Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Humeurs de Svetambre
  • Les Humeurs de Svetambre
  • : Je n'aime pas les étiquettes, les catégories, les petites cases... je m'y sens à l'étroit. J'ai l'intention de parler de bien des choses, ici ! De mes livres ou de ceux que j'ai lus, de mon travail ou de ma famille, de ce qui me fait hurler et de ce qui me fait jouir de la vie...
  • Contact

Profil

  • Lucie Chenu
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !
  • Je suis un être humain, Yeah ! et comme tout être humain, je possède trop de facettes, trop d'identités, pour les définir en moins de 250 caractères. Vous devez donc lire mes articles !

Recherche

30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 08:11
Je suis tombée sur Brice Hortefeux, ce matin au petit déjeuner. Vous imaginez dans quel état ça me met pour la journée... Ce monsieur affirme sans sourciller, entre autres choses, que
1) aucune interpellation n'a jamais eu lieu à proximité d'une école
2) un sans papier, c'est quelqu'un qui a menti sur les motifs de son voyage en France, qui est arrivé avec un visa de tourisme et l'intention de s'installer.

Non, M. Hortefeux, un sans-papiers ça n'est pas -- pas forcément -- un menteur. De nombreuses personnes sont en France depuis longtemps, des mois, des années, des décennies, arrivées de façon totalement légales, et parce que certains gouvernements ont changé la règle du jeu en cours de partie, se retrouvent, du jour au lendemain, "hors la loi", parce que la loi a été modifiée. Des personnes âgées venues rejoindre leurs enfants qui vivent et travaillent tout ce qu'il y a de plus légitimement en France, des enfants qui, devenus majeurs, se voient remettre une OQTF (joyeux anniversaire, les mômes !) Et puis il y a ces couples d'amoureux, séparés du jour au lendemain, parce que des "fonctionnaires trop zélés de la république" ne peuvent envisager qu'ils puissent ne pas être des simulateurs, des menteurs... Tout ça, M. Hortefeux, vous ne pouvez l'ignorez, pas avec tout le courrier, les pétitions, les supplications que vous avez reçues.

Et ces gens qui vivent en France depuis des années, qui, pour certains, ne connaissent pas d'autre mode de vie que le nôtre, vous voudriez les renvoyer '"chez eux" ? Mais, M. Hortefeux, "chez eux", c'est ici. C'est chez moi, c'est chez nous. Et si ça n'est pas chez vous, alors, je vous en prie, M. Hortefeux, ne vous gênez pas pour nous, déménagez ! Pour ma part, je préfère un voisinage d'étrangers plutôt qu'un voisinage de blancs-comme-il-faut refusant de partager les richesses du pays où ils ont la chance d'être nés avec d'autres, issus de pays que nos ancêtres ont pu piller.

Non, ceci n'est pas de la diffamation : l'un de mes ancêtres a été ministre des Colonies et je ne préjuge en rien de vos ancêtres, M. Hortefeux. J'aime mieux préciser puisqu'à notre époque, la moindre opinion de travers vaut un procès, comme ceux qui ont été intentés aux militants de RESF ayant eu le tort d'exprimer publiquement qu'à leur avis, le régime actuel présentait de nombreuses ressemblances avec celui de Vichy (au fait, où a lieu votre prochain colloque, déjà ? Vous ne manquez ni d'humour, ni de sens de la provocation, M. Hortefeux) ou celui fait au quidam qui a voulu suivre la voie tracée par le président élu de notre pays et a brandi sur son passage une pancarte sur laquelle était écrit "casse-toi, pauv'con".

(au passage, quand on manque à ce point de sens de l'humour, on évite d'avoir celui de la provocation)

Et ces menteurs, ceux qui viennent ici illégalement, que vous présentez volontiers comme responsables des maux de la France, ne pensez-vous pas que leur présence est une richesse pour nous plutôt qu'un handicap ? Il est toujours bon de découvrir d'autres cultures, de s'ouvrir aux autres, et cela doit se faire des deux côtés pour que ça fonctionne. L'amitié ne se nourrit pas d'images-miroirs, mais plutôt d'Autres et, de différences.

Et ça, M. Hortefeux, je pense en effet que vous ne le savez pas. Et cela, finalement, m'inspirerait plutôt de la pitié

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lita.s 11/11/2008 10:35

rien qu'à sa tronche, j'ai envie de dégueuler... et c'est pas du racisme anti-albinos-blond-grand-teint. beurk !!! et s'il cause, c'est bien pire.

Lucie Chenu 11/11/2008 11:51


Tu imagines au petit déjeuner, l'effet que ça m'a fait...


Yael 31/10/2008 11:44

Bravo, Lucie !

charlotte 30/10/2008 17:43

Ce type est immonde, de toutes façons.
Truc positif dans ce monde qui va mal : un petit village en Italie, Citta je crois ou quelque chose comme ça s'est déclaré, à l'initiative du maire de la ville, village d'accueil pour les sans papiers et c'est une petite note d'espoir, non ? Il font plein de trucs pour les aider - logement, trouver un travail, etc. et même sio l'accueil est transitoire (deux ou trois ans pour permettre à d'autres de venir), c'est vraiment une chance. Une chance et pour ces pauvres gens, et pour le vilalge à qui la présence de tous ces nouveaux arrivants, de cultures si différentes, a redonné sens et vie.
Un exemple à suivre.