Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Humeurs de Svetambre
  • Les Humeurs de Svetambre
  • : Je n'aime pas les étiquettes, les catégories, les petites cases... je m'y sens à l'étroit. J'ai l'intention de parler de bien des choses, ici ! De mes livres ou de ceux que j'ai lus, de mon travail ou de ma famille, de ce qui me fait hurler et de ce qui me fait jouir de la vie...
  • Contact

Profil

  • Lucie Chenu
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !

Recherche

8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 15:43
Jean-Pierre Andrevon célèbre cette année les quarante ans de sa carrière littéraire. Eh oui, sa première nouvelle a été publiée en... mais 68 ! Il évoque ce début de carrière lors d'une rencontre avec Jérôme Vincent enregistrée aux dernières Utopiales. Ca s'écoute ici.

Cette année 2008 a donc été riche en "événements Andrevon", à commencer par un numéro spécial de la revue Lunatique qui lui est consacré



à poursuivre par une réédition de Tout à la main, toujours aux éditions Eons.



Et, bien entendu (qui a dit "surtout" ?), par Tous ces pas vers l'enfer, que j'ai eu le plaisir de publier aux éditions Glyphe.



Vous le savez, Jean-Pierre est aussi peintre et c'est à lui qu'on doit ces trois illustrations de couverture. Mais Andrevon ne fait pas que des toiles. Il croque, aussi. Et quand il croque, ça peut faire mal ! Jugez-en plutôt :






   Tout nouveau tout beau, les éditions Langage-Tangage publient en cette fin d'année un album de dessins tracés de ma plume (Sergent Major) :

AU PIED DE LA LETTRE

Concrétisation de 20 ans de travail enfin arrivé à maturité, il s'agit d'illustrations d'expressions populaires, ou familières, du style "brûler la chandelle par les deux bouts".

L'album, sous couverture ivoire avec lettrage rouge, format 26 x 19, comprend 40 planches pour un total de 88 pages, avec une préface explicative.






Il s'agit de croquis reprenant "au pied de la lettre" les expressions familières. Jeux de mots, jeux de dessins...




A noter que c'est aussi chez Langage-Tangage qu'est publié le recueil de cent chansons d'Andrevon, dont une quinzaine est enregistrée en CD qu'on peut commander sur son site.

Et à noter (et hop ! remarquer la boucle et comment j'en reviens à mes propres moutons, égoïste que je suis ;-))) que l'une de ces chansons figurera (le texte, pas la musique) dans mon anthologie Identités, à paraître en mars chez Glyphe. On peut admirer la couverture signée Sébastien Bermès ici (cliquez dessus pour la voir en plus grand).

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucie Chenu - dans Livres - édition
commenter cet article

commentaires

Erwelyn 08/12/2008 17:56

Moi j'ai bcp aimé Le météore de Sibérie aux éditions Rivière Blanche. Et il faut absolument que je lise Le furet dans le poulailler grrr, depuis le temps qu'il est dans mes "priorité" de lecture.

Lucie Chenu 08/12/2008 22:18


J'ai découvert Andrevon il y a fort fort longtemps (ça me rajeunit pas, ça, ma brave dame ;-) avec Les hommes-machines contre Gandahar, roman fabuleux et fabuleusement cinématographié par
René Laloux, avec Caza au dessin. A lire (toute la série) et à voir absolument.