Unis plus qu'en France, mais on s'en approche).

Lucie Chenu 22/04/2009 10:03


Eh bien, je serais tout à fait d'accord avec toi, si les victimes n'avaient réellement pas autant de droits que les accusés ! Mais dans bien des cas, elles en ont dix fois plus.

Bon, tu ne dois pas entendre (et c'est tant mieux pour toi) les JT diffusés ces temps-ci en France, mais plus de la moitié est composée de faits divers en tous genres, et d'"affaires juridiques".
Et crois-moi, les avocats de l'accusation (les avocats des victimes, ou peut-être devrais-je dire dans certains cas (Outreau) "présumées victimes" !) sont très présents dans les médias. Et donc
dans les prétoires, dès le début de la procédure et bien avant.

D'autant que, par définition, dans beaucoup de cas, il n'y aurait pas de procédure si elle n'était engagée par un avocat de l'accusation, n'est-ce pas ?

Ce qui fait la différence entre "j'ai un avocat dès que je le désire" ou "je n'ai pas d'avocat, je ne sais pas comment me démerder dans cet imbroglio juridique", ça n'est pas "je suis une victime"
ou "on m'accuse". C'est l'argent.

Le Pouvoir, aussi. Mais il va souvent de pair avec la richesse...


Pierre-Alexandre 22/04/2009 08:50

Tiens, à ce sujet : _Identités_, page 30, le texte de Jess Khan.

Lucie Chenu 22/04/2009 09:25


Kaan avec deux "a" et sans "h"



Pierre-Alexandre 22/04/2009 02:12

Pour ce qui est des bandes : c’est complètement ridicule. Oui, certains groupes sont dangereux : lorsque ma sœur s’est fait prendre à partie, et lorsqu’une amie s’est fait agresser et voler, c’était par des groupes. Par des groupes d’hommes arabes, à chaque fois, alors on pourrait aussi interdire tous les arabes. Et tous les hommes. Ça résoudrait d’un seul coup le problème de la surpopulation et celui de la violence. Interdire tous les groupes (et qu’est-ce qui sépare un « groupe » d’amis d’une « bande » d’amis ? une étoile jaune au revers ?), c’est un peu la même chose.

Pour ce qui est de la cagoule, par contre, je suis d’accord avec Sarkozy. Le fait est qu’à beaucoup de manifestations se mêlent des vandales (plus souvent même que des pillards), qui n’ont en général rien à voir avec la manifestation elle-même, qui sont juste là pour faire de la casse sans se faire pincer.

Aussi, contrairement à ce que tu sembles avoir compris, moi, il ne me semble pas que Sarkozy demande à ce que les agresseurs se voient privés d’un avocat, *mais à ce que les victimes s’en voient aussi accorder un*. Tu as une idée du nombre de femmes violées qui se retrouvent accusées de leur propre viol ? Accusées d’avoir, d’une façon ou d’une autre, incité leur violeur ? Du nombre d’individus qui se retrouvent sur le banc des accusés pour s’être défendus par des agresseurs, jusque dans leur propre maison ?

Lucie Chenu 22/04/2009 09:24


Bien sûr que j'en ai une idée, Pierre-Al ! D'autant que je suis (légèrement) plus vieille que toi et que quand j'étais jeune, la police n'était pas formée pour comprendre, et prendre en compte, le
viol.

Et bien sûr que les agresseurs cagoulés sont dangereux, surtout lorsqu'ils sont munis de barres de fer. Mais il n'empêche que les propos de Sarkozy sont ridicules : il s'exprime comme s'il trouvait
normal que tout le monde aille à visage découvert à une manifestation, et fasse un grand sourire (et relève les cheveux pour bien faire voir la forme des oreilles, pourquoi pas ?) à ces
messieurs-dames des RG. C'est risible.

Ce quil l'est moins, par contre, c'est la façon dont il parle des avocats des prévenus. Parlant de "délinquants", à un stade (début de la procédure) où la preuve de la culpabilité n'a pas
été apportée. Ne nous leurrons pas, ce type de discours populiste qui joue sur les peurs des gens est très habile. Ca sert à faire passer petit à petit des lois de plus en plus "sécuritaires", de
plus en plus totalitaires. Ca sert à faire entrer dans l'esprit des gens que les déliquants sont aidés et pas les victimes. Mais on ne parle pas des gens accusés à tort, mis en examen parce que
leur vie a croisé celle des victimes mais dont il s'avérera qu'ils sont totalemetn étrangers à l'affaire, etc. Et après avoir supprimé le juge d'instruction, je crois bien que notre président
bien-aimé (mais pas par moi) ne voudra supprimer les avocats de la défense.

Oh, ça se fera petit à petit, pour certains types de délit, on accusera de terrorriseme, parce qu'avec ça on peut tout faire passer, les "bandes" de jeunes qui auront été interdites, et on
décrétera que pour eux, il n'est pas question de dépenser l'argent du contribuable à payer des avocats de la défense. etc. Le mécanisme est bien rôdé : ça a déjà été fait dans d'autres pays au
cours du XXe siècle. Et tant pis si au passage ça broie quelques innocents accusés à tort, et tant pis si les délits sont, dans certains cas, bien moins graves que les détournements de fond des
puissants de ce monde.

De la science-fiction ? sans aucun doute. Mais si tu savais le nombre de trucs qui étaient de la science-fiction quand j'étais gamine et qui sont réalité maintenant...



Delphine 21/04/2009 23:00

Surtout que là, on est déjà quatre… Vite, interdisons la Bande à Lucie !

charlotte 21/04/2009 21:20

Delphine, c'est tout à fait ça!!!
lucie, je me rends compte effectivement avec effarement que nous sommes tous potentiellement de dangereuses organisations ultra-gauchistes surtout l'hiver...